GW5058/B34
f2r
¶De celuy qui est fol en tous temps.
¶Vng pauure fol est inscauent
Qui pense auoir grande richesse
Et daucun bien il nest scauent
Ne de bonnes meurs ne sapresse
Et dicelles ne veult ladresse
La maleureuse hoye demeure
En lestat ou tousiours labeure
1
¶Tous ceulx qui beaucoup de biens voient
2
Nobles grandes sciences oyent
3
Tant la sacree theologie
4
Que des peres genealogie
5
Et des meurs que eurent en habonde
6
Les plus gracieuses du monde
7
Et destude la vraye fontaine
8
Plaine de science leau saine
9
Et combien que maintes doctrines
10
Voient et plusieurs disciplines
11
Non obstant les prendre reculle
12
Car il voit trop au spectacule
13
Du monde suiuans les grans ieux
14
Et sont si tresfort curieulx
15
Ensuir mains lieux et mainte place
16
Quil nont en eulx nulle efficace
17
Dapprendre beaulx enseignemens
18
Et ses antiques documens
19
Qui leur sont bons et proffitables
20
Et leurs vouloirs si miserables
21
Que sil vont en quelque maison
22
Ou ait de grans biens a foison
23
Appetent quilz soient tous leurs
24
Pour la vanite de leurs cueurs
25
¶Ce sont des folz les vrais desirs
26
Qui prennent ses mondains plaisirs
27
Et tout ce quilz voient peu beau
28
Leur plaist comme sestoit nouueau
29
Et au peuple qui nest regent
f 2
f2v

30
Du pais. mais dautre la gent
31
Contree region ou terre
32
Quil nont acoustume de verre
33
Ensemble courent comme au feu
34
Et deslors quilz le lauront sceu
35
Et a toute chose nouuelle
36
Par le monde quilz scauent belle
37
Au moyen de quoy region
38
Na et rien que sans fiction
39
Nayent veu ou bien atouche
40
Si au moins nest trop que plus cache
41
¶Ilz vont en estranges voiages
42
Et en diuers pelerinages
43
En la grande cite de romme
44
Pour voir les murailles en somme
45
46
Et en la cite de libye
47
Aux grans royaulmes memphiticques
49
Toutesfois de ces lieux estranges
50
Napportent rien a leurs louenges
51
Daucune saigesse ou vertuz
52
Ains reuiennent tous abatuz
53
De science et tout scauoir
54
Et pour vous dire le brief voir
55
Leurs esperitz nont point mue
56
Mais leur temps est bien remue
57
Le doulx espoir et la saison
58
Quil ont tourne oultre raison
59
Iadis ilz furent excitez
60
Saillir de leur ville et citez
61
Pour aprendre aucuns nouueaux fruiz
62
Mais ces folz ce sont tous destruiz
63
Et la ou estoient follatis
64
Maintenant sont comme abestis
65
¶Donc puis que ne scauons comprendre
66
Hors noz maisons veillons aprendre
67
En icelle art et science
68
Puis que nauons la pacience
69
Demourer en aultruy manoir
70
Au moins pour aprendre et scauoir
71
Car ne conuient cercher les lieux
72
Estrangiers ou nous trouuons mieulx
73
En noz maisons sur toute rien
74
Pour acquerir science et bien
75
Si non quil fust aussi enclin
76
De scauoir science aussi fin
77
Que platon et tout son semblable
78
Qui querut en mains lieux sans fable
79
Hommes prudens saiges discretz
80
Pour concepuoir deulx les decretz
81
¶Mais cil qui volle comme loye
82
Et soubz couleur quil fault quil voye
83
Va iucques en aultruy pais
84
Comme font ces paillars ays
85
Et retourne tout insauant
86
Tousiours oye est comme deuant
GW5058/B34
f2r
¶De celuy qui e fol en tous temps.
¶Vng pauure fol e inſcauent
Qui penſe auoir grande richee
Et daucun bien il ne ſcauent
Ne de bonnes meurs ne ſapꝛee
Et dicelles ne veult ladree
La maleureuſe hoye demeure
En leat ou touſiours labeure
1
¶Tous ceulx q beaucoup de biensvoiēt
2
Nobles grandes ſciences oyent
3
Tant la ſacree theologie
4
Que des peres genealogie
5
Et des meurs que eurent en habonde
6
Les plus gracieuſes du monde
7
Et deude la vꝛaye fontaine
8
Plaine de ſcience leau ſaine
9
Et combien que maintes doctrines
10
Voient et pluſieurs diſciplines
11
Non obant les pꝛendre reculle
12
Car il voit trop au ſpectacule
13
Du monde ſuiuans les grans ieux
14
Et ſont ſi treſfoꝛt curieulx
15
Enſuir mains lieux et mainte place
16
Quil nont en eulx nulle efficace
17
Dappꝛendre beaulx enſeignemens
18
Et ſes antiques documens
19
Qui leur ſont bons et pꝛoffitables
20
Et leurs vouloirs ſi miſerables
21
Que ſil vont en quelque maiſon
22
Ou ait de grans biens a foiſon
23
Appetent quilʒ ſoient tous leurs
24
Pour la vanite de leurs cueurs
25
¶Ce ſont des folʒ les vꝛais deſirs
26
Qui pꝛennent ſes mondains plaiſirs
27
Et tout ce quilʒ voient peu beau
28
Leur plai comme ſeoit nouueau
29
Et au peuple qui ne regent
fꝛ
f2v

