GW5065/B53
f4r
¶De enuie.
1
¶Aultre satyre parlante des folz enui⸗
2
eux et de soy mesme. Car qui fait mal a
3
aultruy il se le fait soit au corps ou a
4
lame comme les larrons qui de nuit
5
vont desrober les marchans pose soit
6
quilz augmentent leurs biens et que le
7
monde nen scaiche rien. Si le scait dieu
8
et damnent leurs ames parquoy ilz sont
9
folz. Et en est beaucop de telz. Dont dit le
10
prolude. Le iaurelot et dart de enuie est
11
maintenant tourmente par le large monde
12
Et sans elle ne sera aucun estat es terres.
13
Car ires cruelles vollent par les climatz
14
du grant monde: et ne sest point encores de⸗
15
partie la cruelle semence de Nythard iadis
16
homme tresenuieux. Et met lescripture ra
17
menee a ce propos. Quil nest rien plusmau
18
uais que celluy qui a enuie de soy mesme.
19
Et voicy la reddition de la malice dicelluy
20
Mauuais est loeil de lenuieux. Lenuieux sei
21
che sur bout par les bonnes choses de aul⸗
22
truy. Ne menge point auecques vng hom
23
me enuieux et ne desire point la viande de
24
luy. Car a la similitude dung diuin sorcier
25
ou coniecteur il estime ce quil ignore: il te di
26
ra mengeuz et boy: et toutesfoys la pensee
27
de luy nest pas auecques toy Par quoy la
28
compaignie en est tresdangereuse et fol est
29
qui la suit.
f iiii
f4v

30
ENuie ebace et deuoreresse conci
31
te plusieurs folz et mauuais
32
couraiges et point sans fin
33
les folz proterues. Et est ne
34
le dart de enuie qui enfante
35
les cueurs liuides et enuieux
36
et ne laisse iamais plusieurs de luy feruz
37
estre a repos. Ou tu es mene par enuie pour
38
tant que ie possede plus que toy: ou que plu
39
sieurs deniers sont a moy: ou plusgrant mon
40
ceau de choses: ou pource que plusieurs hon
41
neurs me sont renduz. Et par ce tu de⸗
42
mandes et desires mon argent que par nul
43
droit tu ne tiendrois. Ou pourtant que tu
44
fastidies et contemnes nostre amour. Ainsi
45
est la playe de cruelle enuie si mortelle que
46
nullement ne peult estre garie ne reguliere
47
ment medicinee. Et est telle la propriete den
48
uie tousiours edace et mordante. Se elle a
49
constitue a elle mesme mordre aucun iamais
50
ne agitera aucun repos tant que elle ayt par
51
fait ce pechie: elle na aucun sommeil: aucun
52
repos: aucune doulce volupte: ou chose de⸗
53
lectable tant quelle puisse extirper et oster
54
les douleurs de son corps et de son cueur. Et
55
pourtant a elle tousiours les leures et la bou
56
che palle: maigre en tout le corps comme
57
chair morte. Le visaige torue: la bouche
58
squalente et scintillante. Et iamais enuie en
59
ragee ne regarde de plains yeulx en aucun
60
et est torpente en sa poictrine furieuse son⸗
61
garde comment elle pourra faire son mal.
62
De laquelle te donne iozeph principal exem
63
ple. Car iamais ses freres ne le regarderent
64
de droit regard despuis quilz eurent conceu
65
enuie contre luy. Et a tart rit et se resiouyt
66
enuie se nest des nefz plongees en leau Ou
67
se par aduenture grant habondance de cho⸗
68
ses se perit et vient aucun mal. Toutesfoys
69
iacoyt que enuie ronge continuellement les
70
cueurs enuieux: elle sent ses dommaiges
71
de sa propre douleur. Et ainsi que dit alain
72
en ses parabolles. Lenuieux est compare a
73
la grant montaigne de ethna qui tousiours
74
brusle et ne peult brusler si non elle. Et est
75
nee principalement la plus grant enuie des
76
cueurs fraternelz et furent les premiers murs
77
souilliez de sang fraternel. Cela enseigne⸗
78
ront Abel et Cain. Attreus et Thiestes
79
Ethiocles et son frere: et plusieurs aultres
80
Pourtant tu qui es saige et bon ie te conseil
81
le que tu fuyes enuie. Car cest vng tresmau
82
uais pechie.
GW5065/B53
f4r
¶De enuie.
1
¶Aultre ſatyꝛe parlante des folʒ enui⸗
2
eux et de ſoy meſme.Car q fait mal a
3
aultruy il ſe le fait ſoit au coꝛps ou a
4
lame comme les larrons qui de nuit
5
vont deſrober les marchans poſe ſoit
6
quilʒ augmētent leurs biens et que le
7
monde nen ſcaiche rien. Si le ſcait dieu
8
et dānent leurs ames parquoy ilʒ ſont
9
folʒ.Et en e beaucop de telʒ.Dōt dit le
10
pꝛolude. Le iaurelot ⁊ dart de enuie e
11
maintenāt tourmente par le large mōde
12
Et ſans elle ne ſera aucun eat es terres.
13
Car ires cruelles vollent par les climatʒ
14
du grant mōde:et ne ſe point encoꝛes de⸗
15
partie la cruelle ſemence de Nythard iadis
16
homme treſenuieux.Et met leſcripture ra
17
menee a ce ꝓpos.Quil ne rien plusmau
18
uais que celluy qui a enuie de ſoy meſme.
19
Et voicy la reddition de la malice dicelluy
20
Mauuais e loeil de lenuieux.Lēuieux ſei
21
che ſur bout par les bonnes choſes aul⸗
22
truy.Ne menge point auecques vng hom
23
me enuieux et ne deſire point la viande de
24
luy.Car a la ſimilitude dung diuin ſoꝛcier
25
ou coniecteur il eime ce quil ignoꝛe:il te di
26
ra mengeuʒ et boy:et touteſfoys la penſee
27
de luy ne pas auecques toy Par quoy la
28
compaignie en e treſdangereuſe et fol e
29
qui la ſuit.
f iiii
f4v

