Fueillet. viii
192
ou par meurs bien conduictes. Souuent
193
les doulces bestes et amiables enfantent
194
de mauuais fruitz Et souuent de vng cha
195
ste ventre de vng bon pere et de vne bon
196
ne mere naissent mauuais enfans non
197
pas mauuais a cause de la generation
198
ou naissance: mais par faulte de correction
199
Et pourtant est le pere en coulpe qui ne
200
veult point estre diuers en correction. Et
201
ne suggere ou procure a ses enfans aucun
202
enseignement de viure qui soit propre.
¶Des raporteurs detracteurs et li
tigieux.
1
¶Aultre satyre en quoy lacteur traicte
2
des mauuais raporteurs et promoteurs
3
de noises entre ceulx qui deussent estre da⸗
4
cort. Et les compare a celluy qui met ses
5
cuisses entre deux grosses meulles tour⸗
6
nantes la ou elles sont froessees et en fin
7
treuue sa mort. Pareillement celluy qui met
8
noise entre amis en ce faisant gaste son
9
ame. Et si en fin quant ilz sont rapaises
10
et que verite est congneue est hay. Dont dit
11
lacteur. Lhomme fol fouyst et cherche le
12
mal et brusle feu es leures dicelluy. Lhom⸗
13
me peruers suscite les noises: et lhomme
14
plain de parolles et faulx raporteur separe
15
les princes. Mais aux traistres et derri⸗
16
seurs sont appareiliez certains et indubita⸗
17
bles iugemens et marteaulx frapans aux
18
corps des folz. Qui gectera vne pierre en
19
hault elle luy choirra sur la teste. Qui cra⸗
20
che contre le soleil il luy tourne au visage.
21
Et qui fouit vne fosse il chiet en elle. Et est
22
ceste satyre principalement contre les traistres
23
flateurs et raporteurs qui sont bien aises de
24
veoir noise entre amys. Dont met le prolu⸗
25
de.Qui auecques langue double vent et seme
26
lites et noises vsant doffice de delateur: et
27
metant ses cuisses entre deux grosses meul
28
les bien conioinctes: celluy sentira sa mort
29
en pris et recompense de son pechie.
30
AVcun fol estime et cuide ioyes
31
souueraines se entremesler
32
aux lites et debas sinistres et
33
luy semble que cest vng grant
34
honneur que de mouuoir quel⸗
35
que debat et inciter les hommes a noises vai
36
nes. Se resiouyt aussi turber les pensees au
37
cunesfoys par rixes et noises molestes et
38
perilleuses. Et tient cestuy fol en sa bou⸗
39
che le venin faint de sa langue les menteri
40
es: et tourne les deceptions par lesquelles
41
il puisse nuisantement impugner et comba
42
tre les courages concordables et les doul⸗
43
ces poictrines. Le delateur frape souuent
44
griefuement auecques bature de langue les
45
innocentes pensees des hommes et trauail
46
le les bonnes meurs de vie qui sont sans
47
nuisance. Requiert aussi les fauteurs et com⸗
48
plices tousiours viure entre eulx et tourner
49
par veu dispar et en discort. Toutesfoys
50
entretant ne sent point la playe a luy ame⸗
51
nee lhomme de bien que la langue du mau⸗
52
uais delateur accuse. Mais de ce aduiennent
53
les lamentz et pleurs de grande douleur. Rien
54
nest pire ne iamais plus villain que vng mau
55
uais raporteur en la bouche duquel soufflent
b ii

gw5065_015_providence_b2r
192
Sepe ma⸗
los catulos
etc.

11
Vir insipiens
fodit malum.
etc.

25
Qui dupli⸗
ci lingua etc

30
Gaudia sum
ma putat qui
dam. etc.

43
Sepe ferit
grauiter. etc.

48
Nec tamen
interea. etc.