Fueillet. iiii
54
lesquelz il ne pouuoit bien disposer le cours
55
de sa vie. Pareillement ie fol tiens grant
56
nombre de volumes esquelz ie suys tardif
57
de lire content de veoir la couuerture ver⸗
58
te de mon liure: donc ie dis a par moy. Pour
59
quoy vouldrois ie par estude frequente et
60
continuelle parturber mes sens ou confondre
61
mon courage en choses tant sollicites. Cel
62
luy qui estudie par mouuement continuel et
63
sans cesser deuient fol et enragie. Estudie ou
64
non estudie si seray ie appelle
appelle ] appese GW5065
seigneur. Et
65
puys auoir en nostre estude vng compaignon
66
qui pour moy scaura et examinera les ars
67
pour respondre pour moy sil en est mestier.
68
Et oultre se ie voys entre les sages et il soit
69
question de aucune chose: ie ayme mieulx con
70
ceder tout que debatre affin que ie ne soye con
71
traint de parler latin: dont ie ne scay riens. Com
72
bien que entre les sotz balbuciens theuthoniques
73
almans et suysses ie soye tenu vng grant
74
aucteur car ceulx qui rien ne scauent me re
75
putent sage a loccasion des liures que iay. Et
76
pource vous docteurs qui portez les grans
77
noms regardez les anciens peres expers en
78
droit qui ne pensoyent ne queroyent point leurs
79
enseignemens en liures paintz et bien parez.
80
Mais en lexecution de bonnes meurs et par
81
noble art nourrissoyent leur poictrine et
82
voulente sitibunde de vertu. Mais mainte
83
nant la caterue des folz est couuerte de o⸗
84
reilles de asne: car ceulx qui deussent estre
85
les plus sages sont les plus folz et leur suf⸗
86
fist de auoir apparence par chappes ou par li
87
ures de sagesse et nen scauoir point.
¶Des bons conseilz.
1
A Cause de ce que lacteur de ce
2
present liure a parle contre les
3
folz qui ont grandes et belles
4
biblioteques et librairies combien
5
que ilz ny saichent rien. Et aus⸗
6
si que es liures sont trouuees les escriptu
7
res tant de loix diuines que ciuilles la ou
8
les sages se fondent. En la satyre en⸗
9
suyuante il parle que cest que de loffice
10
de iuge pour reprouuer les folz qui se en
11
tremettent de estre iuges et discerner des
12
causes sans estre clercs ne iamais auoir
13
veu loy ne canon. Et dit ainsi. Auecques
14
toute sollicitude et viuacite de verite vne
15
cause doit estre inuestiguee et enquise.
16
Car il conuient que les iuges enquierent de toutes
17
choses ayans deuant les yeulx dieu seul du
18
quel ilz seront iugiez ainsi quilz iugeront et a la me
19
sure quilz auront faicte leur sera fait. Car les
20
iuges doyuent ensuyure la verite et les vesti
21
ges des loix. Pour ceste cause compare la⸗
22
cteur de ce liure le fol iuge ou fol conseillier a
23
celluy porchier qui fait vne fosse profonde et tum
24
be son pourceau en lordure dont il ne le peult
25
releuer: donc dit le prolude. Quiconque porte les
26
conseilz du senat ciuil voyant iustice prouuant
27
les faiz de aultruy. Et condamne les misera
28
bles par griefue erreur. Celluy fait come le por
29
chier que fouyt la fosse et puys gecte sa truye
30
dedans. Et pourtant doit estre vng iuge sa⸗
31
ge et prudent plain de vertu et bonne conscience aultre
32
ment il est fol digne de mener la nauire.
a iiii

gw5065_007_providence_a4r
58
Cur vellem
studio sen⸗
sus. etc.

64
Seu stude
am seu non
etc.

75
O vos do⸗
ctores qui
grandia no⸗
mina fertis.
etc.

13
Cum omni sol
licitudine ac
viuacitate.
etc.

25
Ciuilis qui
cumque gerit.
etc.