Folio XLIIII
145
Et sa maistresse dame enuie
146
Tant que son corps sur terre ait vie
147
Tousiours luy rongera son cueur
148
Et quil sente sa grant maleur
149
Et grant meschief il na que soy
150
Il semble ethna qui a parsoy
151
Elle mesme tousiours se brusle
152
Et en son cueur le grant feu brut. le
153
Frere a beaucoup plus dapparance
154
Denuie et grant perseuerance
155
¶Comme auons de cil romulus
156
Aussi de son frere remus
157
Lequel romulus composa
158
Romme et nom luy imposa
159
Toutesfois ilz estoient pastours
160
Si fist romulus des atours
161
Et loix en la noble cite
162
Et sans faire long recite
163
Estoit pugni chacun esgal
164
De mesme baston pastoral
165
Qui dicelle transsenderoit
166
Les murailles en nul endroit
167
Son frere pensant estre exempt
168
De cest edict mist en contempt
169
Et diceulx murs fut transcendeur
170
Lequel apres en grant maleur
171
Son frere au lieu le pugnit
172
Ou situe estoit lescript
173
Par talent denuie et venin
174
De abel et son frere cain
175
Datreus ainsi deuez croyre
176
En auons escripte vne histoire
177
Lequel son frere nauoit pas lent
178
Car il acquerut loppulent
179
Parc. combien quilz fussent en royaulme
180
Tous deux regnans et que leur heaulme
181
Eussent chacun pour eulx deffendre
182
Toutesfois vous deuez entendre
183
Que theseus fut le plus fort
184
Lequel gecta par desconfort
185
Son frere hors par grant enuie
186
Du royaulme et sans oster sa vie
187
Et pource que le parc auoit pris
188
Fut de son frere ainsi repris
189
Banni en estrange contree
190
Despuis enuie rencontree
191
Non content du banissement
192
Soubz bon et loyal passement
193
De foy il lenuoya querir
194
Soubz couleur de paix luy querir
195
Lequel banny fut reuenu
196
Ainsi quil estoit conuenu
197
A auoir paix prendre repaire
198
Et menger auecques son frere
199
Qui luy fit ce preparement
200
A son repaire et parement
201
Chose abhominable a dire
202
De ses deux enfans quil fit cuyre
203
Et tua. leur sang cler et beau
204
Luy fit boire en vng chaudeau
205
¶O quel doleur de ses enfans
206
Si discretz saiges triumphans
207
Ainsi le pere veoir meurdrir
208
Et cestoit pour enuie le ir
209
Pareillement de tous ses freres
210
Ethiocles qui en miseres
211
Receurent grande enormite
212
Et par ceste seuerite
213
¶O toy saige qui estre bon
214
Veulx discret et bon de regnon
215
Fuiez enuie le dur recors
216
Te trouueras sain en ton corps
¶De limpacience de correction.
¶Cil qui eslist vil instrument
Dung fol et se y veult instruire
A larpe et leuz aucunement
Ne se veult emploier et duyre
Des aultres folz il nest le pire
Pour gouuerner et de sa main
La nef anuit plus que demain
gw5058_099_dresden_h6r
150
Alanus
Belege

Belege

174
Genesis .iiii.
loquitur boca. in
de genealo.
deo.
Belege

209
Statius in
theoba.
Belege

214
i. petri .ii.
.ii. ] .vi. GW5058
Belege