GW5065/B12
b4v
¶Des folz impourueuz.
1
¶Icy apres parle lacteur en sa satyre de
b5r

Fueillet. xi
2
vne aultre maniere de folz deceuz par im⸗
3
prouidence et de preuoira leurs affaires com
4
parez a celluy fol qui monte sur son cheual
5
sans regarder se la selle est bien mise bien
6
sangle ou non Dont ce nest point de merueil
7
le se faulte ya par sa negligence et il chiet
8
Dont dit lacteur. Le saige craint decline et
9
se eslonge du mal: mais le fol passe et se con
10
fie seullement en ce quil voit sans penser du
11
temps aduenir. Le saige ne dira point ain⸗
12
si que le fol. Ie ne cuidoye pas les choses
13
estre ainsi faictes. Car le saige preuoit et
14
congnoist toutes les fortunes aduenir tant bon
15
nes que mauuaises: parquoy il obuie aux nui
16
sibles et attent celles qui luy peuent profiter
17
Par quoy il dit. Quant ie seray regarde ie
18
ne seray point confondu. Et ainsi doit le sai
19
ge preuoir son cas: affin quil ne faille en tel
20
le maniere quil soit appelle fol et face rire
21
les gens et se mocquer de luy ainsi que met
22
le prolude. Qui premierement ne scait ap⸗
23
pareiller la selle quil veult cheuauchier si
24
celluy mal conseille chiet mouuant riz a ceulx
25
qui le voyent: il sera fol repute de eulx et no
26
sans cause: car chacun doit preuoir son cas
27
et y pourueoir
28
Oultre les folz dessus escriptz
29
sont aultres que ie desire en⸗
30
seigner regulierement: affin
31
que tousiours ne portent point
32
les nubiles et obscuritez de
33
pensee. Pourtant que lhomme fol incault
34
et impourueu ne cure point et na aucune sol
35
licitude des choses et dispositions futures.
36
Et sil luy aduient aucune aduersite il dit.
37
Que iamais homme neust cuide tel mal
38
estre aduenu ou venir. Mais il ne suffist
39
pas regarder seullement ce que lon voit deuant
40
soy et le cours du iour present. Car le saige
41
preuoit toutes choses futures. Et pourtant
42
celluy est fol qui se conseille des choses fai⸗
43
ctes apres le fait. Car comme dit le com
44
mun prouerbe. Quant les choses sont fai⸗
45
ctes le conseil en est prins Et a grant pai
46
ne euitera les dommaiges de sa follie le fol
47
qui se conseillera apres ce quil aura fail⸗
48
ly. Qui scait prendre conseil en ses faitz et
49
operations premier que les executer
50
plus sera seur en tout temps. Car par le con
51
seil quil prent il preuoit et congnoist tout
52
ce qui luy est nuisible et mauuais. Et de
53
ce pouuons prendre exemple familier par
54
le premier qui sans conseil vsa: et fut adam
55
Car si premier que gouster le fruit deffen
56
du il eust regarde les maulx et dommai⸗
57
ges aduenir iamais ne fust issu nud hors
58
de paradis deboute et banny plorant les
59
durs loyers de son fait. Pareillement se
60
Ionathas ne se fust point abuse aux dons
61
de triphon son familier qui par traison
62
luy habandonnoit tous ses biens. Et quil
63
eust regarde la traison que lautre luy ma
64
chinoit luy et ses gens neussent point e⸗
65
ste circonuenuz et desconfis en la cite ptho
66
lomaide ainsi quilz furent. De iulles ce
67
sar aussi qui fut homme a craindre es der
68
nieres parties du monde nous auons
69
exemple que en pourchassant ses faitz tous⸗
70
iours estoit cault et subtil vsant et puissant
b5v

