GW5065/B4
a5r
¶Des nouueaulx ritz et nouuelles cou
stumes.
1
¶Aultre satyre. En quoy lacteur parle
2
de leffemination des hommes et des nou⸗
a5v

3
uelles coustumes. Pourtant que les hom
4
mes de maintenant sont tant adonnez aux
5
varietez et changemens de habiz quil nya
6
quelque arrest. Et pourtant les appelle
7
folz et les compare a vng ieune coquart
8
qui maine vng fol par la main et le tire
9
apres soy. Ainsi font les folz qui sont ef⸗
10
feminez et ne scauent en quel estat se met⸗
11
tre Car par leur fol exemple ilz attirent
12
a faire comme eulx les aultres folz qui
13
sont de legiere voulente. Et dit ainsi. Anon
14
a rez la moitie de leur barbe et trenchie
15
la moitie de leurs vestemens tant quilz
16
sont descouuers iusques aux fesses. Car
17
certainement les hommes estoyent tresuil
18
lainement confus. Et dit cecy lacteur pour
19
les almans par expres ausquelz estoit hon⸗
20
neur porter longue barbe et longz veste⸗
21
mens. Mais par vne nouuelle coustume
22
les folz faisoyent faire la moitie de leur
23
barbe. Et couper leurs vestemens par le
24
col: tant que on leur veoit la moitie du dos
25
Pareillement du coste de lestomac: qui est
26
vne grant follie de les faire trop cours
27
aussi tant pour la sante naturelle que pour
28
la maniere de faire. Et dieu scait se les
29
francoys qui laissent venir leurs barbes
30
pour faire des loricars et ne scauent en quel
31
estat se mettre ont point part en ceste saty⸗
32
re. Dit apres lacteur. Malediction soit ou
33
monde ou il ya scandale. Car vous ieunes
34
hommes portez courages de femme. Car la
35
ou vous deussiez estre hommes vertueux
36
vous estes tous effeminez. Et la vierge por
37
te courage de homme. Car la ou les pucel⸗
38
les principallement: et les femmes deussent
39
estre humbles et simples: elles sont plus bau
40
des et plus effrenees que les hommes ne sont
41
dont met le prolude. Quiconques ayme por
42
ter et faindre coustumes vaines par celle
43
nouueaulte instruant a sa follie les peuples
44
Celluy donne plusieurs mauuais ludibres
45
et mocqueries a ieunesse cupide et appetiti⸗
46
ue de nouueaultez Et celluy qui est le plus
47
fol tire lauctre fol par la main.
48
LEs choses qui auoyent este
49
ignominieuses vilaines hon
50
teuses et moult scelestes sont
51
maintenant louees et prisees
52
de plusieurs et sont les nou⸗
53
uelles coustumes gardees
54
en honneur. Iadis estoit de louenge les pe
55
res estre barbuz et porter longue sourcille
56
auec ques menton chaste et pudique. Et a
57
lexemple du sage Socrates auoyent cou⸗
58
stume de nourrir leurs barbes les culti⸗
59
ueurs qui honnoroyent sapience desquelz la
60
sagesse a delaisse le monde et a monte aux
61
souueraines haustesses de iupiter. Mais
62
maintenant est venue en bruit vne corrum
63
pue volupte de meurs et a decouru par tout
64
pechie et le faulx vsage de vie. Car on voit
65
plusieurs qui ont honte de nourrir barbe
66
de sage homme: mais arrachent tous les
67
peulx de leur corps affin quilz puissent gar
68
der leur cuyrie tendre et fresche et le corps re
a6r

