GW5065/B28
d2v
¶De ceulx qui parlent contre dieu follement.
1
¶La satyre ensuyuante est faicte signan⸗
2
tement contre ceulx qui veulent corriger
d3r

Fueillet. xxi
3
les faiz de dieu et seroient contens que il
4
obeist a leurs voulentez en leur donnant
5
iust droit ou tort ce quilz demanderoient.
6
pource les compare lacteur a celluy qui allu
7
me les torches et flambeaux pour escle⸗
8
rer au soleil: et qui euure ses yeulx pour
9
monstrer quil pleure comme se dieu nen
10
sceust rien. dont met le prolude Se dieu
11
obeyssoit tousiours a noz prieres et de⸗
12
mandes et concedoit toutes choses a no
13
stre veu et desir Plusieurs courroyent en
14
larmes tristes et pleurs molestes et sou⸗
15
uent prendroyent iustes loyers de leurs
16
follies Mais il ne fault rien faindre de⸗
17
uant dieu: car il voit tout et a si bien di⸗
18
spose ses faitz que homme fol est qui les veult
19
corriger. Par quoy lescripture prinse a ce
20
propos dit Celluy labeure en labeurs tres
21
vuides qui essaye auecques torches ay⸗
22
der le soleil. Pourtant que la plenitude
23
de la diuine grace na point besoing de ad
24
iection humaine et ne requiert aucuns ac
25
croissemens de commendation Et ainsi que
26
le miel combien quil soit doulx nest pas
27
bon a celluy qui trop en mengeut Pareil
28
lement celluy qui est scrutateur de la di⸗
29
uine maieste Et veult enquerir des faitz
30
de dieu plus que a luy ne appartient se⸗
31
ra opprime de sa gloire et folle oultrecui⸗
32
dance.
33
VAine peine et folz labeurs
34
expose celluy qui cuide auec
35
ques feu ayder les rays du
36
soleil. et croit auecques vne
37
torche allumee accroistre les
38
torches de phebus affin quil face plus plain
39
ce qui est plain. Mais encores est celluy plus
40
fol qui corrige les faitz de dieu et la volun
41
te du ciel et supere tous aultres folz plus ve
42
sanieux des eumenides et furies qui nont
43
sens ne entendement Car de nostre dieu si
44
grande est la sapience/ la vertu/ la iustice/
45
lengin/ la gloire/ la renommee/ lhonneur/ le con
46
seil si grant/ la maieste/ la puissance si gran
47
de quil estant comme empereur portant sceptre
48
na que faire de nostre ayde. Et tant est pour
49
ueu et saige celluy qui a cree toutes choses
50
La mer/ la terre/ le ciel portant estoilles que
51
sa diuine volunte ne peult estre diminuee
52
ne creue par la bouche des hommes Car di⸗
53
spensant il modere toutes choses et cognoist
54
scrute et enquiert les cueurs des hommes Et
55
ne luy est rien cele Saigement dispose tou
56
tes choses et par loy certaine les a consti⸗
57
tuees/ car rien incongneu ne passe par deuant
58
luy. Et pourtant tonne dieu ou espande et
59
cueuure la terre de neiges ou corrobore
60
par main forte les cruelles fouldres ou en
61
uoye rousee du ciel/ Ou estoilles seraines
62
Ou espande dempsitez et espesseurs de nu
63
ees horriblement sonnantes. si ne apar⸗
apar⸗ ] apapr⸗ GW5065
64
tient il a lhomme lacesser ne trauailler les
65
droitz diuins et gecter parolles mauuaises
66
contre dieu. Car saigement dispose tou⸗
67
tes choses celluy tresgrant dieu que tu fol
68
proterue: en vain reprens et corriges. Et
69
pource quant follement tu vais et mon⸗
70
tes en follie iusques a vouloir corriger
71
dieu et lenseigner tu quiers vengeance de
72
tes pechiez et la peine de tes maulx. Et ne
d iii
d3v

73
appartient a homme precipiter contre
74
le hault et souuerain dieu murmures cre
75
pitans ou susurrations. Car ainsi par
76
murmure tant de foys cheut la compai⸗
77
gnie des folz ou temps du peuple disrael
78
qui murmuroit contre dieu. Et pareille⸗
79
ment ou temps de maintenant chayent
80
plusieurs et finent de mauuaise mort.
GW5065/B28
d2v
¶De ceulx qui ꝑlent cōtre dieu follement.
1
¶La ſatyꝛe enſuyuante e faicte ſignan ⸗
2
tement contre ceulx qui veulent coꝛriger
d3r

