GW5065/B92
l2v
¶De la grant ostentation
dorgueil.
1
¶Ensuyt vne aultre satyre en laquelle
2
lacteur repudie la fatuite de orgueil Et
3
monstre par exemple des anges que cest
4
vng grant dangier que des paremens
5
et ornemens de ce monde qui ne se appe⸗
6
tent que par superbiete Et ne quiert vng
7
fol orgueilleux que les premiers sieges
8
et faire ventances de soymesmes Desi⸗
9
re se parer phalerer et orner pour plaire
10
aux hommes plus que a dieu Et sequen
11
tement ont les femmes ceste coustume
12
quant elles sont fort orgueilleuses de soy
13
parer farder et polir non contentes de la
14
beaulte que leur a donnee nature se elles
15
ny adioustent aucunes paintures Pour
16
ce leur fault miroirs pignes descrotou⸗
17
eres bouquetz de fleurs et cent aultres va
18
nitez seruantes a leur presumption Pour
19
ce sont appellees folles et ceulx folz qui
20
se acointent delles Dont met le prolude
21
de la satyre. Tousiours est sordide et vi
22
laine la louenge qui part de la propre bou
23
che de celluy qui se loue. et telle louenge
24
fuyt le saige. Pareillement lorgueil pom⸗
25
peux fait plusieurs folz que les enfers ra
26
uissent/ Car pour complaire a vne femme
27
orguilleuse le ieune fol deuient orguilleux
28
Pource met lescripture. Tourne ta face
29
en arriere de la femme qui est orgueilleuse
30
et corrompue Et ne regarde point autour
31
de toy vne espece estrange Car pour la be
32
aulte et speciosite de femme plusieurs sont
33
periz Et de ce vient que concupiscence de
34
beaulte feminine art et brusle comme feu.
35
Pource dit nostre seigneur Lorgueil et su⸗
36
perbiete du fol orguilleux soit ampute cou
37
pe et abatu de son propre glaiue Et contre
38
moy soit prins ou las de ses yeulx et ie fra
39
peray icelluy orguilleux des leures de ma
40
charite/ car contre luy ie prononceray sen⸗
41
tence selon charite qui est faire iustice a
42
chascun.
l3r

