GW5065/B65
h1r
¶De la cure dastrologie.
1
¶Aultre satyre en laquelle sont reprins
2
les folz incredules qui se meslent dastrolo
3
gie Et pour aucuns liures et vaines tra⸗
4
ditions des gentilz la ou ilz ont leu ou
5
ouy lire mectent leur cure et credence de sca
6
uoir par aucuns signes fantastiques du
7
soleil de la lune ou aultres planettes sca⸗
8
uoir les dispositions du ciel et les volen⸗
9
tez de dieu tellement que quant ilz veulent
10
faire aucunes choses comme maisons voya
11
ges ou traicter mariages ilz se hastent ou
12
different par les folles opinions quilz ont
13
en leur astrologie Et sont maintenant telz
14
folz en grant nombre Dont dit le prolude.
15
Veritablement
Veritablement ] Veritablemeut GW5065
celluy est fol vain et incre⸗
16
dule qui des estoilles est desiraut scauoir
17
les choses futures du ciel et les ordonnan⸗
18
ces de dieu Mais maintenant le rustique
19
et chascun fol certe et contend estre veu astro
20
logien Et faint foles ephymerides Cest
21
a dire diuinations diurnales qui est vne grant
h
h1v

22
espece de incredulite Dont dit lescripture
23
prinse a ce propos Precongnoistre et sca⸗
24
uoir les choses futures est seulement de dieu
25
qui en la disposition de soy et contemplation
26
les fait aussi scauoir aux anges Pourtant
27
ne soit point licite aux chrestiens tenir les
28
traditions des gentilz Obseruer leurs opi
29
nions Et honnorer lelement de la lune ou les
30
cours des estoilles ou la vaine fallace des
31
signes pour faire vne maison pour semer
32
les bledz planter les arbres/ ou pour as⸗
33
sembler mariages Car ce nest que toute
34
faulte de foy.
35
ICy aussi appartient approu
36
cher les astrologues qui ne
37
vsent que de vanite les ma⸗
38
thematiques et les deuins en
39
semble Cest a dire que en ce⸗
40
ste satyre est comprinse la reprehension des
41
folz astrologiens vsans de ars magiques
42
et sorciers incredules Dont dit lacteur.
43
Escoute fol astronomien/ planetiste/ au
44
gurien qui deuines les chans des oy⸗
45
seaulx/ aruspicien/ sortillege/ et tu quicon
46
ques honnores seulement les estoilles tu
47
es icy en presence et contre toy parle la
48
presente escripture Car tu recenses et ex
49
poses a vain iugement tous les faitz des
50
hommes Et maintenant ou nombre des
51
folz plusieurs se efforcent scauoir les cho
52
ses futures et veillent tresfort aux cho⸗
53
ses mauuaises pourtant que la cure des
54
estoilles est a eulx et les regardent cu⸗
55
rieusement pour congnoistre leurs mou
56
uemens Et veulent que les estoilles ra⸗
57
portent tout ce que iceulx folz monstrent
58
ainsi que celluy qui chante auecques vne
59
cloche a qui il semble que la cloche die ainsi
60
quil dit Parquoy telz folz regardent les
61
causes secretes des choses les elemens les
62
planetes et tout ce que le monde lucide a
63
en soy Le fol planetiste ou astrologien
64
regarde le diuers erreur de la lune Les
65
labeurs du soleil Les mouuemens des
66
estoilles et leurs changemens de places
67
et retours de lune. a lautre il enseigne que
68
lestoille de saturne cruel menace Et que
69
mars veult signifier Il euure declaire et
70
monstre pourquoy venus se profere en vne
71
ioyeuse estoille Le doulx Iupiter aussi nep
72
ueu de Athlas. Les folz astrologues iu⸗
73
gent les enfans nez en la planete de Sa
74
turne enclins a larrecins naturellement
75
lesquelz toutesfoys bonnes dispositions
76
peuent rendre bons et sans telle volente. ilz
77
disent et referent les enfans de mars/ cest
78
a dire nez soubz celle planete subiectz na⸗
79
turellement aux tristes batailles aymer
80
guerres et debatz: lesquelz aucunesfoys nous
81
voyons tousiours vser de paix et estre plus
82
doulx et plus paisibles que aultres. Et
83
pourtant tu qui es chrestien et scais que la
84
volente de dieu est par sus tout ne te fonde
85
point a telles folles et vaines fantasies.
86
Fay iustement ce qui est en toy. Se natu⸗
87
re te admonneste a guerre demande paix.
88
Se elle te incite a quelque mal: cherche le
89
contraire et ne doubte point que les estoil⸗
90
les soyent causes de aller contre raison
h2r

