GW5065/B103
m6r
1
¶Pource que en la satyre precedente il a
2
parle de faulsete: icy par maniere de inci⸗
3
dent il veult poursuyure sa matiere par ce
4
que antecrist ministre du dyable a plusieurs
5
faulsaires satellites en ce monde qui luy
6
viennent preparer lieu en la nef des folz et
7
luy ornent son trosne ainsi que a dieu. Et
8
iacoyt quilz soyent en la nef de sainct pier
9
re qui est la nef de verite catholique et quilz
10
soyent ditz chrestiens si tirent ilz a la faire
11
chanceller et plongier en leaue des pechiez.
12
Et de ce fait icy lacteur sa narragonie et
13
dit.
m6v

14
IA auons premis et enuoye
15
la haulte nef auecques cours
16
hastif en laquelle est portee
17
la cohorte demenee par frau
18
des tacites et couuertes.
19
Mais encores courent plusieurs folz enui⸗
20
ron les subselles et marchepiedz de la nef qui
21
auecques la main desirent deslier les voil⸗
22
les. Par aduenture tu requiers/ demandes/
23
et veulx scauoir qui sont: quelz et combien
24
ceulx que ie mefforce dilacerer par notes me⸗
25
ritees et par signe de reproche quilz ont bien
26
desseruis ie en parleray paisiblement: affin que
27
par aduenture la tourbe des mauuaises pa
28
rolles ne voise tendre ses traitz contre la ten
29
dre nef Premier ie reffere les faulx chresti
30
ens et les mauuais prophetes qui de faul⸗
31
se poictrine et faincte volunte honnorent les
32
choses sacrees de iesucrist et qui tournent
33
les loix sacrees et enseignemens aultrement
34
que plain texte enseigne et sonne. Car ces
35
mauluais et faulx chrestiens icy froissent la
36
nauicule de sainct pierre et les tendres ru⸗
37
dens dicelle. Et dilanient le sainct remige
38
et sacre auironnement: pourtant fluctue la
39
nef agitee par les eaues tumides et enflees
40
Et gisent les voilles naufragues en la
41
mer vaste. Car le faulx interprete ou expo
42
siteur et le mauuais prophete violent les
43
loix diuines et contaminent la foy. Et ne
44
emplent pas seulement eulx mesmes defaul
45
ses erreurs. Ne vomissent point aussi seu⸗
46
lement en leur propre face les spurques ors
47
et infames enseignemens. Mais decoyuent
48
les aultres et sement par tout les semences
49
des loix exposees tout au contraire de ve⸗
50
rite: mais en la fin la peine nuisante leur en
51
demeure: car tousiours la verite vaint.
52
Or nous sont donnez les monimens de la
53
foy par niteur lepide et tant doulce: cestassa
54
noir en texte si famillier et si doulx quil peuent
55
saluifier les pensees des hommes. Noz tex
56
tes sont planiers et non point interfus et
57
meslez de parolles de traison et deceptieu⸗
58
ses: et ne tient point la saincte escripture les
59
fraudes des loix. Mais maintenant la cou⸗
60
stume du mal qui est ambicieux tire plu⸗
61
sieurs: et le nom du labeur. Car il est main
62
tenant des clercz tant ambicieux dhonneur
63
que plus estudient pour cela que pour publier
64
verite: et leur suffist dauoir nom de bon estu
65
diant: ou silz le sont: si les soule larrogance
66
de la science et doctrine acquise. Et pourtant
67
obscurent de maulx les nues et simples
68
poictrines des hommes: ilz recitent les sainc⸗
69
tes escriptures aultrement que lesprit ne de
70
pose et enseigne: car vne gloire vaine de
71
vouloir apparoistre plus que aultre les
72
vexe et trauaille. O poure fol satellite de
73
antecrist qui te es adonne a ceste folle er⸗
74
reur: ne te estoit ce pas assez dauoir enten⸗
75
du les loix sacrees: et tu desires ainsi surmon
76
ter les aultres hommes: et tourner en ma⸗
77
niere et coustume sinistre les diuins honno
78
remens. Par toy ducteur nostre foy est
79
muee. Iadis le sainct esprit enuoye de la
80
haultesse etherealle apporta ses enseigne⸗
81
mens a noz peres. Parquoy ceulx qui en
82
faulsete ont acoustume de enseigner les
83
sainctz enseignemens et les exposer au con⸗
84
traire de verite sont veuz porter vne truti⸗
85
ne ou balance en leurs mains: et font main⸗
86
tenant cecy legier. Apres le pensent dung grant
87
poix et charge. Et ainsi fault que tournons no
88
stre foy et nen scauent les simples a quel bout
89
prendre. Car apres ce que les clercz leur ont
90
preschie ennuyt de lung incontinent on leur
91
presche le contraire: ainsi sont estonnez. Et ve
92
ritablement ceulx qui defraudent ainsi les bons
93
enseignemens de la foy maintenant preparent
94
et logent les chasteaux et places a lantecrist
95
Appareillent les tresors par qui lerreur insa
96
ciable tire les cueurs des mauuais vaincus
97
par cupidite. Maintenant plusieurs volent
98
ensemble portans les signes de antecrist qui
99
tentent et sefforcent de contaminer et destruire
100
la sacree foy. Ont aussi gens auecques eulx
101
qui properent et se hastent de disperger et es⸗
102
pandre les faulses loix par le monde et les
103
dieux falsidiques. Et ne sont ceulx cy tirez
104
ne contraintz par batures ne par cruelz
105
fleaux: mais de leur gre sera chacun satelli
106
te de celluy mauldit antecrist. Et aueugle
107
ra plusieurs folz la mortelle pecune que les
108
dons liberaulx de antecrist tireront a soy.
109
Et par deniers et par fraudes les marchande⸗
110
ra et tirera a son seruice ort et infame. Mais
111
celle nef la ne durera point long temps: ains
n1r