Fueillet. lxiii
43
ORgueil et superbiete non sai
44
ne fait plusieurs estre folz
45
lesquelz vne cymbe legiere
46
tire en nostre dictie Orgueil
47
est vng vice plain de pechie
48
que tous doyuent fouyr Car par ses ordu⸗
49
res il excede tous vices et pechiez Iadis en
50
uers les souuerains auoit forgee ceste nef
51
le premier inuenteur de malice et de toute
52
faulsete Qui engendra aucuns folz et la
53
progenie de lestat orgueilleux en se mectant
54
loing et esleuant deuant dieu Les folz de qui
55
la superbiete pompeuse rauist les cueurs se
56
vantent de plusieurs choses que par leur
57
estude nont pas meritees/ Car le fol dit
58
boulongne la saige me a nourry et repeu de
59
ses ars et y ay beu les beaulx et cultiues en
60
seignemens de philozophie Et par tant com
61
me digne ie merite et dessers monter au premi
62
er siege et auoir le hault lieu entre les clercs
63
et le continuer. Lautre se vante dauoir cele
64
bre ieux et fait ioustes es palestres et champs
65
des argins qui veritablement a grant pei
66
ne a veu et congneu les elemens O poure
67
incense qui par follie te vantes si tu desiroyes
68
les tressouefz dons de la sacree minerue et
69
haulte sapience la terre theutonique te suffi
70
roit Tu voys que germanie pugnace et ver
71
tueuse paist et nourrist tant de nobles iouuen
72
ceaux du langaige desquelz les monumens ont
73
maintenant vigueur Et ainsi par tumide
74
pensee et couraige enfle tu ne dois point estre
75
plus orgueilleux pourtant que tu as veu les
76
grans lieux de la mer estrange Mais pour
77
tant que vesanie et superbiete a desia prins
78
commencement fuye la le saige et le bon Iadis
79
lucifer cler et noble consesseur du ciel ethereal
80
et duquel la blancheur et clarte nitide estoit
81
tant mirifique Corrompu par orgueil har
82
dy et ause de contempner le pere du ciel
83
plongie fut et entra les eaues tartariennes
84
et puys denfer Et a ses noirs enfers suyt
85
cestuy premier orgueilleux la pompeuse cohor
86
te et chiet la tourbe orgneilleuse aux eaues
87
stygialles La ou lucifer et ses compaignons
88
tendent maintenant aux orgueilleux retz
89
et filletz auecques lesquelz il rauist continuel
90
lement les ames enflees par orgueil Et est
91
superbiete de telle nature que elle seule de⸗
92
struist toutes vertuz et meurs: et fait les
93
hommes estre sans honneur Et principa⸗
94
lement entre les premieres choses nous voyons
95
que orgueil vexe et trauaille le genre feminin
96
qui par orgueil continuellement se vest et polist
97
La femme que estat tumide enfle et orgueilleux
98
rauist seduit plusieurs et les fait folz et insi⸗
99
piens Et soit en present exemple Iudith par
100
laquelle mourut le duc Oloferne iacoit quelle
101
fust chaste femme Lors quelle descendit de la ci
102
te de bethullie que oloferne auoit assiegee elle
103
se para le plus pompeusement quelle peut Et
104
quant il la veit si belle et se bien aornee il se
105
eschauffa en lamour delle et en ceste ardeur
106
print tant de vins et de viandes delicates quil
107
se enyura et sendormit adonc la teste luy cou
108
pa Nous auons aussi de iezabel quelle oygnoit
109
et fardoit sa face et son viaire quant elle cui⸗
110
doit plaire au noble iehu Ainsi crie sapien
111
ce.femme procace pompeuse et orgueilleuse est a
112
euiter/ car auecques ses yeulx lasciuieux et re
113
creatifz elle tue les chastes poytrines Cest
114
a dire les chastes ames et corrompt les bon
115
nes pensees Mais au contraire la femme
116
vraye humble ensuyt les tiltres dhonneur
117
et la femme chaste vse de bonnes louenges
