42
sans nombre assembler oultre. Qui tenir de⸗
43
sire continuellement plusieurs benefices et
44
est tel que labondance des choses ne le peult
45
ressasiner tellement sera celluy aueuglie et
46
foule en tenebres quil ne scaura connumerer
47
ses cures et affaires. Iamais aucun repos
48
nocturnel ne le consolera tousiours trauail⸗
49
le et en aucun limite ou fin ne gist sa vie. Ce
50
stuy porte auecques luy le sac ou il nya nul
51
fons. Mais la fin de la voulente ieune et vo
52
race cupidite qui iamais nest saoulle font ce
53
la. Encore chose plus indigne et mains rai
54
sonnable en la grant accumulation de be⸗
55
nefices que les asnes sans doctrine: sans sci
56
ence: et sans experience font plus cela que les
57
aultres: et veullent tout tenir en leurs mains
58
si que par aucune raison ne vsent des biens
59
de leglise: ains honnorent dieu par vaine re⸗
60
ligion et par ypocrisie ou pour la gresse du
61
benefice que aultrement. Toutesfoys les
62
biens que vng homme deglise a oultre sa vie
63
raisonnablement prinse doyuent estre eslar
64
giz aux poures. Mais maintenant on voit
65
que non sont: mais cheyent en mauuais
66
vsaiges: quant ilz sont ainsi assemblez.
67
O vous euesques dictes pourquoy vous
68
donnez et conferez plusieurs benefices a
69
gens folz qui sont sans raison. Ou pour
70
quoy cest droit de imposer ou chargier les
71
sacz de tous sur les iumens: ou sur les as
72
nes: affin que tousiours les portent. Auec⸗
73
ques ce qui pire est: les asnes a qui vous
74
les donnez non contens de aucun bien bail
75
lent les benefices a rente: et ne leur suffist
76
pas de leur symonie: mais licitent et ordon
77
nent courtiers pour vendre leurs benefi
78
ces ou trocquer: et puis les rachapter ainsi
79
que cheuaulx qui est vng grant pechie.
80
Et quiconque possede plusieurs preben⸗
81
des ou cures indeuement et sans merite
82
scaiche que la derniere quil attendra sera
83
auecques le dieu denfer.
¶De ceulx qui different de iour
en iour eulx amender.
1
¶Des folz pecheurs qui different faire leur
2
penitence et venir a amendement parle la
3
satyre ensuyuante. Et les figure par vng
4
fol obstine portant vng corbeau sur son poing
5
et escoutant les aultres qui crient tousiours
6
cras cras cras: et iamais ne chantent aul⸗
7
trement. Dont met le prolude. Celluy qui
8
ensuit le chant du corbeau et tousiours chan
9
te cras: cest adire demain. Non notant en son
10
couraige les dispositions caducques tous⸗
11
iours fera follie. Car celle confidence de di
12
re a vng pecheur ie me amenderay demain
13
est dicte folle et a souuent deceu les siens: pour
14
ce dit lescripture. Ne tarde point estre conuer⸗
15
ti a nostre seigneur et ne differe point de iour
16
en iour te conuertir a luy Car soudainement
17
vient son ire: et en temps de vengeance te dis
18
perdra. Et est lhomme au iourduy qui de⸗
19
main ne sera point. Le sain qui est auiour
20
duy demain sera enuoye en la fournaise.
21
Et pourtant vous pecheurs si au iourduy
22
vous auez ouy la voix du seigneur ne vueil
23
lez point endurcir voz cueurs: amendez vous
24
incontinent.
gw5065_044_providence_d4v
42
Qui cupit
assiduo bene
ficia. etc.

61
Hec bona
pauperibus
largiri. etc.

67
Dicite pon
tifices quid
vos. etc.

72
Quin etiam pe
ius. etc.

7
Qui cantum
corui cras.
etc.

14
Non tardes
conuerti ad
dominum etc.