Fueillet. xliiii
91
Car lhomme saige et raisonnable sera domi
92
nateur et maistre des estoilles par ce que les
93
elemens sont tous en la main du souuerain
94
dieu qui a donne a lhomme iugement de rai⸗
95
son pour conuaincre son inclination natu⸗
96
relle fouyr les choses nuysibles et querir
97
les vtiles Mais fol mathematique ie de⸗
98
mande dont te prent ceste fureur que tu veulx
99
scauoir le iugement et pensee de laltitonant
100
cestassauoir de dieu Tu fais comme se ainsi
101
estoit que dieu reuelast a chascun mortel ses
102
faitz et le iugement du ciel qui est vne chose de
103
grande presumption a toy et tous aultres folz
104
feruz de ceste abusion pourtant laissons
105
toutes choses au souuerain dieu qui les a
106
crees Qui a son plaisir gouuerne le ciel et
107
les estoilles. Et considerons quel mal nous peuent
108
faire ou chose. contraire les estoilles se dieu
109
dont la gloire est souueraine nous garde
110
et est pour nous Certainement tout ce que les
111
ephymerides et deuins raportent rien ne
112
vault et labeurent tres vainement rien ne
113
vallent aussi a la generation /cestassauoir
114
lheure que vng enfant a este engendre ou ne
115
les sors ne les dispositions syderealles.
116
Pourtant sont folz ceulx qui y mectent
117
leur cure Car vueille mars vueille mer
118
cure raison domine sur nature Toutes
119
foys affin que les lecteurs de ceste satyre ne
120
la prennent au mauuais sens et desprisent
121
les bons medicins et astrologues qui pour
122
la conseruation du corps humain ont leur
123
regard aucunement aux estoilles soubz
124
lesquelles nature se regist Elle se doit en
125
tendre moralement Cest a dire quant aux
126
vertus de lame Et noter que le cours de
127
aucune planette ne fait point que lhomme
128
soit mauuais sil ne veult.
GW5065/B65
h1r
¶De la cure darologie.
1
¶Aultre ſatyꝛe en laquelle ſont repꝛins
2
les folʒ incredules qui ſe meſlent darolo
3
gie Et pour aucuns liures et vaines tra⸗
4
ditions des gentilʒ la ou ilʒ ont leu ou
5
ouy lire mectent leur cure et credence de ſca
6
uoir par aucuns ſignes fantaiques du
7
ſoleil de la lune ou aultres planettes ſca⸗
8
uoir les diſpoſitions du ciel et les volen⸗
9
teʒ de dieu tellement que quant ilʒ veulent
10
faire aucunes choſes cōme maiſons voya
11
ges ou traicter mariages ilʒ ſe haent ou
12
different par les folles opinions quilʒ ont
13
en leur arologie Et ſont maintenāt telʒ
14
folʒ en grant nombꝛe Dont dit le pꝛolude.
15
Veritablemeut celluy e fol vain et incre⸗
16
dule qui des eoilles e deſiraut ſcauoir
17
les choſes futures du ciel et les oꝛdonnan⸗
18
ces de dieu Mais maintenant le ruique
19
et chaſcun fol certe ⁊ cō tenō ere veu aro
20
logien Et faint foles ephymerides Ce
21
a dire diuinatiōs diurnales q e vne grāt
h
h1v

