GW5065/B16
c1v
¶Des yuroignes et gloutons.
1
¶En la satyre ensuyuante parle lacteur
2
des gloutons qui boyuent et mengussent
3
ordement: inordonneement et sans mesure qui
4
est vne villaine follie et corruptiue de sante
5
a lhomme que tousiours auoir le voirre en
6
la bouche. Mais ainsi que dit lescripture en
7
la compaignie des yurongnes Celluy est le
8
plus loue qui plus senyure: et qui vuide les
9
plus profons hanapz. Par quoy quant iceulx
10
yuroignes ont beu toute iour ilz ne se
11
veullent pas aller couchier: mais a boi⸗
12
re passer la nuit. Et hayent a mort le ta⸗
13
uernier quant a minuit il ne leur veult
14
bailler a boire. Et ainsi nia point de rai⸗
15
son en eulx. Oultre plus. Ebriete induit
16
et amaine lexil de la pensee et prouocque
17
labrasement de luxure. Et au iourduy ne
18
fust point de seruitude si ebriete neust este.
19
Toutesfoys tous profons calices nont pas
20
fait lhomme desert et meschant: car les saiges
21
sen sont gardez: mais le fol qui ne sen est sceu
22
garder est cheu en mendicite. Donc met le
23
prolude. A grant peine passe et euite la char
24
ge de pourete celluy gourmant qui boit et
25
deuore vins et viandes par iours et par nuitz
26
Auecques ce: la gloutonnie crapule et immo⸗
27
deree volupte dicelluy fait la perdition des
28
choses et cause la mort de lame et du corps.
29
CElluy aussi monte en la nef
30
des folz tire de ses mains les
31
grandes antennes et les lon⸗
32
gues cordes qui par nuitz et
33
par iours gurgite et boute
34
sans cesse vin en sa bouche et
35
farcist son estomac de viandes et de viure
36
gulleux et gourmant. Et ne fait cestuy rien
37
aultre chose: fors quil traicte les debatz du
38
vin vuide les calices et les grandes bou⸗
39
teilles qui est vne laide follie qui luy semble
40
grant saigesse et honneur. Et ne considere
41
pas que la rage du vin non moderee conci
42
te et esmeut tristes maulx de maladie et ne
43
met en aucunes choses blasme: mais cuide
44
villenie estre honneur. Non sans cause
45
est mis en la nef des folz le crapuleux et
46
yuroigne. Car ebriete induit et amaine
47
mors soudaines: tristes et doloreuses fins
48
Lasche et destruit les forces et liemens
49
du corps. Polut les sens et contamine len
50
tendement ou engin attrempe dont cau⸗
51
ses sont le vin et crapuleuse volupte. Car
52
les vins nuisent a la teste: font les enten⸗
53
demens aueugles: froissent lengin cler et
54
subtil: les pensees viriles et fortes. Si que ge
55
neralement ebriete engendre tout mal et des⸗
56
honneur sans mesure. Fait les hommes folz
57
sans loy et sans maniere viuans et gar⸗
58
dans leurs mauuaises ordures et lu⸗
59
xuriositez: tousiours querans les estritz
c2r