71
en conseil: mais la ou il fut en transquillite
72
et repoz les faitz de sa pensee saige et pour⸗
73
ueue teste languissoyent. Car si deuant que
74
entrer ou senat il eust leu vnes lettres que
75
on luy presenta point ny fust entre et eust eui
76
te le dangier mortel quil encourut. Aultre
77
exemple nous auons de nichanor escripte
78
ou premier des machabees lequel menassa
79
sans conseil et regarder le mal aduenir Iu
80
das machabeus et la maison de dieu. apres
81
ce quil fut prins ses ennemis luy couperent
82
la teste: arracherent la langue: osterent la
83
main destre laquelle fut pendue en vng lieu
84
publique: pour signe de la vengeance quilz
85
en auoyent faicte. Et pource qui prent bon
86
conseil en ses choses et est pourueu en tout
87
temps par seur chemin vient a ses fins. Et
88
certainement aucunesfoys prouffite la me
89
ditation et le songier de vne subtille pensee
90
sans faire ses faitz trop hastiuement Prouf
91
fite aussi lexament le regard de son fait et le
92
bon conseil. Car nous voyons tous estre con
93
traintz par choses aduerses et contraires
94
fors ceulx qui font leurs faitz par consi
95
deration et bon conseil.
GW5065/B12
b4v
¶Des folʒ impourueuʒ.
1
¶Jcy apꝛes parle lacteur en ſa ſatyꝛe de
b5r

Fueillet. xi
2
vne aultre maniere de folʒ deceuʒ par im⸗
3
pꝛouidence ⁊ de pꝛeuoira leurs affaires cō
4
pareʒ a celluy fol qui monte ſur ſon cheual
5
ſans regarder ſe la ſelle e bien miſe bien
6
ſangle ou nō Dont ce ne point de merueil
7
le ſe faulte ya par ſa negligence et il chiet
8
Dont dit lacteur.Le ſaige craint decline et
9
ſe eſlonge du mal:mais le fol pae ⁊ ſe con
10
fie ſeullemēt en ce quil voit ſans penſer du
11
temps aduenir.Le ſaige ne dira point ain⸗
12
ſi que le fol. Je ne cuidoye pas les choſes
13
ere ainſi faictes. Car le ſaige pꝛeuoit et
14
cōgnoi toutes les foꝛtūes aduenir tāt bō
15
nes q̄ mauuaiſes: ꝑquoy il obuie aux nui
16
ſibles et attēt celles qui luy peuent pꝛofiter
17
Par quoy il dit.Quant ie ſeray regarde ie
18
ne ſeray point confondu.Et aīſi doit le ſai
19
ge pꝛeuoir ſon cas:affin quil ne faille en tel
20
le maniere quil ſoit appelle fol ⁊ face rire
21
les gens ⁊ ſe mocquer de luy ainſi que met
22
le pꝛolude. Qui pꝛemierement ne ſcait ap⸗
23
pareiller la ſelle quil veult cheuauchier ſi
24
celluy mal cōſeille chiet mouuāt riʒ a ceulx
25
qui le voyent:il ſera fol repute de eulx ⁊ no
26
ſans cauſe:car chacun doit pꝛeuoir ſon cas
27
⁊ y pourueoir
28
Oultre les folʒ deus eſcriptʒ
29
ſont aultres que ie deſire en⸗
30
ſeigner regulierement:affin
31
que touſiours ne poꝛtēt poīt
32
les nubiles ⁊ obſcuriteʒ de
33
penſee.Pourtant que lhomme fol incault
34
et impourueu ne cure point ⁊ na aucune ſol
35
licitude des choſes ⁊ diſpoſitions futures.
36
Et ſil luy aduient aucune aduerſite il dit.
37
Que iamais homme neu cuide tel mal
38
ere aduenu ou venir. Mais il ne ſuffi
39
pas regarder ſeullemēt ce  lon voit deuāt
40
ſoy ⁊ le cours du iour pꝛeſent.Car le ſaige
41
pꝛeuoit toutes choſes futures. Et pourtāt
42
celluy e fol qui ſe conſeille des choſes fai⸗
43
ctes apꝛes le fait. Car comme dit le com
44
mun pꝛouerbe.Quāt les choſes ſont fai⸗
45
ctes le conſeil en e pꝛins Et a grant pai
46
ne euitera les dōmaiges de ſa follie le fol
47
qui ſe conſeillera apꝛes ce quil aura fail⸗
48
ly.Qui ſcait pꝛendꝛe conſeil en ſes faitʒ⁊
49
operations pꝛemier que les executer
50
plus ſera ſeur en tout tēps.Car par le cō
51
ſeil quil pꝛent il pꝛeuoit ⁊ congnoi tout
52
ce qui luy e nuiſible ⁊ mauuais. Et de
53
ce pouuons pꝛendꝛe exemple familier ꝑ
54
le pꝛemier qui ſans conſeil vſa:⁊ fut adā
55
Car ſi pꝛemier que gouer le fruit deffē
56
du il eu regarde les maulx ⁊ dommai⸗
57
ges aduenir iamais ne fu iu nud hoꝛſ
58
de paradis deboute ⁊ bāny ploꝛant les
59
durs loyers de ſon fait. Pareillement ſe
60
Jonathas ne ſe fu poīt abuſe aux dōs
61
de triphon ſon familier qui par traiſon
62
luy habandonnoit tous ſes biens. Et ql
63
eu regarde la traiſō que lautre luy ma
64
chinoit luy ⁊ ſes gens neuent point e⸗
65
e circōuenuʒ ⁊ deſconfis en la cite ptho
66
lomaide ainſi quilʒ furent. De iulles ce⸗
67
ſar aui qui fut homme a craīdre es der
68
nieres parties du monde nous auons
69
exēple que en pourchaāt ſes faitʒ touſ⸗
70
iours eoit cault et ſubtil vſant ⁊ ꝑuiāt
b5v