22
eſpece de incredulite Dont dit leſcripture
23
pꝛinſe a ce pꝛopos Pꝛecongnoire et ſca⸗
24
uoir les choſes futures e ſeulemēt de dieu
25
qui en la diſpoſition de ſoy et cōtemplation
26
les fait aui ſcauoir aux anges Pourtāt
27
ne ſoit point licite aux chꝛeiens tenir les
28
traditions des gentilʒ Obſeruer leurs opi
29
nions Et hōnoꝛer lelemēt de la lune ou les
30
cours des eoilles ou la vaine fallace des
31
ſignes pour faire vne maiſon pour ſemer
32
les bledʒ planter les arbꝛes ou pour aſ⸗
33
ſembler mariages Car ce ne que toute
34
faulte de foy.
35
JCy aui appartient appꝛou
36
cher les arologues qui ne
37
vſent que de vanite les ma⸗
38
thematiques et les deuins en
39
ſemble Ce a dire que en ce⸗
40
e ſatyꝛe e compꝛinſe la repꝛehenſion des
41
folʒ arologiens vſans de ars magiques
42
et ſoꝛciers incredules Dont dit lacteur.
43
Eſcoute fol aronomienplanetie au
44
gurien qui deuines les chans des oy⸗
45
ſeaulxaruſpicienſoꝛtillege⁊ tu quicon
46
ques honnoꝛes ſeulement les eoilles tu
47
es icy en pꝛeſence et contre toy parle la
48
pꝛeſente eſcripture Car tu recenſes et ex
49
poſes a vain iugemēt tous les faitʒ des
50
hommes Et maintenāt ou nombꝛe des
51
folʒ pluſieurs ſe effoꝛcent ſcauoir les cho
52
ſes futures etveillent treſfoꝛt aux cho⸗
53
ſes mauuaiſes pourtant que la cure des
54
eoilles e a eulx et les regardent cu⸗
55
rieuſement pour congnoire leurs mou
56
uemens Et veulent que les eoilles ra⸗
57
poꝛtent tout ce que iceulx folʒ monrent
58
ainſi que celluy qui chante auecques vne
59
cloche a qui il ſemble  la cloche die ainſi
60
quil dit Parquoy telʒ folʒ regardent les
61
cauſes ſecretes des choſes les elemēs les
62
planetes ⁊ tout ce que le monde lucide a
63
en ſoy Le fol planetie ou arologien
64
regarde le diuers erreur de la lune Les
65
labeurs du ſoleil Les mouuemens des
66
eoilles et leurs changemens de places
67
et retours de lune.a lautre il enſeigne 
68
leoille de ſaturne cruel menace Et que
69
mars veult ſignifier Jl euure declaire ⁊
70
monre pourquoy venus ſe ꝓfere en vne
71
ioyeuſe eoille Le doulx Jupiter aui nep
72
ueu de Athlas. Les folʒ arologues iu⸗
73
gent les enfans neʒ en la planete de Sa⸗
74
turne enclins a larrecins naturellement
75
leſquelʒ touteſfoys bonnes diſpoſitions
76
peuent rendꝛe bons et ſans telle volente.ilʒ
77
diſent et referent les enfans de mars  ce
78
a dire neʒ ſoubʒ celle planete ſubiectʒ na⸗
79
turellement aux tries batailles aymer
80
guerres ⁊ debatʒ:leſquelʒ aucuneſſoys noꝰ
81
voyōs touſiours vſer de paix et ere plus
82
doulx et plus paiſibles que aultres. Et
83
pourtant tu qui es chꝛeien et ſcais que la
84
volente de dieu e par ſus tout ne te fonde
85
point a telles folles et vaines fantaſies.
86
Fay iuement ce qui e en toy. Se natu⸗
87
re te admonnee a guerre demande paix.
88
Se elle te incite a quelque mal: cherche le
89
contraire et ne doubte point que les eoil⸗
90
les ſoyent cauſes de aller contre raiſon
h2r

Fueillet. xliiii
91
Car lhōme ſaige et raiſonnable ſera domi
92
nateur et maire des eoilles par ce  les
93
elemēs ſont tous en la main du ſouuerain
94
dieu qui a donne a lhōme iugement de rai⸗
95
ſon pour conuaincre ſon inclination natu⸗
96
relle fouyꝛ les choſes nuyſibles et querir
97
les vtiles Mais fol mathematique ie de⸗
98
mande dōt te pꝛent cee fureur  tu veulx
99
ſcauoir le iugement ⁊ penſee de laltitonant
100
ceaauoir de dieu Tu fais cōme ſe ainſi
101
eoit que dieu reuela a chaſcū moꝛtel ſes
102
faitʒ et le iugemēt du ciel q e vne choſe de
103
grande ſumption a toy ⁊ toꝰ aultres folʒ
104
feruʒ de cee abuſion pourtāt laions
105
toutes choſes au ſouuerain dieu qui les a
106
crees Qui a ſon plaiſir gouuerne le ciel et
107
les eoilles. ⁊ ſiderōs l mal nous peuēt
108
faire ou choſe.contraire les eoilles ſe dieu
109
dont la gloire e ſouueraine nous garde
110
et e pour noꝰ Certainement tout ce  les
111
ephymerides et deuins rapoꝛtent rien ne
112
vault ⁊ labeurent treſ vainement rien ne
113
vallent aui a la gation  ceaauoir
114
lheure  vng enfant a ee engēdꝛe ou ne
115
les ſoꝛs ne les diſpoſitions ſyderealles.
116
Pourtāt ſont folʒ ceulx qui y mectent
117
leur cure Car vueille mars vueille mer
118
cure raiſon domine ſur nature Touteſ
119
foys affin  les lecteurs  cee ſatyꝛe ne
120
la pꝛēnent au mauuais ſens ⁊ deſpꝛiſent
121
les bōs medicins ⁊ arologues q pour
122
la cōſeruation du coꝛps humain ont leur
123
regard aucunement aux eoilles ſoubʒ
124
leſquelles nature ſe regi Elle ſe doit en
125
tendꝛe moꝛalement Ce a dire quāt aux
126
vertus de lame Et noter que le cours de
127
aucune planette ne fait point que lhōme
128
ſoit mauuais ſil ne veult.

14
Est fatuus si
quidem etc.

22
Futura pre⸗
scire solius
dei est etc.

35
Astrolo⸗
gos etiam
decet huc etc.

43
Huc ades
astronome
etc.

63
Errorem hic
lune etc.

72
Saturno
genitos etc.

86
Iuste age
ne dubita.

97
Iudicium si
quidem etc.

105
Omnia lin⸗
quamus su
pero etc.