118
Nous auons exemple de Bersabee se elle
119
neust point descouuert ses belles cuisses le
120
roy Dauid neust point encouru le cruel pe
121
chie quil encourut de faire mourir Vrie ma
122
ry de elle. Orgueil seduit plusieurs/ et la
123
gloire de la pensee orgueilleuse qui les fait
124
folz sans fin/ Et toutesfoys le dieu omni⸗
125
potent fastidie et desprise les pensees et les
126
couraiges orgueilleux auecques ce les
127
poursuyt auecques griefue peine. Pour
128
tant est bien eureux celluy a qui la gloire
129
du monde vesanieux et vain ne impere ia
130
mais ou qui ne chiet point par ambiti⸗
131
on/ Mais cogite et pense quelle soit la pos⸗
132
session du royaume eternel Cogite aussi
133
la cheute angelique de lucifer et de ses com
134
paignons. Eureux aussi est celluy qui en
135
choses externes et estranges ne quiert
136
point noins sordides/ mais est bien con⸗
137
tent de petites choses et honnore les mo⸗
138
derees Ce que ne font pas les folz qui ex⸗
139
perimentent la cheute de lucifer et precipitent
140
et gectent leurs cueurs orgueilleux dedens
l iii
l3v

141
les ruisseaux stigiaux et degoutz des eaues
142
infernalles Quant a soy et aux leurs ilz
143
vsurpent loffice de chore et dathan et de abi
144
ron Et desirent ou se apprestent a souffrir
145
encens: cest a dire adorations/ car les or⸗
146
gueilleux se reputent dieux et veulent estre
147
adorez comme dathan chore et abiron Les⸗
148
quelz surmontez en orgueil furent englou⸗
149
tiz ou ventre de la terre soudainement a
150
lheure que leur orgueil les fistplus hault
151
monter Et pourtant est bien fol qui en ce
152
monde vain et transitoire se laisse dorgueil
153
surmonter.
GW5065/B92
l2v
¶De la grant oentation
doꝛgueil.
1
¶Enſuyt vne aultre ſatyꝛe en laquelle
2
lacteur repudie la fatuite de oꝛgueil Et
3
mōre par exemple des anges que ce
4
vng grant dangier que des paremens
5
et oꝛnemens de ce monde qui ne ſe appe⸗
6
tent que par ſuperbiete Et ne quiert vng
7
fol oꝛgueilleux que les pꝛemiers ſieges
8
et faire ventances de ſoymeſmes Deſi⸗
9
re ſe parer phalerer et oꝛner pour plaire
10
aux hommes plus que a dieu Et ſequen
11
tement ont les femmes cee couume
12
quant elles ſont foꝛt oꝛgueilleuſes de ſoy
13
parer farder et polir non contentes de la
14
beaulte que leur a donnee nature ſe elles
15
ny adiouent aucunes paintures Pour
16
ce leur fault miroirs pignes deſcrotou⸗
17
eres bouquetʒ de fleurs⁊ cent aultres va
18
niteʒ ſeruātes a leur pꝛeſumption Pour
19
ce ſont appellees folles et ceulx folʒ qui
20
ſe acointent delles Dont met le pꝛolude
21
de la ſatyꝛe.Touſiours e ſoꝛdide et vi
22
laine la louēge qui part de la pꝛopꝛe bou
23
che de celluy qui ſe loue.et telle louenge
24
fuyt le ſaige. Pareillement loꝛgueil pō⸗
25
peux fait pluſieurs folʒ que les enfers ra
26
uientCar pour complaire a vne femme
27
oꝛguilleuſe le ieune fol deuient oꝛguilleux
28
Pource met leſcripture. Tourne ta face
29
en arriere de la femme qui e oꝛgueilleuſe
30
et coꝛrompue Et ne regarde point autour
31
de toy vne eſpece erange Car pour la be
32
aulte et ſpecioſite de femme pluſieurs ſont
33
periʒ Et de ce vient que concupiſcence de
34
beaulte feminine art et bꝛuſle comme feu.
35
Pource dit nore ſeigneur Loꝛgueil et ſu⸗
36
perbiete du fol oꝛguilleux ſoit ampute cou
37
pe et abatu de ſon pꝛopꝛe glaiue Et contre
38
moy ſoit pꝛins ou las de ſes yeulx et ie fra
39
peray icelluy oꝛguilleux des leures de ma
40
charite  car contre luy ie pꝛononceray ſen⸗
41
tence ſelon charite qui e faire iuice a
42
chaſcun.
l3r