71
en conſeil:mais la ou il fut en tranſquillite
72
et repoʒ les faitʒ de ſa penſee ſaige ⁊ pour⸗
73
ueue tee languioyēt. Car ſi deuant que
74
entrer ou ſenat il eu leu vnes lettres que
75
on luy pꝛeſēta point ny fu entre ⁊ eu eui
76
te le dangier moꝛtel quil encourut. Aultre
77
exemple nous auons de nichanoꝛ eſcripte
78
ou pꝛemier des machabees lequel menaa
79
ſans conſeil ⁊ regarder le mal aduenir Ju
80
das machabeus ⁊ la maiſon de dieu.apꝛes
81
ce quil fut pꝛins ſes ennemis luy couperent
82
la tee:arracherent la langue: oerent la
83
main dere lalle fut pendue en vng lieu
84
publique:pour ſigne de la vengeance quilʒ
85
en auoyent faicte.Et pource qui pꝛent bon
86
conſeil en ſes choſes ⁊ e pourueu en tout
87
temps par ſeur chemin vient a ſes fins.Et
88
certainement aucuneſfoys pꝛouffite la me
89
ditation ⁊ le ſongier de vne ſubtille penſee
90
ſans faire ſes faitʒ trop haiuemēt Pꝛouf
91
fite aui lexamēt le regard de ſon fait ⁊ le
92
bō cōſeil. Car noꝰ voyons tous ere cō
93
traintʒ par choſes aduerſes ⁊ cōtraires
94
foꝛs ceulx qui font leurs faitʒ par conſi
95
deration ⁊ bon conſeil.

8
Sapiens ti⸗
met et decli⸗
nat a malo
etc.

20
Qui non pri
us scit parare
sellam quam
etc.

28
Sunt fatui
vlterius. etc.

37
Non tantum lucis
presentis. etc.

48
Consultare
prius. etc.

52
Exemple.

54
Anteaquam fru
ctum. etc.

59
Exemple.
Antea si io
nathas ca⸗
peret. etc.

64
Exemple.

66
Iulius exter
nis cesar etc

76
Exemple.
Ense me⸗
tunt dextram
etc.