Fueillet. lxxiii
112
cherra contraincte et demenee par fluctuations
113
dedens les eaues tumides et enflees Cherra
114
aussi ensemble le chant et lyesse des rhedes
115
Cest a dire la plaisance de leur nauire et les
116
plaustres reposeront Mais la loy de veri⸗
117
te demeure et lhonneste foy Maintenant tur
118
bide tempeste gecte sa nasselle de sainct pierre
119
quatist et frappe sa nef extructe et esleuee
120
vne petite procelle tant que desia le mast titu⸗
121
be et chancelle Les haultz carbases aussi:
122
affin que la nef ne trebusche couuerte par grief
123
exil Car par faulx enseignemens nous in⸗
124
terpretons les sainctes escriptures/ et par
125
tant nous mergons et plongons en leaue de
126
faulsete la foy veridique et certaine qui ne
127
quiert point de cauillations Mais celluy an
128
tecrist a enuoye par le monde grant et spa⸗
129
cieux courriers soudains qui luy preparent
130
ses lieux Et espandent les faulx honnoremens
131
et les semences de sa foy prealables parmy les
132
cristicolles et les gens de la foy de dieu La
133
quelle chose en ce present sermon. nous voulons
134
noter/ Car il ya troys choses esquelles la
135
saincte et bonne foy est folle Premierement
136
la grace de leuesque qui est respandue de la
137
bouche sacree Et toutesfoys on la desprise
138
et gist ramenee comme a rien/ Car pour gra
139
ces ou benedictions que les prelatz donnent les
140
hommes nen tiennent conte. de leurs maledicti
141
ons aussi Il ya aussi habondance de liures
142
qui seichent par le faulx interpretateur Et
143
sont sans bon expositeur de loy. Sont aussi
144
les doctrines auxquelles maintenant nul⸗
145
le gloire nest donnee et ne tient on conte des
146
saiges Ainsi nous ne aprenons que pures tene
147
bres Labondance des liures est ia respan⸗
148
due par tout le monde et nya si poure qui ne
149
ayt sa biblyotheque et librairie Et toutes⸗
150
foys homme nayme les vrays ars et cleres
151
doctrines de verite Maintenant nul ne hom
152
nore les sainctz enseignemens se nest le poure
153
seulement Cest honte aux nobles de tour⸗
154
ner veoir et manier les saiges liures et libel
155
les de science Helas la deesse pallas inuen
156
teresse de science plore par tout auecques crins
157
lacerez et par despaisance tirez Nulle gloire
158
nest donnee aux studieux On ne leur donne
159
aucuns loyers dauoir estudie pour publier
160
la foy Et tousiours en vain est perdu le la
161
beur destude Le temps est present Le temps
162
est venu ouquel les mauuais prophetes sub⸗
163
uertiront toutes choses Et de fait appa⸗
164
roissent les mauuais temps.
GW5065/B103
m6r
¶De lantecri.
1
¶Pource que en la ſatyꝛe pꝛecedente il a
2
parle de faulſete:icy par maniere de inci⸗
3
dent il veult pourſuyure ſa matiere par ce
4
q̄.antecri minire du dyable a pluſieurs
5
faulſaires ſatellites en ce monde qui luy
6
viennent pꝛeparer lieu en la nef des folʒ et
7
luy oꝛnent ſon troſne ainſi que a dieu. Et
8
iacoyt quilʒ ſoyent en la nef de ſainct pier⸗
9
re qui e la nef de verite catholique ⁊ quilʒ
10
ſoyent ditʒ chꝛeiens ſi tirent ilʒ a la faire
11
chanceller ⁊ plongier en leaue des pechieʒ.
12
Et de ce fait icy lacteur ſa narragonie et
13
dit.
m6v

