GW5065/B56
f5v
¶Du doloreux depart de
la puissance du siecle.
f6r

Fueillet. xxxvi
1
¶Ensuyt aultre satyre des folz qui se fi⸗
2
ent en la seculiere puissance du monde. Et
3
sont semblables en figure a ceulx qui se fient
4
en la mutabilite de fortune. Mais icy par ex⸗
5
pres touche de la fin et issue de la puissance
6
du siecle: et dit le prolude. Iamais ne fut es
7
terres si grande puissance qui en temps fra⸗
8
gille ne passast. Car la mort rauist toutes
9
choses: et est la derniere ligne delle. Par
10
tant les choses des hommes ne demeurent
11
par quelque condition. Toutesfoys a ce
12
pense mal le fol orgueilleux estant en puis⸗
13
sance. dont dit lescripture icy prinse au pro⸗
14
pos de lacteur. Le mauuais se orgueillist
15
tous ses iours. Et est incertain le nombre des
16
ans de sa tirannie Plusieurs tirans se sont assiz
17
ou throne: et celluy qui estoit sans suspection
18
aporte le dyademe. Nous trouuons que plusi
19
eurs puissans sont validement opprimez et les
20
plus glorieux baillez es mains des aultres
21
ainsi que dira la satyre et monstrera par exemple.
22
OR considerons et voyons les
23
folz tardifz en couraige de
24
penser a la fin pourtant que
25
grande puissance les esleue
26
Et suyuent trop les vains
27
dons de fortune: ainsi que se la presente vie
28
fust fermee et assise sur fermes colomnes
29
et que par temps mortelz iamais ne prenne
30
fin. Cesar le magnanime qui par batailles
31
desmesurees tira romme a sa subiection. Les
32
climatz du monde spacieux: aussi tint seul le
33
sceptre du royaume et les orgueilleux hon⸗
34
neurs. Et commenca tourmenter les puis⸗
35
sans citoyens neust point de regne perma
36
nent.M ais en petit temps demeura si gran
37
de et cruelle puissance. Car finablement il
38
cheut tue par mort horrible. Daire aussi por⸗
39
ta les sceptres des royaumes de perse qui
40
furent tresbons: mais non content de ses pro
41
pres choses desira les empires estranges.
42
Et par tant il perdit son propre royaume
43
et le dyademe quil auoit long temps por
44
te en grant honneur tousiours immemor
45
de sa fin. Xerces aussi iadis le tresriche
46
des roys non content de sa richesse desi⸗
47
ra par bataille depopuler les regions
48
estranges et tout mettre en sa subiection
49
Mais en attentant sur les grecz bet entrant
50
les royaumes actiques il perdit ses nefz
51
et ses hommes. Et pareillement plonga
52
dedans les eaues toutes ses belles nefz
53
turrites et galees coursaires. Nabugo
54
donosor aussi gouuernant par sceptre ba
55
bilone alors que trop se confia en fortune
56
essaya se donner les honneurs diuins et appar
57
tenans a dieu mais la souueraine puissance
58
mua le meschant roy en espece de beste bru
59
te et fut sept ans par les champs ainsi que vne be
60
ste brute. Pareillement le grant alexan
61
dre a qui a peine suffisoit le grant monde
62
et fut le premier dominateur es parties
63
de grece Nemporta point auecques soy
64
aux paludz stigiaux ses royaumes et
65
ses sceptres royaulx Pourquoy refere ie
66
le roy Cyrus qui par guerres fist tant de
67
sang respandre si nest en tant quil ne pen
68
soit pas a la fin et issue de sa puissance: et
69
que en sa mort il leicha la cruaulte de son
70
sang:car apres quil eust la teste coupee
f6v

71
elle fut mise en vng tonneau. plain de sang
72
et ainsi se passe la gloire du monde. Le roy
73
Cresus aussi fut souuerainement puissant
74
de royaumes et de bonnes richesses Tou
75
tesfoys nestoit il point content et voulut
76
entreprendre des choses trop grandes tant
77
que fortune se courroussa luy osta son roy
78
aume et tourna ses sceptres puissans.
79
Daultres exemples assez baillent les hy
80
stoires parquoy on voit et congnoist on
81
que tous royaumes chayent. La mondaine
82
puissance aussi. De ce donne exemple rom
83
me la puissante/ Cartage/ Mycene/ Hie
84
rusalem/ le Tir: et toute grece et mainte
85
nant la terre latine. Car toutes choses que
86
nous faisons perissent et est la mort issue
87
commune de toutes choses. Parquoy fol
88
est celluy qui en mondaine et seculiere puis
89
sance se confie sans penser a la mort.
GW5065/B56
f5v
¶Du doloꝛeux depart de
la puiance du ſiecle.
f6r

