GW5065/B94
l4r
¶De la vaine esperance dauoir
et succeder.
1
¶Ensuyt vne satyre contre les folz qui ont
2
esperance en la mort daultruy. Et leur sem
3
ble pour ieunesse ou maniere de viure deli⸗
4
cate que la mort ne soit pas aussi preste de
5
venir fraper sur eulx que sur celluy quilz
6
desirent mourir. Ainsi sont comparez a celluy
7
qui contemple la mort estre sur vng grant mu⸗
8
let hastiuement courant: et pour larrester
9
luy lieuent le pie sans considerer que cest
10
sur luy que la mort vient fraper. Dont met
11
le prolude. Celluy est fol qui espere estre
12
eu successeur en choses dernieres et qui se
13
resiouyt de la cruelle mort daultruy. Tou
14
tesfoys il gouste premier la mort. Et souuent
l iiii
l4v

15
aduient quil est enseuely par celluy quil de
16
sire porter au tombeau. Parquoy lacteur
17
prent et ramaine a ce propos lescripture qui
18
dit. Ne vueilles point mettre en toy lesperan
19
ce de la mort daultruy. Car lheritage a qui
20
on se haste du commencement a la fin sera
21
sans benediction. Pourtant lexpectation
22
des iustes est liesse: mais lesperance des
23
mauuais perira.
24
OV est celluy qui puisse tole⸗
25
rer et souffrir les folz que lar⸗
26
deur dauoir fait a present in
27
censez. Qui desire estre eu suc
28
cesseur des choses daultruy
29
et les biens daultruy acquerir: attende la
30
mort qui est dissolution de vie: car tel qui cui⸗
31
de succeder est succede: et tel laisse ses biens
32
souuent a celluy dont il en cuidoit auoir. Et
33
pourtant que la mort des hommes nest mi
34
se en aucunes mains Nous voyons iceulx
35
folz qui se attendent aux successions sou⸗
36
uent premier mourir. Et aux esperans la
37
mort daultruy souuent aduient que leur mort
38
cherchent precipitamment. Ne te est ce point
39
vne stolide fureur de esperer la mort de ton
40
prochain: affin que tu puisses estre heritier
41
en choses viles. Trop est vaine ton espe⸗
42
rance pourtant que tu ne scais pas tes mors et
43
auecques piedz hastifz te suit la mort pro⸗
44
peree et hastiue. Et te mainera la teste en
45
bas au pais des narragoniens lasne que
46
tu tires: affin que par tout tu puisses suyure
47
les folz auecques la folle esperance qui te con
48
duit et maine. Car folle esperance nourrist
49
Folle esperance paist les mauuais. Espe⸗
50
rance refait son seigneur: et aussi elle le de⸗
51
coit. Et iacoit que tu possedes les membres
52
viuides de robuste ieunesse: que tu soyes
53
fort et sain de cueur et de membres. Tou⸗
54
tesfoys la mort formidale et moult a crain
55
dre te actent. Et par mort choyent les ieu
56
nes et les anciens decrepitz aussi tost les
57
vngz que les aultres quant a dieu plaist.
58
Et souuent pleure le pere les tresmarri⸗
59
es et dolentes funerailles de son enfant.
60
Et pource tu qui esperes estre successeur
61
daultruy prens vne folle esperance et mau
62
uais veuz ou desirs. Nous auons belle
63
exemple du roy Priam qui en son antiqui
64
te vit occumber et mourir ses beaux en⸗
65
fans ieunes et fors. Toutesfoys il les
66
desiroit le souruiure et estre apres luy
67
pour son royaume posseder A lors que Ab
68
salon non meur: mais plain de folle ieu⸗
69
nesse esperoit les sceptres de son noble pe
70
re Dauid il mourut et ne posseda rien.
71
Et ainsi la mort pale et obscure fait au⸗
72
cunesfoys heritier celluy que pas tu ne
73
esperoyes. Car les dispositions futures
74
de la mort sont incongneues aux folz. Par
75
quoy vous saiges ne mectez point vostre
76
esperance en choses humaines mortelles
77
et transitoires. Car il ne fault esperer
78
seulement que pouuoir viure en dieu. Et
79
est vne trop folle esperance de esperer tous
80
iours choses caducques: et non pas la
81
chose parquoy finablement tu puisses te
82
arrester et demeurer en ferme estat.
l5r

Fueillet. lxv
GW5065/B94
l4r
¶De la vaine eſperance dauoir
et ſucceder.
1
¶Enſuyt vne ſatyꝛe cōtre les folʒ qui ont
2
eſperance en la moꝛt daultruy.Et leur ſem
3
ble pour ieunee ou maniere de viure deli⸗
4
cate que la moꝛt ne ſoit pas aui pꝛee de
5
venir fraper ſur eulx que ſur celluy quilʒ
6
deſirent mourir.Aīſi ſont cōpareʒ a celluy
7
qui cōtēple la moꝛt ere ſur vng grāt mu⸗
8
let haiuement courant:et pour larreer
9
luy lieuent le pie ſans conſiderer que ce
10
ſur luy que la moꝛt vient fraper.Dont met
11
le pꝛolude. Celluy e fol qui eſpere ere
12
eu ſucceeur en choſes dernieres et qui ſe
13
reſiouyt de la cruelle moꝛt daultruy.Tou
14
teſfoys il goue mier la moꝛt.Et ſouuēt
l iiii
l4v