30
ENuie ebace ⁊ deuoꝛeree ci
31
te pluſieurs folʒ ⁊ mauuais
32
couraiges et point ſans fin
33
les folʒ pꝛoterues. Et e ne
34
le dart de enuie qui enfante
35
les cueurs liuides et ēuieux
36
et ne laie iamais pluſieurs de luy feruʒ
37
ere a repos.Ou tu es mene ꝑ enuie pour
38
tant que ie poede plus que toy:ou que plu
39
ſieurs deniers ſont a moy:ou pluſgrāt mō
40
ceau de choſes:ou pource que pluſieurs hō
41
neurs me ſont renduʒ. Et par ce tu de⸗
42
mandes ⁊ deſires mon argent que par nul
43
dꝛoit tu ne tiendrois.Ou pourtant que tu
44
faidies ⁊ contemnes nore amour. Aīſi
45
e la playe de cruelle enuie ſi moꝛtelle que
46
nullement ne peult ere garie ne reguliere
47
ment medicinee.Et e telle la pꝛopꝛiete dē
48
uie touſiours edace et moꝛdante. Se elle a
49
cōitue a elle meſme moꝛdꝛe aucū iamais
50
ne agitera aucun repos tant que elle ayt ꝑ
51
fait ce pechie:elle na aucun ſommeil: aucū
52
repos:aucune doulce volupte:ou choſe de⸗
53
lectable tant quelle puie extirper et oer
54
les douleurs de ſō coꝛps et de ſon cueur.Et
55
pourtāt a elle touſiours les leures ⁊ la bou
56
che palle:maigre en tout le coꝛps comme
57
chair moꝛte. Le viſaige toꝛue: la bouche
58
ſqualente et ſcintillāte.Et iamais enuie en
59
ragee ne regarde de plains yeulx en aucū
60
et e toꝛpente en ſa poictrine furieuſe ſon⸗
61
garde comment elle pourra faire ſon mal.
62
De laquelle te donne ioʒeph pꝛincipal exē
63
ple.Car iamais ſes freres ne le regarderēt
64
de dꝛoit regard deſpuis quilʒ eurent cōceu
65
enuie contre luy.Et a tart rit ⁊ ſe reſiouyt
66
enuie ſe ne des nefʒ plongees en leau Ou
67
ſe par aduenture grant habondāce de cho⸗
68
ſes ſe perit et vient aucū mal.Touteoys
69
iacoyt que enuie ronge continuellemēt les
70
cueurs enuieux: elle ſent ſes dommaiges
71
de ſa pꝛopꝛe douleur.Et aīſi que dit alain
72
en ſes parabolles.Lenuieux e compare a
73
la grāt montaigne de ethna qui touſiours
74
bꝛuſle et ne peult bꝛuſler ſi non elle. Et e
75
nee pꝛincipalemēt la plus grant enuie des
76
cueurs fraternelʒ ⁊ furēt les miers murs
77
ſouillieʒ de ſang fraternel. Cela enſeigne⸗
78
ront Abel et Cain. Attreus et Thiees
79
Ethioctes et ſon frere:et pluſieurs aultres
80
Pourtant tu qui es ſaige et bon ie te cōſeil
81
le que tu fuyes ēuie.Car ce vng treſmau
82
uais pechie.

9
Inuidie te⸗
lum lato torque
tur. etc.

16
Qui sibi in
uidet etc.

30
Liuor edax
fatuos mul
tos. etc.

47
Est ea pro⸗
prietas liuo
ris. etc.

54
Psallantes
ideo fauces
etc.

68
Verum conti
nuo rodat
licet. etc.