14
JA auons pꝛemis et enuoye
15
la haulte nef auecs cours
16
haif en laquelle e poꝛtee
17
la cohoꝛte demenee par frau
18
des tacites et couuertes.
19
Mais encoꝛes courent pluſieurs folʒ enui⸗
20
ron les ſubſelles et marchepiedʒ de la nef q
21
auecques la main deſirent deſlier les voil⸗
22
les.Par aduenture tu requiersdemādes
23
et veulx ſcauoir qui ſont:quelʒ et combien
24
ceulx que ie meffoꝛce dilacerer ꝑ notes me⸗
25
ritees et par ſigne de repꝛoche quilʒ ont biē
26
deeruis ie en ꝑleray paiſiblemēt: affin 
27
par aduēture la tourbe des mauuaiſes pa
28
rolles ne voiſe tendre ſes traitʒ contre la tē
29
dre nef Pꝛemier ie reffere les faulx chꝛei⸗
30
ens et les mauuais pꝛophetes qui de faul⸗
31
ſe poictrine et faincte volunte hōnoꝛent les
32
choſes ſacrees de ieſucri et qui tournent
33
les loix ſacrees et enſeignemens aultremēt
34
que plain texte enſeigne et ſonne. Car ces
35
mauluais ⁊ faulx chꝛeiens icy froiēt la
36
nauicule de ſainct pierre et les tendres ru⸗
37
dens dicelle.Et dilanient le ſainct remige
38
et ſacre auironnement:pourtant fluctue la
39
nef agitee par les eaues tumides et enflees
40
Et giſent les voilles naufragues en la
41
mer vae.Car le faulx interpꝛete ou expo
42
ſiteur et le mauuais pꝛophete violent les
43
loix diuines et contaminent la foy. Et ne
44
emplent pas ſeulemēt eulx meſmes defaul
45
ſes erreurs.Ne vomient point aui ſeu⸗
46
lement en leur pꝛopꝛe face les ſpurques oꝛs
47
et infames enſeignemens.Mais decoyuēt
48
les aultres et ſement par tout les ſemēces
49
des loix expoſees tout au contraire de ve⸗
50
rite:mais en la fin la peine nuiſāte leur en
51
demeure: car touſiours la verite vaint.
52
Oꝛ nous ſont dōneʒ les monimens de la
53
foy par niteur lepide ⁊ tant doulce:ceaa
54
noir en texte ſi famillier ⁊ ſi doulx ql peuēt
55
ſaluifier les penſees des hommes.Noʒ tex
56
tes ſont planiers et non point interfus et
57
meſleʒ de parolles de traiſon et deceptieu⸗
58
ſes:et ne tient point la ſaincte eſcripture les
59
fraudes des loix.Mais maintenāt la cou⸗
60
ume du mal qui e ambicieux tire plu⸗
61
ſieurs:et le nom du labeur.Car il e main
62
tenant des clercʒ tant ambicieux dhōneur
63
que plus eudiēt pour cela q̄ pour publier