Fueillet. vi
69
uers soy monstrant folz en toutes manie⸗
70
res. Les folles ieunes gens de maintenant
71
resplendissent par crins et cheueux tors
72
et nouez ensemble en la maniere des sycam
73
bres et ethyopiens et reputent honneur et
74
droicture porter cheueux crespes et monstrer
75
les membres et parties de la poictrine pain
76
te et couloree toutes nues et descouuertes
77
affin quilz puissent captiuer et attraire a leur
78
folle amour les nobles et ieunes pucelles.
79
Aucuns foullent et chargent leurs colz de
80
chapeaux et de chaines dor. Onerent leurs
81
dois et chargent de pierres precieuses et dor.
82
O meurs des hommes O temps obscurs et
83
corrumpuz. La ou homme ne iuge honte et
84
mal fait porter habitz trop superflus et a
85
grans pliz.ou habitz trop cours et trop char
86
giez de couleur tellement decoupez que tou⸗
87
te honte mise arriere les membres genitaulx
88
apparoissent et ne ont les fesses couuertes
89
de aucune couuerture. Pourquoy reduiray
90
ie a memoire les diuerses robes ou pour
91
quoy narreray ie les paelles: manteaux:
92
et habitz dont la bordure est de iaune ou quel
93
que estrange couleur pour labit bigarrer.
94
Pourquoy reffereray ie les vestemens des
95
piedz tousiours probreux et dissoluz. Par
96
meurs nous ensuyuons les assyriens et turcz
97
prophanes: et pires par coustumes sommes
98
que les recutis Helas pugnace et forte ger
99
manie pourquoy seuffres tu telles choses.
100
Oste oste de rechief de emmy ta gent tel⸗
101
les honteuses coustumes: affin que tu ne per
102
des point ta bonne renommee. Ou que dieu
103
cruel vindicateur des choses mal faictes et
104
irraisonnables ne foulle et pugnisse rude⸗
105
ment ceulx par la vie desquelz les crimes
106
sont fais et les mauuais exemples donnez
107
En general ceste satyre combien quelle fust
108
faicte pour les almans si se entent elle pour
109
tous folz qui deffigurent leur estat et treu⸗
110
uent nouuelles coustumes. Parquoy veu
111
le train de present selon mon iugement mieulx
112
peust estre attribuee aux francoys que a aul
113
tres. Et que entre eulx on trouueroit plus
114
de folz a mener au nauire par telles follies
115
que daultre nation.
GW5065/B4
a5r
¶Des nouueaulx ritʒ et nouuelles cou
ſtumes.
1
¶Aultre ſatyre. En quoy lacteur parle
2
de leffeminatiō des hommes et des nou⸗
a5v

3
uelles couumes.Pourtant  les hom
4
mes de maītenāt ſont tant adonneʒ aux
5
varieteʒ et changemens de habiʒ ql nya
6
quelque arre. Et pourtant les appelle
7
folʒ et les compare a vng ieune coquart
8
qui maine vng fol par la main et le tire
9
apꝛes ſoy.Ainſi font les folʒ qui ſont ef⸗
10
femineʒ et ne ſcauēt en quel eat ſe met⸗
11
tre Car par leur fol exemple ilʒ attirent
12
a faire comme eulx les aultres folʒ qui
13
ſont de legiere voulēte.Et dit ainſi.Anō
14
a reʒ la moitie de leur barbe et trenchie
15
la moitie de leurs veemens tant quilʒ
16
ſont deſcouuers iuſques aux fees.Car
17
certainement les hōmes eoyent treſuil
18
lainemēt cōfus.Et dit cecy lacteur pour
19
les almans par expꝛes auſq̄lʒ eoit hō⸗
20
neur poꝛter longue barbe ⁊ longʒ vee⸗
21
mens.Mais par vne nouuelle couume
22
les folʒ faiſoyent faire la moitie de leur
23
barbe.Et couper leurs veemēs par le
24
col:tant  on leur veoit la moitie du dos
25
Pareillet du coe de leomac: qui e
26
vne grant follie de les faire trop cours
27
aui tant pour la ſante naturelle  pour
28
la maniere de faire. Et dieu ſcait ſe les
29
frācoys qui laient venir leurs barbes
30
pour faire des loꝛicars et ne ſcauēt en l
31
eat ſe mettre ont point part en cee ſaty⸗
32
re. Dit apꝛes lacteur. Malediction ſoit ou
33
monde ou il ya ſcādale.Car vous ieunes
34
hōmes poꝛteʒ courages de femme.Car la
35
ou vous deuieʒ ere hommes vertueux
36
voꝰ ees tous effemineʒ.Et la vierge poꝛ
37
te courage de homme.Car la ou les pucel⸗
38
les pꝛincipallemēt: ⁊ les femmes deuent
39
ere humbles ⁊ ſimples: elles ſont plꝰ bau
40
des ⁊ plus effrenees que les hōmes ne ſont
41
dont met le pꝛolude. Quicōques ayme poꝛ
42
ter et faindre couumes vaines par celle
43
nouueaulte inruāt a ſa follie les peuples
44
Celluy dōne pluſieurs mauuais ludibꝛes
45
et mocqueries a ieunee cupide ⁊ appetiti⸗
46
ue de nouueaulteʒ Et celluy qui e le plus
47
fol tire lauctre fol par la main.
48
LEs choſes qui auoyent ee
49
ignominieuſes vilaines hō
50
teuſes ⁊ moult ſcelees ſont
51
maintenāt louees ⁊ pꝛiſees
52
de pluſieurs et ſont les nou⸗
53
uelles couumes gardees
54
en honneur. Jadis eoit de louenge les pe
55
res ere barbuʒ ⁊ poꝛter longue ſourcille
56
auec ques menton chae et pudique. Et a
57
lexemple du ſage Socrates auoyent cou⸗
58
ume de nourrir leurs barbes les culti⸗
59
ueurs qui honnoꝛoyēt ſapience deſquelʒ la
60
ſagee a delaie le monde et a monte aux
61
ſouueraines hauees de iupiter. Mais
62
maintenant e venue en bꝛuit vne coꝛrum
63
pue volupte de meurs et a decouru ꝑ tout
64
pechie et le faulx vsage de vie. Car on voit
65
pluſieurs qui ont honte de nourrir barbe
66
de ſage homme: mais arrachent tous les
67
peulx de leur coꝛps affin quilʒ puiēt gar
68
der leur cuyrie tēdre ⁊ freſche ⁊ le coꝛps re
a6r