Fueillet. xiiii
60
du vin. donc ebriete est moult a fouir. Par
61
tant quelle aguillonne luxure et incite a ce
62
les rains des hommes en faisant les cueurs
63
petulans tremblans et sans arrest. Ebriete fu
64
rieuse sans raison va et transuole par le mon⸗
65
de. Et ne met sa fin en aucun crime: cestas⸗
66
sauoir: ne cuide point que iamais blasme en
67
doyue venir. Ebriete froisse les meurs.
68
Fait les langues loquaces et trop habundan
69
tes en parolle: et souuent declaire le secret de
70
la pensee. Auecques ce. Rien nest plus en⸗
71
roue: plus ort: plus fascheux: et plus villain
72
que ceulx dont la gourmandise ne se peult
73
lasser. De ce nous auons exemple de Cresus
74
filz de la royne thomiris qui auecques grant
75
excercite ala contre le roy Cyrus: toutes⸗
76
foys non doubtant des insidiations de son
77
ennemy se mist a boire et sen yura: tant quil
78
fut surprins et mis a perdition: ce qui neust
79
pas este sil ne se fust point enyure: et quil eust
80
euite les boires du vin tumide et orgueilleux
81
Semblablement le grant alexandre cor⸗
82
rumpu par ebriete estoit si hors du sens que
83
mesme en sa fureur fist tuer vng de ses
84
compaignons descolle: et portoit glaiue con⸗
85
tre ses propres amys. Parquoy il est re⸗
86
quis que mesure et maniere soit es choses.
87
Mais le plus modere vsaige de vin que
88
lhomme puisse prendre ne nuist point: com⸗
89
bien que aucunesfoys le vin modereement
90
prins garde les espris agus: mais qui boit
91
sans loy et sans mesure euacuant et vui⸗
92
dant les grandes bouteilles il deuient ort
93
et puant. Et a la fin trouuera et experimen
94
tera vne peine dure et amere. Par quoy
95
non sans raison appelle est entre les folz
96
celluy qui de telle follie est plain.
GW5065/B16
c1v
¶Des yuroignes et gloutons.
1
¶En la ſatyꝛe enſuyuante ꝑle lacteur
2
des gloutons qui boyuēt et menguent
3
oꝛdemēt:inoꝛdōneemēt et ſans meſure q
4
e vne villaine follie ⁊ coꝛruptiue de ſāte
5
a lhōme  touſiours auoir le voirre en
6
la bouche.Mais ainſi  dit leſcripture en
7
la cōpaignie des yurōgnes Celluy e le
8
plus loue qui plus ſenyure: ⁊ q vuide les
9
plꝰ ꝓfōs hanapʒ.Par quoy quāt iceulx
10
yuroignes ont beu toute iour ilʒ ne ſe
11
veullent pas aller couchier: mais a boi⸗
12
re paer la nuit. Et hayent a moꝛt le ta⸗
13
uernier quant a minuit il ne leur veult
14
bailler a boire.Et ainſi nia point de rai⸗
15
ſon en eulx.Oultre plus.Ebꝛiete induit
16
et amaine lexil de la penſee ⁊ pꝛouocque
17
labꝛaſemēt de luxure. Et au iourduy ne
18
fu poīt de ſeruitude ſi ebꝛiete neu ee.
19
Touteſfoys toꝰ pꝛofōs calices nont pas
20
fait lhōme deſert et meſchāt:car les ſaiges
21
ſen ſont gardeʒ:mais le fol q ne ſen e ſceu
22
garder e cheu en mendicite. Donc met le
23
pꝛolude.A grāt peine pae et euite la char
24
ge de pourete celluy gourmant qui boit et
25
deuoꝛe vins et viādes par iours et ꝑ nuitʒ
26
Auecques ce:la gloutonnie crapule ⁊ īmo⸗
27
deree volupte di celluy fait la perdition des
28
choſes ⁊ cauſe la moꝛt de lame et du coꝛps.
29
CElluy aui monte en la nef
30
des folʒ tire de ſes maīs les
31
grandes antēnes ⁊ les lon⸗
32
gues coꝛdes qui par nuitʒ et
33
par iours gurgite et boute
34
ſans cee vin en ſa bouche ⁊
35
farci ſon eomac de viandes ⁊ de viure
36
gulleux et gourmant.Et ne fait ceuy riē
37
aultre choſe:foꝛs quil traicte les debatʒ du
38
vin vuide les calices et les grandes bou⸗
39
teilles q e vne laide follie qui luy ſemble
40
grant ſaigee et honneur. Et ne conſidere
41
pas que la rage du vin non moderee conci
42
te et eſmeut tries maulx de maladie ⁊ ne
43
met en aucunes choſes blaſme:mais cuide
44
villenie ere honneur. Non ſans cauſe
45
e mis en la nef des folʒ le crapuleux et
46
yuroigne. Car ebꝛiete induit et amaine
47
moꝛs ſoudaines:tries et doloꝛeuſes fins
48
Laſche et deruit les foꝛces et liemens
49
du coꝛps.Polut les ſens et contamine len
50
tendement ou engin attrempe dont cau⸗
51
ſes ſont le vin et crapuleuſe volupte.Car
52
les vins nuiſent a la tee: font les enten⸗
53
demens aueugles: froient lengin cler et
54
ſubtil:les penſees viriles et foꝛtes. Si  ge
55
neralement ebꝛiete engēdre tout mal ⁊ deſ⸗
56
honneur ſans meſure.Fait les hōmes folʒ
57
ſans loy et ſans maniere viuans ⁊ gar⸗
58
dans leurs mauuaiſes oꝛdures et lu ⸗
59
xurioſiteʒ: touſiours querans les eritʒ
c2r