64
verite:et leur ſuffi dauoir nom de bō eu
65
diant:ou ſilʒ le ſont:ſi les ſoule larrogance
66
de la ſcience ⁊ doctrine acquiſe.Et pourtāt
67
obſcurent de maulx les nues et ſimples
68
poictrines des hommes:ilʒ recitēt les ſaīc⸗
69
tes eſcriptures aultrement que leſpꝛit ne de
70
poſe et enſeigne: car vne gloire vaine de
71
vouloir apparoire plus que aultre les
72
vexe et trauaille.O poure fol ſatellite de
73
antecri qui te es adonne a cee folle er⸗
74
reur:ne te eoit ce pas aeʒ dauoir enten⸗
75
du les loix ſacrees:⁊ tu deſires ainſi ſurmō
76
ter les aultres hommes:et tourner en ma⸗
77
niere et couume ſinire les diuins honno
78
remens. Par toy ducteur nore foy e
79
muee.Jadis le ſainct eſprit enuoye de la
80
haultee etherealle appoꝛta ſes enſeigne⸗
81
mens a noʒ peres.Parquoy ceulx qui en
82
faulſete ont acouume de enſeigner les
83
ſainctʒ enſeignemens et les expoſer au cō⸗
84
traire de verite ſont veuʒ poꝛter vne truti⸗
85
ne ou balance en leurs mains:et font maī⸗
86
tenāt cecy legier.As le penſent dūg grāt
87
poix ⁊ charge.Et ainſi fault  tournōs no
88
re foy et nen ſcauēt les ſimples a l bout
89
pꝛendre.Car apꝛes ce  les clercʒ leur ont
90
pꝛeſchie ennuyt de lūg incontinent on leur
91
pꝛeſche le cōtraire:ainſi ſont eōneʒ.Et ve
92
ritablemēt ceulx q defraudent aīſī les bōs
93
enſeignemēs de la foy maintenāt pꝛeparēt
94
et logent les chaeaux ⁊ places a lātecri
95
Appareillent les treſoꝛs ꝑ qui lerreur inſa
96
ciable tire les cueurs des mauuais vaīcus
97
par cupidite.Maintenāt pluſieurs volent
98
enſemble poꝛtās les ſignes de antecri q
99
tentēt et ſeffoꝛcent de cōtaminer ⁊ deruire
100
la ſacree foy.Ont aui gēs auecques eulx
101
qui ꝓperent et ſe haent de diſperger et eſ⸗
102
pandre les faulſes loix par le monde ⁊ les
103
dieux falſidiques. Et ne ſont ceulx cy tireʒ
104
ne contraintʒ par batures ne par cruelʒ
105
fleaux:mais de leur gre ſera chacun ſatelli
106
te de celluy mauldit antecri. Et aueugle
107
ra pluſieurs folʒ la moꝛtelle pecune que les
108
dons liberaulx de antecri tireront a ſoy.
109
Et ꝑ deniers et ꝑ fraudes les marchande⸗
110
ra et tirera a ſon ſeruice oꝛt et īfame. Mais
111
celle nef la ne durera poīt lōg temps: ains
n1r