Fueillet. vi
69
uers ſoy monrant folʒ en toutes manie⸗
70
res. Les folles ieunes gens de maintenāt
71
reſplendient par crins et cheueux toꝛs
72
et noueʒ enſemble en la maniere des ſycā⸗
73
bꝛes et ethyopiens et reputent honneur et
74
dꝛoicture poꝛter cheueux creſpes ⁊ mōrer
75
les membꝛes ⁊ parties de la poictrine pain
76
te et couloꝛee toutes nues et deſcouuertes
77
affin qlʒ puient captiuer et attraire a leur
78
folle amour les nobles ⁊ ieunes pucelles.
79
Aucuns foullent et chargent leurs colʒ de
80
chapeaux ⁊ de chaines doꝛ.Onerent leurs
81
dois et chargent de pierres cieuſes et doꝛ.
82
O meurs des hōmes O temps obſcurs ⁊
83
coꝛrumpuʒ. La ou homme ne iuge honte ⁊
84
mal fait poꝛter habitʒ trop ſuperflus et a
85
grās pliʒ.ou habitʒ trop cours ⁊ trop char
86
gieʒ de couleur tellemēt decoupeʒ que tou⸗
87
te hōte miſe arriere les mēbꝛes genitaulx
88
apparoient et ne ont les fees couuertes
89
de aucūe couuerture.Pourquoy reduiray
90
ie a memoire les diuerſes robes ou pour
91
quoy narreray ie les paelles:manteaux:
92
et habitʒ dont la boꝛdure e de iaune ou q̄l
93
que erange couleur pour labit bigarrer.
94
Pourquoy reffereray ie les veemēs des
95
piedʒ touſiours pꝛobꝛeux  dioluʒ. Par
96
meurs nous enſuyuōs les ayꝛiēs  turcʒ
97
pꝛophanes:  pires par couumes ſōmes
98
que les recutis Helas pugnace  foꝛte ger⸗
99
manie pourquoy ſeuffres tu telles choſes.
100
Oe oe de rechief de emmy ta gēt tel⸗
101
les honteuſes couumes:affin que tu ne ꝑ
102
des point ta bonne renōmee. Ou que dieu
103
cruel vindicateur des choſes mal faictes ⁊
104
irraiſonnables ne foulle et pugnie rude⸗
105
ment ceulx par la vie deſquelʒ les crimes
106
ſont fais ⁊ les mauuais exemples donneʒ
107
En general cee ſatyꝛe cōbien quelle fu
108
faicte pour les almans ſi ſe entēt elle pour
109
tous folʒ qui deffigurent leur eat et treu⸗
110
uent nouuelles couumes.Parquoy veu
111
le traī de pꝛeſent ſelon mō iugemēt mieulx
112
peu ere attribuee aux francoys q̄ a aul
113
tres.Et que entre eulx on trouueroit plus
114
de folʒ a mener au nauire par telles follies
115
que daultre nation.

13
Rasit anon
dimidiam par⸗
tem. etc.

32
Ve mundo
a scandalo
etc.

41
Quisquis
amat ritus
proferre. etc.

48
Tempore que
fuerant. etc.

54
Laudis e⸗
rat quondam

60
Sed nunc
irrepsit mo
rum. etc.

69
Exemple.
Crinibus in
nodum contor
tis. etc.

79
Colla pre⸗
munt quidam
sertis etc.

89
Quid tuni⸗
cas memo⸗
rem. etc.

98
Talia cur
pateris. etc.