GW5065/B13
b5v
¶Damour venereuse.
1
¶Ensuit aultre satyre touchant la follie
2
des amoureux desquelz selon la fiction
3
poetique venus est la deesse. Et maine
4
les vngz liez comme bestes. Les aultres
5
les yeulx bandez. Les aultres fait trans
6
perser et fraper de fleches ou aultres dars
7
tant que finablement ilz sen treuuent mar
8
riz et congnoissent la grant follie que cest
9
que de luxure et de mettre son amour en
10
folle femme: dont dit lacteur. Ne entend
11
point a la fallace dune femme et ne te abu
12
se point delle. Car les leures dune mere⸗
13
trice et folle femme sont vng miel distil⸗
14
lant: et la gorge delle est plus clere et plus
15
reluisante que huille: mais les dernieres
16
choses delle sont plus ameres que abscin
17
ce ou que fiel. Et la langue de elle ague
18
comme vng glayue trenchant des deux
19
costez. Et si dit vng metrificateur par ma⸗
20
niere de derrision: que en folle amour sont
21
autant de douleurs quil ya de ouestres
22
en la mer. Dont met le prolude parlant en
23
la personne de venus: comme dit est deesse
24
de folles amours et maistresse. Nous tirons
25
les folz mal aduisez en amours liez auec⸗
26
ques vne corde: et quiconques est amoureux
27
tousiours vient soubz noz retz. Nous de⸗
28
cepuons plusieurs et frapons de noz saiectes
29
leurs membres ensenglantez tellement quil
30
nya aucune medecine qui leur puisse aider
31
et les secourir.
32
O Venus deesse des folz amou⸗
33
reux celluy qui suit tes blan
34
dissemens cruelz comman⸗
35
demens et traisons. Se ha⸗
36
ste aussi essayer et tenter les
37
ars de cupido fol est et sera subiect aux mi⸗
38
serables fortunes et piteuses fins qui de ce
39
viennent tous les iours. Parquoy il nous
40
plaist et est licite commemorer quelles no⸗
41
bles citez venus par sa luxuriosite a faictes
b6r

Fueillet. xii
42
mectre par terre et quelz hommes ou temps
43
passe elle a fait perser et mourir par ses glai⸗
44
ues obscurs et cruelz. Premierement ie re⸗
45
memoire que les murs de troye en cheurent:
46
et le hault et orgueilleux siege du roy priam
47
pour la folle amour de paris. Pareillement
48
marc anthoine prince de la cheualerie ro
49
maine ne ce fust pas occis en la cite de ale
50
xandrie comme il fist: se iamais neust este
51
feru de lamour de cleopatre: laquelle luy pro
52
metoit faire auoir lempire de romme: dont
53
elle mesme fina miserablement deux ser⸗
54
pens pendus aux mamelles qui luy oste⸗
55
rent tout son sang. Pource dit ouide. Qui⸗
56
conque aime voire de folle amour il est sans
57
raison: court sans loy et sans mesure et si
58
seuffre en son amour grandes et tresgrief⸗
59
ues douleurs. Et si est ceste follie tant en
60
cours que la grande et vehemente puissan
61
ce de luxure maintenant foulle tous et nya
62
si prudent ne si saige qui euite les molz et
63
subtilz aguillonnemens delle. Et durera
64
celluy fol et enragie que ses dars frapent.
65
Car quiconques en est frape il trebuche hors
66
de droicte pensee et iamais ne va auecques
67
constante maniere: tousiours courant et re
68
courant aux mandemens de luxure. Dont
69
dit Ouide que quiconques est frape de sage
70
ctes agues du filz de venus en son regard
71
il ne peult bien faindre et dissimuler sa fu⸗
72
reur. Et de ce nous auons exemple de phe
73
dra qui voulut aimer ypolite filz de son ma
74
ry qui la refusa dont elle luy pourchassa
75
mort. Et apres elle mesme se pendit ce
76
quelle neust pas fait se villaine et orde
77
amour ne leust tenue. Pasiphe aussi pareil
78
lement ne fust pas perie se elle eust este seu
79
re et au loing de laguillon de folle amour
80
et de luxure par lequel elle se abilla en vache
81
pour auoir la compaignie de vng thoreau
82
Iulli aussi neust point macule romme par
83
tant de bastars quelle feist neust este pail⸗
84
lardise et folle amour. Si aussi messaline
85
eust euite comme chaste les ars et chaleurs
86
de luxure iamais neust entre le bourdeau si
87
honteusement quelle feist. Parquoy est eui⸗
88
dent que cupido le dieu damours maine a
89
miserables fortunes et grans dangiers tant
90
hommes que femmes. Et a ses folz luxu⸗
91
rieux ie adiouste les bougres infames con⸗
92
tre lesquelz se sourdent les flammes de ven⸗
93
geance: et les loix de iustice pour les pugnir
94
cruellement et sans quelque misericorde.
95
Car tout lhumain genre a horreur des vil
96
lains ors et infames commerces et faitz par
97
lesquelz les citez de sodome et gomorre pe⸗
98
rirent et cheut dessus feu du ciel comme pluye
GW5065/B13
b5v
¶Damour venereuſe.
1
¶Enſuit aultre ſatyꝛe touchāt la follie
2
des amoureux deſquelʒ ſelon la fiction
3
poetique venus e la deee. Et maine
4
les vngʒ lieʒ comme bees.Les aultres
5
les yeulx bandeʒ.Les aultres fait tranſ
6
perſer ⁊ fraper  fleches ou aultres darſ
7
tant que finablement ilʒ ſen treuuēt mar
8
riʒ ⁊ cōgnoient la grant follie que ce
9
que de luxure et de mettre ſon amour en
10
folle femme:dont dit lacteur. Ne entend
11
poīt a la fallace dune femme ⁊ ne te abu
12
ſe point delle.Car les leures dune mere⸗
13
trice ⁊ folle femme ſont vng miel diil⸗
14
lant:et la goꝛge delle e plus clere ⁊ plus
15
reluiſante que huille:mais les dernieres
16
choſes delle ſont plus ameres que abſcin
17
ce ou que fiel.Et la langue de elle ague
18
comme vng glayue trenchant des deux
19
coeʒ.Et ſi dit vng metrificateur ꝑ ma⸗
20
niere de derriſion:que en folle amour ſōt
21
autant de douleurs quil ya de oueres
22
en la mer.Dont met le pꝛolude parlant en
23
la perſonne de venus:comme dit e deee
24
de folles amours ⁊ mairee.Nous tirōs
25
les folʒ mal aduiſeʒ en amours lieʒ auec⸗
26
ques vne coꝛde:⁊ quicōques e amoureux
27
touſiours vient ſoubʒ noʒ retʒ. Nous de⸗
28
cepuōs pluſieurs ⁊ frapons de noʒ ſaiectes
29
leurs membꝛes enſenglanteʒ tellemēt quil
30
nya aucune medecine qui leur puie aider
31
et les ſecourir.
32
O Venꝰ deee des folʒ amou⸗
33
reux celluy qui ſuit tes blan
34
diemens cruelʒ comman⸗
35
demens ⁊ traiſons. Se ha⸗
36
e aui eayer ⁊ tenter les
37
ars de cupido fol e ⁊ ſera ſubiect aux mi⸗
38
ſerables foꝛtunes ⁊ piteuſes fins qui de ce
39
viennent tous les iours.Parquoy il nous
40
plai ⁊ e licite commemoꝛer quelles no⸗
41
bles citeʒ venus ꝑ ſa luxurioſite a faictes
b6r