30
Du pais.mais dautre la gent
31
Contree region ou terre
32
Quil nont acouume de verre
33
Enſemble courent comme au feu
34
Et deſloꝛs quilʒ le lauront ſceu
35
Et a toute choſe nouuelle
36
Par le monde quilʒ ſcauent belle
37
Au moyen de quoy region
38
Na et rien que ſans fiction
39
Nayent veu ou bien atouche
40
Si au moins ne trop que plus cache
41
¶Jlʒ vont en eranges voiages
42
Et en diuers pelerinages
43
En la grande cite de romme
44
Pour voir les murailles en ſomme
45
En ſolyme et airie
46
Et en la cite de libye
47
Aux grans royaulmes memphiticques
48
De piramides et actiques
49
Touteſfois de ces lieux eranges
50
Nappoꝛtent rien a leurs louenges
51
Daucune ſaigee ou vertuʒ
52
Ains reuiennent tous abatuʒ
53
De ſcience et tout ſcauoir
54
Et pour vous dire le bꝛief voir
55
Leurs eſperitʒ nont point mue
56
Mais leur temps e bien remue
57
Le doulx eſpoir et la ſaiſon
58
Quil ont tourne oultre raiſon
59
Jadis ilʒ furent exciteʒ
60
Saillir de leur ville et citeʒ
61
Pour apꝛendre aucuns nouueaux fruiʒ
62
Mais ces folʒ ce ſont tous deruiʒ
63
Et la ou eoient follatis
64
Maintenant ſont comme abeis
65
¶Donc puis que ne ſcauons compꝛendre
66
Hoꝛs noʒ maiſons veillons apꝛendre
67
En icelle art et ſcience
68
Puis que nauons la pacience
69
Demourer en aultruy manoir
70
Au moins pour apꝛendre et ſcauoir
71
Car ne conuient cercher les lieux
72
Erangiers ou nous trouuons mieulx
73
En noʒ maiſons ſur toute rien
74
Pour acquerir ſcience et bien
75
Si non quil fu aui enclin
76
De ſcauoir ſcience aui fin
77
Que platon et tout ſon ſemblable
78
Qui querut en mains lieux ſans fable
79
Hommes pꝛudens ſaiges diſcretʒ
80
Pour concepuoir deulx les decretʒ
81
¶Mais cil qui volle comme loye
82
Et ſoubʒ couleur quil fault quil voye
83
Va iucques en aultruy pais
84
Comme font ces paillars ays
85
Et retourne tout inſauant
86
Touſiours oye e comme deuant

1
Prouerbi.
xv. et .xxvi.
Belege

14
Seneca. per=
egrinatio non
facit medi=
cum et nulla
ars discitur lo
co.
Belege

22
Eccles .xxix.
Belege

30
prouerb .xvi.
Luce .xv.
Belege

57
Horatius in
epistolis.
Belege

76
hieronimus in
prologo bi=
blie.
Belege

81
Ad hebreos . iii. xiii.
Belege