56
et souuent les soufflemens du mors mortel
57
et ou sont les menteries de mille fraudes pain
58
tes et faintes choses. Car se vne foys vng
59
mauuais raporteur voit les concordans vi
60
ure ensemble sans debat comme bons compai
61
gnons ou les congnoist loyaux amis incon
62
tinent de sa gorge rauque orde et venimeu⸗
63
se il route et gecte le venin mortifere. Et estu
64
die deslier les compaignons vnanimes de
65
leur doulce alliance: affin quil puisse confon
66
dre les pensees concordantes. Toutesfoys
67
quant le raporteur traistre et faulx seme au⸗
68
cune zizanie entre amys incontinent il excuse
69
les soufflemens enragiez de sa langue proterue
70
et mauldicte. Se confesse estre innocent de tel
71
les choses et occultement cueuure les tresodi⸗
72
eux maldictz de son pechie. Ainsi aucuns que⸗
73
rent applaudissemens et desirent complaire a
74
ceulx de la poictrine desquelz rien sain ne de⸗
75
pure. Comme sont les fallacieux de la natu⸗
76
re de dauus: et de gnato: dont parle terence
77
Les parasytes et frians qui pour auoir le
78
gras morseau parlent a lappetit des gens
79
flateurs oseurs balatreurs. Tout ce gen
80
re de gens respant les semences garrulles
81
de sa langue mordace. Et pource tu quicon
82
ques romps et deslie le lien damitie par tes
83
faulx rapors et par obscur stigmate et ensei
84
gne: macules les concordans et vens les
85
noises: es indigne de la vie presente: digne
86
de chartre perpetuelle: affin que tresodieux a
87
chacun soyes sans lumiere viuace appelle
88
et repute fol ainsi que droit est et raison.
¶De non suyuir bon conseil.
1
¶Sensuyt vne aultre satyre contre les
2
oultrecuidez folz qui ne se confient que a leur
3
oppinion et desprisent le conseil des saiges
4
Et sont comparez a celluy fol qui perpetuelle⸗
5
ment tire vne charue dont vng oultrecuide
6
portant vng oyseau sus le poing tient le
7
tymon ou manche en vne folle et sterille
8
terre. Pource dit lacteur. Il ya vne voye
9
qui semble a lhomme iuste et bonne: mais
10
les dernieres fins de elle deduisent a la
11
mort Tu as dit le seigneur desprise tout
12
conseil et mis les increpations et blasmes
13
que on te donnoit de ton pechie a non cha
14
loir et as este negligent de les entendre. Et
15
aussi en vostre mort ie riray et me resioui⸗
16
ray quant la soudaine et repentine calami⸗
17
te sera cheue sur vous. Car la ou il nya point
18
de conseil elle doit cheoir. Mais la ou sont
19
plusieurs conseilz de raison salut est tous⸗
20
iours. Dont met le prolude. Celluy est fol
21
qui en toute cause ne scait rien dire ne en
22
tout temps suyure les choses droictes et qui
23
sont de raison. Et oultre en toutes ses cho⸗
24
ses ne se conseille point aux saiges: mais
25
croit sa seulle oppinion. Parquoy celluy fol
26
seul a les loyers de ses dommages et tire
27
perpetuellement vne charue en folle terre
28
sans prouffit.
29
CElluy est vng mauuais fol
30
qui tousiours desire estre veu
31
et apparoistre prudent et trai
32
cte par cours acoustume lu
33
dibres et mocqueries. Car la
gw5065_016_providence_b2v
66
Mox tamen ex
cusat. etc.

73
Sic quidam
applausus.
etc.

81
Quisquis
amicitie ne
xum. etc.

8
Est via que
videtur homi
ni iusta. etc.

29
Stultus iners
ille est. etc.