Fueillet. lxiii
43
ORgueil et ſuperbiete non ſai
44
ne fait pluſieurs ere folʒ
45
leſquelʒ vne cymbe legiere
46
tire en nore dictie Oꝛgueil
47
e vng vice plain de pechie
48
que tous doyuēt fouyꝛ Car par ſes oꝛdu⸗
49
res il excede tous vices ⁊ pechieʒ Jadis en
50
uers les ſouuerains auoit foꝛgee cee nef
51
le pꝛemier inuenteur de malice et de toute
52
faulſete Qui engendꝛa aucuns folʒ et la
53
pꝛogenie de leat oꝛgueilleux en ſe mectāt
54
loing ⁊ eſleuant deuant dieu Les folʒ de q
55
la ſuperbiete pompeuſe raui les cueurs ſe
56
vantent de pluſieurs choſes que par leur
57
eude nont pas meritees Car le fol dit
58
boulongne la ſaige me a nourry ⁊ repeu de
59
ſes ars et y ay beu les beaulx et cultiues en
60
ſeignemens de philoʒophie Et par tant cō
61
me digne ie merite et deers mōter au mi
62
er ſiege ⁊ auoir le hault lieu entre les clercs
63
et le continuer. Lautre ſe vante dauoir cele
64
bꝛe ieux ⁊ fait ioues es paleres ⁊ chāps
65
des argins qui veritablement a grant pei
66
ne a veu et congneu les elemens O poure
67
incenſe qui ꝑ follie te vantes ſi tu deſiroyes
68
les treouefʒ dons de la ſacree minerue et
69
haulte ſapience la terre theutonique te ſuffi
70
roit Tu voys  germanie pugnace ⁊ ver
71
tueuſe pai ⁊ nourri tāt de nobles iouuē
72
ceaux du lāgaige deſlʒ les monumēs ont
73
maintenant vigueur Et ainſi par tumide
74
penſee ⁊ couraige enfle tu ne dois poīt ere
75
plus oꝛgueilleux pourtant  tu as veu les
76
grans lieux de la mer erāge Mais pour
77
tant que veſanie et ſuperbiete a deſia pꝛins
78
cōmencemēt fuye la le ſaige ⁊ le bon Jadis
79
lucifer cler ⁊ noble cōſeeur du ciel ethereal
80
⁊ duquel la blancheur et clarte nitide eoit
81
tant mirifique Coꝛrompu par oꝛgueil har
82
dy et auſe de contempner le pere du ciel
83
plongie fut et entra les eaues tartariēnes
84
et puys denfer Et a ſes noirs enfers ſuyt
85
ceuy mier oꝛgueilleux la pōpeuſe cohoꝛ
86
te et chiet la tourbe oꝛgneilleuſe aux eaues
87
ygialles La ou lucifer ⁊ ſes compaignōs
88
tendent maintenant aux oꝛgueilleux retʒ
89
⁊ filletʒ auecques leſquelʒ il raui cōtinuel
90
lemēt les ames enflees par oꝛgueil Et e
91
ſuperbiete de telle nature que elle ſeule de⸗
92
rui toutes vertuʒ et meurs:et fait les
93
hommes ere ſans honneur Et pꝛincipa⸗
94
lemēt entre les mieres choſes noꝰ voyōs
95
 oꝛgueil vexe ⁊ trauaille le genre feminin
96
qui ꝑ oꝛgueil cōtinuellemēt ſe ve ⁊ poli
97
La fēme  eat tumide enfle ⁊ oꝛgueilleux
98
raui ſeduit pluſieurs ⁊ les fait folʒ ⁊ inſi⸗
99
piens Et ſoit en ſent exemple Judith ꝑ
100
lalle mourut le duc Oloferne iacoit lle
101
fu chae fēme Loꝛs lle deſcēdit de la ci
102
te de bethullie  oloferne auoit aiegee elle
103
ſe para le plus pompeuſement lle peut Et
104
quāt il la veit ſi belle et ſe bien aoꝛnee il ſe
105
eſchauffa en lamour delle ⁊ en cee ardeur
106
pꝛint tant de vins ⁊ de viādes delicates ql
107
ſe enyura ⁊ ſendoꝛmit adōc la tee luy cou
108
pa Noꝰ auōs aui de ieʒabel lle oygnoit
109
⁊ fardoit ſa face ⁊ ſon viaire quāt elle cui⸗
110
doit plaire au noble iehu Ain crie ſapien
111
ce.fēme pꝛocace pōpeuſe ⁊ oꝛgueilleuſe e a
112
euitercar auecs ſes yeulx laſciuieux ⁊ re
113
creatifʒ elle tue les chaes poytrines Ce
114
a dire les chaes ames ⁊ coꝛrompt les bon
115
nes penſees Mais au contraire la femme
116
vꝛaye humble enſuyt les tiltres dhonneur
117
et la femme chae vſe de bonnes louenges
118
Nous auons exemple de Berſabee ſe elle
119
neu point deſcouuert ſes belles cuies le
120
roy Dauid neu point encouru le cruel pe
121
chie quil encourut de faire mourir Vꝛie ma
122
ry de elle. Oꝛgueil ſeduit pluſieurs et la
123
gloire de la penſee oꝛgueilleuſe qui les fait
124
folʒ ſans fin Et touteſfoys le dieu omni⸗
125
potent faidie et deſpꝛiſe les penſees ⁊ les
126
couraiges oꝛgueilleux auecques ce les
127
pourſuyt auecques griefue peine. Pour
128
tant e bien eureux celluy a qui la gloire
129
du monde veſanieux et vain ne impere ia
130
mais ou qui ne chiet point par ambiti⸗
131
onMais cogite et penſe quelle ſoit la poſ ⸗
132
ſeion du royaume eternel Cogite aui
133
la cheute angelique de lucifer et de ſes com
134
paignons. Eureux aui e celluy qui en
135
choſes externes et eranges ne quiert
136
point noins ſoꝛdides mais e bien con⸗
137
tent de petites choſes et honnoꝛe les mo⸗
138
derees Ce que ne font pas les folʒ qui ex⸗
139
perimentent la cheute de lucifer ⁊ cipitent
140
et gectēt leurs cueurs oꝛgueilleux dedens
l iii
l3v

141
les ruieaux igiaux ⁊ degoutʒ des eaues
142
infernalles Quant a ſoy et aux leurs ilʒ
143
vſurpent loice de choꝛe ⁊ dathan et de abi
144
ron Et deſirent ou ſe appꝛeent a ſourir
145
encens: ce a dire adoꝛations  car les oꝛ⸗
146
gueilleux ſe reputent dieux et veulent ere
147
adoꝛeʒ comme dathan choꝛe et abiron Leſ⸗
148
quelʒ ſurmonteʒ en oꝛgueil furent englou⸗
149
tiʒ ou ventre de la terre ſoudainement a
150
lheure que leur oꝛgueil les fiplus hault
151
monter Et pourtant e bien fol qui en ce
152
monde vain et tranſitoire ſe laie doꝛgueil
153
ſurmonter.

21
Sordida
laus semper.
etc.

29
Auerte fa⸗
ciem tuam etc.

43
Efficit et
fatuos etc.

54
Cordo ra⸗
pit quorum etc

78
Lucifer e⸗
therei clarus
consessor etc.

90
Virtutes
cunctas mo
resque etc.

100
Exemple.

110
Est mulier
vitanda etc.

118
Exemple.

127
Felix cui
numquam vesa⸗
ni gloria etc.