64
la sacree chaire de iustice. Il nestoit aucune
65
ardeur dauarice et la tourbe rustique muoit
66
point le gaing de sa rude pensee par commu⸗
67
tation de vsure. Il nestoit aucune famine
68
dor et ne le desiroyent point les rustiques que
69
maintenant desirent comme chiens affa⸗
70
mez desirent pain. il nestoit nul orgueil de
71
corps et nestoyent point les ornemens telz
72
que la tourbe ciuique porte. Mais mainte
73
nant les rustiques laboureurs/ boscherons
74
colones/ qui ne font aultre chose que labou
75
rer les terres daultruy ont commence a por
76
ter habitz orgueilleux pourtant que la vie
77
pristine est cheute et portent les villains che
78
ueux tors en neu crespes et calamistres.
79
Portent aussi habitz et vestemens mespartiz et
80
de diuerse couleur: bordez et sains dune fim
81
brie ou bordeure painte: et se la robe est blan
82
che ilz luy baillent bordure noire ou daul⸗
83
tre couleur: si que iamais le bort ne ressem⸗
84
ble au fons de la robe ou du manteau. Por
85
tent aussi en leurs manches figures inscul
86
pees en maniere estrange: et bonnes tuni⸗
87
ques: mais elles sont courtes. Ainsi la gent
88
vrbique a aprins des agricoles: cestadire
89
les gens des villes ont aprins de ceulx du
90
villaige vser de fraudes. En a retenu les
91
deceptions et tous maulx nouueaulx. Main⸗
92
tenant la gent rustique seule tient les deni
93
ers. Seule emple son sac de grant metal
94
or ou argent: et estudie aux richesses. Et
95
est vne grant honte dont vient tant morbi
96
de vie aux laboureurs et villaine condition
97
esbahy suis dont vient ceste soif et improbi
98
te aux hommes rudes et rustiques. Main⸗
99
tenant nous voyons que vng villain qui de⸗
100
uient riche incontinent est fait marchant aua⸗
101
ricieux. Et puis apres quil est marchant pre
102
stant a vsure: il acquiert de toutes pars et
103
estudie vser de noblesse: cestassauoir a acque
104
rir francz fiefz et terres nobles. Ainsi en no
105
stre temps nous voyons que les villains
106
ont tous les beaux noms et tiltres: et nont
107
point de simplesse ne de humilite en eulx Et
108
ne considerent point ce qui substancialement
109
est escript ou tiers de leclesiaste et icy mis
110
Que vne tresgrande et principale honte est
111
aux hommes rustiques laboureurs ou gens
112
de mestier querir tousiours choses trop haul
113
tes et vaines: et ne arrester ou demeurer
114
point en son propre estat deu et ordonne.
¶Du contempnement de
pourete.
1
¶Iadis souloit estre pourete vne gran⸗
2
de et si singuliere vertu que les saiges et an
3
ciens philosophes qui estoyent nez riches
4
et auoyent grandes richesses de succession
5
les donnoyent ou habandonnoyent pour
6
estre poures. Mais maintenant la chance
7
est retournee et dautant que la vertu de po
8
urete estoit prisee elle est maintenant con⸗
9
tempnee et reputee a vice. Parquoy lacteur
10
a voulu appeller folz ceulx qui desprisent
11
pourete et a fait contre eulx vne satyre:dont
12
le prolude dit. Pourete de tous est mainte⸗
13
nant fouye et par tout le monde trouuee:mais
14
tu denier plais en toutes places: et si le po⸗
15
ure gist par tout. Celluy nya qui mainte⸗
16
nant tant soit riche ne die auoir pourete et
17
ne desire le denier: cest adire lor et largent ou
18
aultres richesses. Ainsi de tous seulement
19
est mocque et desprise le poure et seul chasse
20
Et fault que le poure obeisse a chacun et
21
quil donne lieu a tous: le riche non pourtant
22
que le denier gist en son coffre qui de tous est
23
prise et honnore. Toutesfoys dit lescriptu⸗
24
re prinse a ce propos que pourete nest point
25
du genre des maulx et que les dons de ri⸗
26
chesse qui ne sont iamais entenduz et recon
27
gneuz offensent dieu. Et mieulx vauldroit
28
a lhomme estre purement poure que auoir
29
beaucoup de biens et ne recongnoistre point
30
celluy qui les luy auroit donnez. Mais la
31
pensee de lauaricieux vne foys astrainte et
32
liee tousiours conte or voit tousiours ar⸗
33
gent ou rentes. Et plus gracieusement ou
34
agreablement regarde lauaricieux lor que
35
le soleil qui nest pas signe de vertu et de bon
36
entendement.
gw5065_108_providence_i6v
64
Ardor aua
ricie nullus.
etc.

71
Sed modo ce
perunt. etc.

91
Sola tenet
nummos. etc.

103
Tempore
sic nostro etc.

111
quere proh
pudor. etc.

12
Paupertas
fugitur. etc.

23
Paupertas
non est degenere
etc.