GW5065/B66
h2r
¶De celluy qui veult descripre
et senquerir de toutes regions.
1
¶Apres la satyre des folz astrologiens
2
ensuyt celle des mathematiques qui par
3
geographique inquisition veulent scauoir
4
et enquerir combien le ciel et la terre ont de
5
grandeur et ne scayuent pas soymesmes
6
congnoistre et deuement mesurer parquoy
7
leur geometrie est reputee folle Dont met
8
le prolude Celluy est fol qui mesure le ciel la
9
terre et le large monde descript les climatz et
10
memore les peuples. Parquoy tel fol est a
11
repeller dune compaignie Car veritablement
12
les enseignemens dung tel fol nont rien de
13
bonte Dont il escript. Pour certain celluy
14
est plus fol que les aultres qui prent et mesure
15
de toutes pars le circuit et grandeur de la
16
terre et ne vault pas scauoir que cest de luy
17
et de ses choses. Fureur est et plus que fureur
18
saillir hors le monde et enquerir les choses
19
exteriores comme se les interiores fussent con⸗
20
gneues Mais le fol qui est en ceste fureur
21
fait ainsi que sil pouuoit bien faire et con⸗
22
duyre son entreprinse et ne scait pas congnoi
23
stre soymesmes Et veult que les hommes
24
puissent veoir et congnoistre ce que tout le
25
monde ne prent pas.
h ii
h2v

26
Assez saige nest pas et polly
27
de raison/ mais est digne quil
28
tyre les plains carbases en
29
nostre nauire qui mesure les
30
costes du monde immensu⸗
31
rable les climatz du monde et a le compas
32
en sa folle main Car il desire congnoistre
33
toutes regions et tous lieux incongneuz au
34
genre humain Maintenant pensent telz
35
folz les fins ou metes du large monde et
36
les longues reflections par vne hastiue
37
et sedule curiosite qui meut telz folz qui se
38
efforcent congnoistre les gens qui sont en
39
la region de soleil leuant La chaleur au⸗
40
stralle ou la tepeur et frigidite occidenta⸗
41
le Vng fol tourne la mesure de son com⸗
42
pas au cercle yperboreen et quiert congnoi
43
stre les peuples cruelz en celle region Me⸗
44
sure aucunesfoys auecques ses doys la pe⸗
45
tite ourse Cest a dire les terres contenues
46
soubz icelluy signe pour y comparer la quan⸗
47
tite du ciel affin que par ce il denote les peu
48
ples contenuz soubz telle region. Le fol geo
49
metrien collustre et ensemble regarde lune
50
et lautre espace de europe et de asie Les
52
ciens Et les gens de Lybie gesans soubz
53
le soleil rutillant. Le fol geometrien quiert
54
ou monde le grant Athlas La mer de Her
55
cules ou les bretons et aultres regions
56
estranges Et soubz la derniere et extreme
57
raye du soleil note les claustres theutoni
58
ques et les pays dalemaigne Veult aussi
59
congnoistre les gens mis en la grant mer
60
et scauoir pourquoy elle va et vient tant
61
que en vne heure est pleine/ en lautre seiche
62
Et se arreste le fol geometrien aux ensei⸗
63
gnemens donnez de strabo le cosmogra⸗
64
phien Cestassauoir dung clerc nomme stra
65
bo qui fist la description du monde la ou
66
le fol se fiche tant que rien ne demeure au
67
monde quil ne touche se luy semble en sa
68
folle opinion Mais fol geometrien pour
69
quoy conceps tu en ton entendement et poi
70
ctrine si grandes curiositez quant en vain
71
ton cercle ou compas touche les choses que
72
tu mesures Considere les faitz de Plin com⸗
73
bien quil fust grant et spectable aucteur: tu
74
trouueras quil erra. Et Ptholomee aussi
75
en ses faitz et ditz a terribles et diuerses er
76
reurs Et veritablement en vain labeurent
77
les cueurs de plusieurs que sueur demaine
78
tellement quilz se arrestent aux choses in⸗
79
certaines Et par telz folz est maintenant
80
exposee aux yeulx et manifeste la terre qui
81
au parauant estoit incongneue si que le roy
82
Ferdinand en la haulte mer despaigne a
83
trouue gens innumerables Et combien
84
que lacteur par sa satyre appelle les geome
85
triens et mathematiques folz il nentent pas
86
en general de tous Mais de ceulx qui se ar
87
restent du tout a vouloir toucher et congnoi
88
stre ce qui leur est impossible et ne se con⸗
89
gnoissent pas eulx mesmes
GW5065/B66
h2r
¶De celluy qui veult deſcripꝛe
⁊ ſenquerir de toutes regions.
1
¶Apꝛes la ſatyꝛe des folʒ arologiens
2
enſuyt celle des mathematiques qui par
3
geographique inqſition veulent ſcauoir
4
⁊ enquerir cōbien le ciel ⁊ la terre ont de
5
grādeur ⁊ ne ſcayuent pas ſoymeſmes
6
gnoire ⁊ deuement meſurer parquoy
7
leur geometrie e reputee folle Dōt met
8
le ꝓlude Celluy e fol qui meſure le ciel la
9
terre et le large mōde deſcript les climatʒ ⁊
10
memoꝛe les peuples.Parquoy tel fol e a
11
repeller dune cōpaignie Car veritablemēt
12
les enſeignemens dung tel fol nont rien de
13
bonte Dont il eſcript. Pour certain celluy
14
e plus fol  les aultres qui pꝛent ⁊ meſure
15
de toutes pars le circuit ⁊ grandeur de la
16
terre ⁊ ne vault pas ſcauoir que ce de luy
17
⁊ de ſes choſes.Fureur e et plus  fureur
18
ſaillir hoꝛs le monde et enquerir les choſes
19
exterioꝛes cōme ſe les interioꝛes fuent cō⸗
20
gneues Mais le fol qui e en cee fureur
21
fait ainſi que ſil pouuoit bien faire et con⸗
22
duyꝛe ſon entrepꝛinſe ⁊ ne ſcait pas cōgnoi
23
re ſoymeſmes Et veult que les hōmes
24
puient veoir ⁊ congnoire ce que tout le
25
monde ne pꝛent pas.
h ii
h2v