Fueillet. xxxvi
1
¶Enſuyt aultre ſatyꝛe des folʒ qui ſe fi⸗
2
ent en la ſeculiere puiance du monde. Et
3
ſont ſēblables en figure a ceulx qui ſe fient
4
en la mutabilite de foꝛtune.Mais icy ꝑ ex⸗
5
pꝛes touche de la fin et iue de la puiance
6
du ſiecle:et dit le pꝛolude.Jamais ne fut es
7
terres ſi grande puiance qui en tēps fra⸗
8
gille ne paa.Car la moꝛt raui toutes
9
choſes:et e la derniere ligne delle. Par
10
tant les choſes des hommes ne demeurent
11
par quelque condition. Touteſfoys a ce
12
penſe mal le fol oꝛgueilleux eant en puiſ⸗
13
ſance.dont dit leſcripture icy pꝛinſe au pꝛo⸗
14
pos de lacteur. Le mauuais ſe oꝛgueilli
15
toꝰ ſes iours. Et e īcertain le nōbꝛe des
16
ans  ſa tirānie Pluſieurs tirās ſe ſōt aiʒ
17
ou thꝛone:⁊ celluy q eoit ſans ſuſpection
18
apoꝛte le dyademe. Nous trouuōs  pluſi
19
eurs puiās ſont validet oppꝛimeʒ ⁊ les
20
plꝰ gloꝛieux bailleʒ es mains des aultres
21
aīſī  dira la ſatyꝛe et mōrera ꝑ exēple.
22
OR conſiderōs ⁊ voyons les
23
folʒ tardifʒ en couraige de
24
penſer a la fin pourtāt que
25
grande puiance les eſleue
26
Et ſuyuent trop les vains
27
dons de foꝛtune:ainſi que ſe la pꝛeſente vie
28
fu fermee ⁊ aiſe ſur fermes colomnes
29
et que par temps moꝛtelʒ iamais ne pꝛēne
30
fin.Ceſar le magnanime qui ꝑ batailles
31
deſmeſurees tira rōme a ſa ſubiection.Les
32
climatʒ du mōde ſpacieux:aui tint ſeul le
33
ſceptre du royaume et les oꝛgueilleux hō⸗
34
neurs.Et commenca tourmenter les puiſ⸗
35
ſans citoyens neu point de regne perma
36
nent.Mais en petit temps demeura ſi grā
37
de et cruelle puiance. Car finablement il
38
cheut tue ꝑ moꝛt hoꝛrible. Daire aui poꝛ⸗
39
ta les ſceptres des royaumes de perſe qui
40
furent treſbons:mais non content de ſes ꝓ
41
pꝛes choſes deſira les empires eranges.
42
Et par tant il perdit ſon pꝛopꝛe royaume
43
et le dyademe quil auoit long temps poꝛ
44
te en grāt honneur touſiours immemoꝛ
45
de ſa fin. Xerces aui iadis le treſriche
46
des roys non content de ſa richee deſi⸗
47
ra par bataille depopuler les regions
48
eranges et tout mettre en ſa ſubiection
49
Mais en attentant ſur les grecʒ bet ētrāt
50
les royaumes actiques il perdit ſes nefʒ
51
et ſes hommes.Et pareillement plonga
52
dedans les eaues toutes ſes belles nefʒ
53
turrites et galees courſaires. Nabugo⸗
54
donoſoꝛ aui gouuernāt par ſceptre ba⸗
55
bilone aloꝛs que trop ſe confia en foꝛtune
56
eaya ſe dōner les hōneurs diuins ⁊apꝑ
57
tenās a dieu mais la ſouueraīe puiāce
58
mua le meſchāt roy en eſpece  bee bꝛu
59
te ⁊ fut ſept ans ꝑ les chāps aīſi  vne be
60
e bꝛute.Pareillement le grant alexan⸗
61
dre a qui a peine ſuffīſoit le grant mōde
62
et fut le pꝛemier dominateur es parties
63
de grece Nempoꝛta point auecques ſoy
64
aux paludʒ igiaux ſes royaumes et
65
ſes ſceptres royaulx Pourquoy refere ie
66
le roy Cyꝛus qui par guerres fi tāt de
67
ſang reſpandre ſi ne en tant quil ne pē
68
ſoit pas a la fin ⁊ iue de fa puiance:et
69
que en ſa moꝛt il leicha la cruaulte  ſon
70
ſang:car apꝛes quil eu la tee coupee
f6v

71
elle fut miſe en vng tōneau.plain de ſāg
72
et ainſi ſe pae la gloire du mōde.Le roy
73
Creſus aui fut ſouuerainemēt puiāt
74
de royaumes ⁊ de bōnes richees Tou
75
teſfoys neoit il point content et voulut
76
entrepꝛendre des choſes trop grādes tāt
77
que foꝛtūe ſe courroua luy oa ſon roy
78
aume et tourna ſes ſceptres puians.
79
Daultres exemples aeʒ baillent les hy
80
oires parquoy on voit et congnoi on
81
que toꝰ royaumes chayent.La mōdaine
82
puiance aui.De ce donne exemple rō
83
me la puianteCartageMyceneHie⸗
84
ruſalemle Tir:et toute grece et mainte
85
nant la terre latine.Car toutes choſes 
86
nous faiſons periēt et e la moꝛt iue
87
cōmune de toutes choſes. Parquoy fol
88
e celluy qui en mōdaine ⁊ ſeculiere puiſ
89
ſance ſe confie ſans penſer a la moꝛt.

6
Non fuit in
terris vnquam
tam. etc.

13
Cunctis die⸗
bus suis im⸗
pius. etc.

22
O tardos
animo fatuos
etc.

29
Exemple
Magnani⸗
mus cesar.
etc.

37
Sceptraque
persarum da
rius tulit. etc.

44
Ipse etiam
xerces. etc.

52
Et nabu⸗
godonosor
sceptro. etc.

60
Magnus
alexander
cui vix. etc.

64
Quid cyrum
refero lam
bens. etc.

73
Cresus quando
quidem. etc.