Fueillet. xxi
3
les faiʒ de dieu ⁊ ſeroient contens que il
4
obei a leurs voulenteʒ en leur dōnant
5
iu dꝛoit ou toꝛt ce quilʒ demāderoient.
6
pource les cōpare lacteur a celluy q allu
7
me les toꝛches et flambeaux pour eſcle⸗
8
rer au ſoleil:⁊ qui euure ſes yeulx pour
9
monrer quil pleure cōme ſe dieu nen
10
ſceu rien.dont met le pꝛolude Se dieu
11
obeyoit touſiours a noʒ pꝛieres et de⸗
12
mandes et concedoit toutes choſes a no
13
re veu et deſir Pluſieurs courroyēt en
14
larmes tries et pleurs molees ⁊ ſou⸗
15
uent pꝛendꝛoyent iues loyers de leurs
16
follies Mais il ne fault rien faindꝛe de⸗
17
uant dieu:car il voit tout et a ſi bien di⸗
18
ſpoſe ſes faitʒ  hōme fol e q les veult
19
coꝛriger.Par quoy leſcripture pꝛīſe a ce
20
ꝓpos dit Celluy labeure en labeurſ treſ
21
vuides qui eaye auecques toꝛches ay⸗
22
der le ſoleil.Pourtant que la plenitude
23
de la diuine grace na poīt beſoing de ad
24
iection humaine ⁊ ne requiert aucuns ac
25
croiemens de cōmendation Et ainſi 
26
le miel combien quil ſoit doulx ne pas
27
bon a celluy qui trop en mēgeut Pareil
28
lement celluy qui e ſcrutateur de la di⸗
29
uine maiee Et veult ēquerir des faitʒ
30
de dieu plus que a luy ne appartient ſe⸗
31
ra oppꝛime de ſa gloire et folle oultrecui⸗
32
dance.
33
VAine peine et folʒ labeurs
34
expoſe celluy qui cuide auec
35
ques feu ayder les rays du
36
ſoleil. et croit auecques vne
37
toꝛche allumee accroire leſ
38
toꝛches de phebꝰ affin quil face plus plain
39
ce q e plain. Mais encoꝛes e celluy plus
40
fol qui coꝛrige les faitʒ de dieu et la volun
41
te du ciel ⁊ ſupere tous aultres folʒ plus ve
42
ſanieux des eumenides et furies qui nont
43
ſens ne entendement Car de nore dieu ſi
44
grāde e la ſapiencela vertula iuice 
45
lenginla gloirela renōmeelhōneurle cō
46
ſeil ſi grantla maieela puiance ſi grā
47
de quil eant cōe empereur poꝛtāt ſceptre
48
na  faire de nore ayde.Et tant e pour
49
ueu et ſaige celluy qui a cree toutes choſes
50
La merla terre le ciel poꝛtant eoilles 
51
ſa diuine volunte ne peult ere diminuee
52
ne creue par la bouche des hōmes Car di⸗
53
ſpēſant il modere toutes choſes ⁊ cognoi
54
ſcrute ⁊ enquiert les cueurs des hōmes Et
55
ne luy e rien cele Saigement diſpoſe tou
56
tes choſes et par loy certaine les a coni⸗
57
tueescar rien incōgneu ne pae ꝑ deuant
58
luy.Et pourtant tonne dieu ou eſpande et
59
cueuure la terre de neiges ou coꝛroboꝛe
60
par main foꝛte les cruelles fouldres ou en
61
uoye rouſee du ciel Ou eoilles ſeraines
62
Ou eſpande dempſiteʒ ⁊ eſpeeurs de nu
63
ees hoꝛriblement ſonnantes.ſi ne apapr⸗
64
tient il a lhomme laceer ne trauailler les
65
dꝛoitʒ diuins ⁊ gecter parolles mauuaiſes
66
contre dieu. Car ſaigement diſpoſe tou⸗
67
tes choſes celluy treſgrant dieu que tu fol
68
pꝛoterue: en vain repꝛens et coꝛriges. Et
69
pource quant follement tu vais et mon⸗
70
tes en follie iuſques a vouloir coꝛriger
71
dieu et lenſeigner tu quiers vengeance de
72
tes pechieʒ ⁊ la peine de tes maulx. Et ne
d iii
d3v

73
appartient a homme pꝛecipiter contre
74
le hault et ſouuerain dieu murmures cre
75
pitans ou ſuſurrations. Car ainſi par
76
murmure tant de foys cheut la compai⸗
77
gnie des folʒ ou temps du peuple diſrael
78
qui murmuroit contre dieu.Et pareille⸗
79
ment ou temps de maintenant chayent
80
pluſieurs et finent de mauuaiſe moꝛt.

10
Si deus annu
eret precibus
nostris. etc.

20
Superua⸗
cuis laborat
etc.

33
Vanam operam
impendit. etc.

43
Nanque dei
nostri tanta
etc.

55
Omnia dispo
nit solerter.
etc.