Fueillet. xii
42
mectre par terre ⁊ quelʒ hommes ou tēps
43
pae elle a fait perſer et mourir ꝑ ſes glai⸗
44
ues obſcurs ⁊ cruelʒ. Pꝛemierement ie re⸗
45
memoire que les murs de troye en cheurēt:
46
et le hault et oꝛgueilleux ſiege du roy pꝛiā
47
pour la folle amour de paris. Pareillet
48
marc anthoine pꝛince de la cheualerie ro ⸗
49
maine ne ce fu pas occis en la cite de ale⸗
50
xandrie comme il fi: ſe iamais neu ee
51
feru de lamour de cleopatre:laquelle luy ꝓ
52
metoit faire auoir lempire de romme:dont
53
elle meſme fina miſerablement deux ſer⸗
54
pens pendus aux mamelles qui luy oe⸗
55
rent tout ſon ſang.Pource dit ouide.Qui⸗
56
cōque aime voire de folle amour il e ſās
57
raiſon: court ſans loy et ſans meſure et ſi
58
ſeuffre en ſon amour grandes ⁊ treſgrief⸗
59
ues douleurs. Et ſi e cee follie tant en
60
cours que la grande et vehemente puian
61
ce de luxure maintenant foulle tous ⁊ nya
62
ſi pꝛudent ne ſi ſaige qui euite les molʒ et
63
ſubtilʒ aguillonnemens delle. Et durera
64
celluy fol et enragie que ſes dars frapent.
65
Car quicōs en e frape il trebuche hoꝛs
66
de dꝛoicte penſee et iamais ne va auecques
67
conante maniere:touſiours courant ⁊ re
68
courant aux mandemens de luxure. Dōt
69
dit Ouide que quicōques e frape de ſage
70
ctes agues du filʒ de venus en ſon regard
71
il ne peult bien faindre et diimuler ſa fu⸗
72
reur.Et de ce nous auons exemple de phe
73
dra qui voulut aimer ypolite filʒ de ſō ma
74
ry qui la refuſa dont elle luy pourchaa
75
moꝛt. Et apꝛes elle meſme ſe pendit ce
76
quelle neu pas fait ſe villaine et oꝛde
77
amour ne leu tenue.Paſiphe aui pareil
78
lement ne fu pas perie ſe elle eu ee ſeu
79
re et au loing de laguillon de folle amour
80
et de luxure par lel elle ſe abilla en vache
81
pour auoir la compaignie de vng thoꝛeau
82
Jullie aui neu point macule romme ꝑ
83
tant de baars quelle fei neu ee pail⸗
84
lardiſe ⁊ folle amour. Si aui mealine
85
eu euite cōme chae les ars ⁊ chaleurs
86
de luxure iamais neu ētre le bourdeau ſi
87
honteuſemēt quelle fei.Parquoy e eui⸗
88
dent que cupido le dieu damours maine a
89
miſerables foꝛtunes ⁊ grans dangiers tāt
90
hommes que femmes. Et a ſes folʒ luxu⸗
91
rieux ie adioue les bougres infames cō⸗
92
tre leſquelʒ ſe ſourdent les flammes de vē⸗
93
geāce:⁊ les loix de iuice pour les pugnir
94
cruellement ⁊ ſans quelque miſericoꝛde.
95
Car tout lhumain genre a hoꝛreur des vil
96
lains oꝛs ⁊ īfames commerces ⁊ faitʒ par
97
leſquelʒ les citeʒ de ſodome ⁊ gomoꝛre pe⸗
98
rirent ⁊ cheut deus feu du ciel cōme pluye

10
Ne intenderis
fallacie. etc.

24
Insanos
trahimus fa
tuos. etc.

32
Qui tua
blanda venus
sequitur. etc.

45
Exemples

48
Marcus ro⸗
mane. etc.

68
Quisquis enim
pueri en. etc.

74
Exemples

87
Ad miseros
casus et ma
gna. etc.