26
ASſeʒ ſaige ne pas et polly
27
de raiſonmais e digne ql
28
tyꝛe les plains carbaſes en
29
nore nauire qui meſure les
30
coes du monde immenſu⸗
31
rable les climatʒ du monde et a le compas
32
en ſa folle main Car il deſire congnoire
33
toutes regions ⁊ tous lieux incongneuʒ au
34
genre humain Maintenant penſent telʒ
35
folʒ les fins ou metes du large monde et
36
les longues reflections par vne haiue
37
et ſedule curioſite qui meut telʒ folʒ qui ſe
38
effoꝛcent congnoire les gens qui ſont en
39
la region de ſoleil leuant La chaleur au⸗
40
ralle ou la tepeur et frigidite occidenta⸗
41
le Vng fol tourne la meſure de ſon com⸗
42
pas au cercle yperboꝛeen et quiert congnoi
43
re les peuples cruelʒ en celle region Me⸗
44
ſure aucuneſfoys auecques ſes doys la pe⸗
45
tite ourſe Ce a dire les terres contenues
46
ſoubʒ icelluy ſigne pour y cōparer la quā⸗
47
tite du ciel affin que par ce il denote les peu
48
ples contenuʒ ſoubʒ telle region.Le fol geo
49
metrien collure et enſemble regarde lune
50
et lautre eſpace de europe et de aſie Les
51
gens grecʒ Eoliens Capadociens Cyli ⸗
52
ciens Et les gens de Lybie geſans ſoubʒ
53
le ſoleil rutillant.Le fol geometrien quiert
54
ou monde le grant Athlas La mer de Her
55
cules ou les bꝛetons et aultres regions
56
eranges Et ſoubʒ la derniere ⁊ extreme
57
raye du ſoleil note les claures theutoni
58
ques et les pays dalemaigne Veult aui
59
congnoire les gens mis en la grant mer
60
et ſcauoir pourquoy elle va et vient tant
61
que en vne heure e pleine en lautre ſeiche
62
Et ſe arree le fol geometrien aux enſei⸗
63
gnemens donneʒ de rabo le coſmogra⸗
64
phien Ceaauoir dung clerc nōme ra
65
bo qui fi la deſcription du monde la ou
66
le fol ſe fiche tant que rien ne demeure au
67
monde quil ne touche ſe luy ſemble en ſa
68
folle opinion Mais fol geometrien pour
69
quoy conceps tu en ton entendement et poi
70
ctrine ſi grandes curioſiteʒ quant en vain
71
ton cercle ou compas touche les choſes que
72
tu meſures Conſidere les faitʒ de Plin cō⸗
73
bien quil fu grant et ſpectable aucteur:tu
74
trouueras quil erra. Et Ptholomee aui
75
en ſes faitʒ et ditʒ a terribles et diuerſes er
76
reurs Et veritablement en vain labeurent
77
les cueurs de pluſieurs que ſueur demaine
78
tellement quilʒ ſe arreent aux choſes in⸗
79
certaines Et par telʒ folʒ e maintenant
80
expoſee aux yeulx ⁊ manifee la terre qui
81
au parauāt eoit incongneue ſi que le roy
82
Ferdinand en la haulte mer deſpaigne a
83
trouue gens innumerables Et combien
84
que lacteur par ſa ſatyꝛe appelle les geome
85
triens et mathematiques folʒ il nētent pas
86
en general de tous Mais de ceulx qui ſe ar
87
reent du tout a vouloir toucher ⁊ cōgnoi
88
re ce qui leur e impoible et ne ſe con⸗
89
gnoient pas eulx meſmes

8
Qui celum et
terram latum
metitur etc.

12
Stultior il
le quidem etc.

26
Non satis est
sapiens etc.

34
Nunc orbis
lati etc.

48
Europe at
que asie.

68
Quid geo⸗
meter enim.
etc.