15
aduient quil e enſeuely par celluy quil de
16
ſire poꝛter au tombeau. Parquoy lacteur
17
pꝛent et ramaine a ce pꝛopos leſcripture q
18
dit.Ne vueilles point mettre en toy leſperā
19
ce de la moꝛt daultruy.Car lheritage a qui
20
on ſe hae du commencement a la fin ſera
21
ſans benediction. Pourtant lexpectation
22
des iues e liee: mais leſperance des
23
mauuais perira.
24
OV e celluy qui puie tole⸗
25
rer et ſourir les folʒ  lar⸗
26
deur dauoir fait a pꝛeſent in
27
cēſeʒ. Qui deſire ere eu ſuc
28
ceeur des choſes daultruy
29
et les biens daultruy acquerir: attende la
30
moꝛt qui e diolution de vie:car tel q cui⸗
31
de ſucceder e ſuccede:et tel laie ſes biens
32
ſouuent a celluy dōt il en cuidoit auoir. Et
33
pourtant que la moꝛt des hommes ne mi
34
ſe en aucunes mains Nous voyons iceulx
35
folʒ qui ſe attendent aux ſucceions ſou⸗
36
uent pꝛemier mourir. Et aux eſperans la
37
moꝛt daultruy ſouuent aduient  leur moꝛt
38
cherchent pꝛecipitamment.Ne te e ce poīt
39
vne olide fureur de eſperer la moꝛt de tō
40
pꝛochain:affin que tu puies ere heritier
41
en choſes viles. Trop e vaine ton eſpe⸗
42
rāce pourtant  tu ne ſcais pas tes moꝛs ⁊
43
auecques piedʒ haifʒ te ſuit la moꝛt pꝛo⸗
44
peree et haiue. Et te mainera la tee en
45
bas au pais des narragoniens laſne que
46
tu tires:affin que ꝑ tout tu puies ſuyure
47
les folʒ auecques la folle eſperāce qui te cō
48
duit et maine.Car folle eſperance nourri
49
Folle eſperance pai les mauuais.Eſpe⸗
50
rance refait ſon ſeigneur:et aui elle le de⸗
51
coit.Et iacoit que tu poedes les mēbꝛes
52
viuides de robue ieunee: que tu ſoyes
53
foꝛt et ſain de cueur et de membꝛes. Tou⸗
54
teſfoys la moꝛt foꝛmidale ⁊ moult a craī
55
dre te actent.Et par moꝛt choyēt les ieu
56
nes et les anciens decrepitʒ aui to les
57
vngʒ que les aultres quāt a dieu plai.
58
Et ſouuent pleure le pere les treſmarri⸗
59
es et dolentes funerailles de ſon enfant.
60
Et pource tu qui eſperes ere ſucceeur
61
daultruy pꝛens vne folle eſperāce ⁊ mau
62
uais veuʒ ou deſirs. Nous auons belle
63
exemple du roy Pꝛiam qui en ſon antiq
64
te vit occumber et mourir ſes beaux en⸗
65
fans ieunes et foꝛs. Touteſfoys il les
66
deſiroit le ſouruiure et ere apꝛes luy
67
pour ſon royaume poeder A loꝛs  Ab
68
ſalon non meur:mais plain de folle ieu⸗
69
nee eſperoit les ſceptres de ſon noble pe
70
re Dauid il mourut et ne poeda rien.
71
Et ainſi la moꝛt pale et obſcure fait au⸗
72
cuneſfoys heritier celluy que pas tu ne
73
eſperoyes.Car les diſpoſitions futures
74
de la moꝛt ſont īcōgneues aux folʒ.Par
75
quoy vous ſaiges ne mecteʒ poīt vore
76
eſperance en choſes humaines moꝛtelles
77
et tranſitoires. Car il ne fault eſperer
78
ſeulemēt que pouuoir viure en dieu.Et
79
e vne trop folle eſperāce de eſperer touſ
80
iours choſes caducques: et non pas la
81
choſe parquoy finablement tu puies te
82
arreer et demeurer en ferme eat.
l5r

Fueillet. lxv

10
Rebus in ex⸗
ternis est
qui. etc.

17
In mortem
alterius spem
etc.

25
Quis fatu
os tolerare
etc.

37
Nonne fu⸗
ror stolidus.
etc.

47
Spes est que
nutrit. etc.

62
Rex pria⸗
mus natos
etc.

73
Non super
humanis.
etc.