Fueillet. xiiii
60
du vin.donc ebꝛiete e moult a fouir.Par
61
tant quelle aguillonne luxure et incite a ce
62
les rains des hommes en faiſāt les cueurs
63
petulās trēblans ⁊ ſans arre.Ebꝛiete fu
64
rieuſe ſans raiſon va ⁊ tranſuole ꝑ le mō⸗
65
de.Et ne met ſa fin en aucun crime:ceaſ⸗
66
ſauoir: ne cuide point q̄ iamais blaſme en
67
doyue venir. Ebꝛiete froie les meurs.
68
Fait les langues loquaces ⁊ trop habūdā
69
tes en parolle:et ſouuēt declaire le ſecret de
70
la penſee.Auecques ce.Rien ne plus en⸗
71
roue:plus oꝛt:plus faſcheux:⁊ plus villain
72
que ceulx dont la gourmandiſe ne ſe peult
73
laer.De ce nous auōs exēple de Creſus
74
filʒ de la royne thomiris qui auecq̄s grant
75
excercite ala contre le roy Cyꝛus: touteſ⸗
76
foys non doubtāt des inſidiations de ſon
77
ennemy ſe mi a boire et ſen yura: tāt quil
78
fut ſurpꝛins et mis a perditiō:ce qui neu
79
pas ee ſil ne ſe fu point enyure:et ql eu
80
euite les boires du vī tumide ⁊ oꝛgueilleux
81
Semblablemēt le grant alexandre coꝛ⸗
82
rumpu ꝑ ebꝛiete eoit ſi hoꝛs du ſens 
83
meſme en ſa fureur fi tuer vng de ſes
84
cōpaignons deſcolle:⁊ poꝛtoit glaiue cō⸗
85
tre ſes pꝛopꝛes amys.Parquoy il e re⸗
86
quis  meſure et maniere ſoit es choſes.
87
Mais le plus modere vſaige de vin que
88
lhōme puie pꝛendꝛe ne nui point:com⸗
89
bien  aucuneſfoys le vin modereement
90
pꝛins garde les eſpꝛis agus:mais q boit
91
ſans loy et ſans meſure euacuāt et vui⸗
92
dant les grandes bouteilles il deuiēt oꝛt
93
et puāt.Et a la fin trouuera ⁊ experimē
94
tera vne peine dure ⁊ amere. Par quoy
95
non ſans raiſon appelle e entre les folʒ
96
celluy qui de telle follie e plain.

7
Cum ad e⸗
quales bibi
tur potus il
le plus. etc.

23
Paupertatis
onus. etc.

30
Hic etiam na
ues fatuorum
etc.

44
Inducit su
bitas mor⸗
tes. etc.

67
Ebrietas
mores. etc.

73
Exemples
Non thomi⸗
ris natus. etc.

81
Magnus a⸗
lexander
morbo. etc.