Fueillet. lxxiii
112
cherra cōtraincte ⁊ demenee ꝑ fluctuatiōs
113
dedēs les eaues tumides ⁊ enflees Cherra
114
aui enſemble le chant ⁊ lyee des rhedes
115
Ce a dire la plaiſance de leur nauire ⁊ les
116
plaures repoſeront Mais la loy de veri⸗
117
te demeure ⁊ lhōnee foy Maintenant tur
118
bide tēpee gecte ſa naelle de ſaīct pierre
119
quati et frappe ſa nef extructe et eſleuee
120
vne petite pꝛocelle tant  deſia le ma titu⸗
121
be ⁊ chancelle Les haultʒ carbaſes aui:
122
affin  la nef ne trebuſche couuerte ꝑ grief
123
exil Car par faulx enſeignemens noꝰ in⸗
124
terpꝛetons les ſainctes eſcriptures et par
125
tant noꝰ mergons ⁊ plongons en leaue de
126
faulſete la foy veridique ⁊ certaine qui ne
127
quiert point de cauillatiōs Mais celluy an
128
tecri a enuoye par le monde grant ⁊ ſpa⸗
129
cieux courriers ſoudains qui luy pꝛeparēt
130
ſes lieux Et eſpādēt les faulx hōnoꝛemēs
131
⁊ les ſemēces de ſa foy pꝛealables ꝑmy les
132
criicolles ⁊ les gens de la foy de dieu La
133
lle choſe en ce ſent. ſermon. noꝰ voulons
134
noter /Car il ya troys choſes eſquelles la
135
ſaincte ⁊ bonne foy e folle Pꝛemieremēt
136
la grace de leueſque qui e reſpandue de la
137
bouche ſacree Et touteſfoys on la deſpꝛiſe
138
⁊ gi ramenee cōme a rien/Car pour gra
139
ces ou benedictions  les latʒ dōnent les
140
hōmes nen tiēnent cōte.de leurs maledicti
141
ons aui Jl ya aui habondāce de liures
142
qui ſeichent par le faulx interpꝛetateur Et
143
ſont ſans bon expoſiteur de loy. Sōt aui
144
les doctrines auxquelles maintenant nul⸗
145
le gloire ne dōnee ⁊ ne tient on conte des
146
ſaiges Ainſi noꝰ ne apꝛenons  pures tene
147
bꝛes Labondance des liures e ia reſpan⸗
148
due par tout le monde ⁊ nya ſi poure qui ne
149
ayt ſa biblyotheque ⁊ libꝛairie Et touteſ⸗
150
foys hōme nayme les vꝛays ars ⁊ cleres
151
doctrines de verite Maintenant nul ne hō
152
noꝛe les ſaīctʒ enſeignemēs ſe ne le poure
153
ſeulement Ce honte aux nobles de tour⸗
154
ner veoir ⁊ manier les ſaiges liures ⁊ libel
155
les de ſcience Helas la deee pallas inuen
156
teree de ſcience ploꝛe ꝑ tout auecques crīs
157
lacereʒ⁊ par deſpaiſance tireʒ Nulle gloire
158
ne dōnee aux udieux On ne leur dōne
159
aucuns loyers dauoir eudie pour publieꝛ
160
la foy Et touſiours en vain e perdu le la
161
beur deude Le temps e pꝛeſent Le tēps
162
e venu oul les mauuais pꝛophetes ſub⸗
163
uertiront toutes choſes Et de fait appa⸗
164
roient les mauuais temps.

14
Iam nauem
celeri cursu
etc.

28
Christico⸗
las falsos.
etc.

52
Sunt nobis
fidei. etc.

71
Nonne satis
fuerat. etc.

90
Qui sic de⸗
fraudant fi⸗
dei pia. etc.

113
Corruet et
cantus rhe
darum etc.

133
Id quod presenti
volumus etc.

153
Nobilibus
pudor est etc