22
QViconque ne veult croire aux
23
escriptures anciennes et des⸗
24
prise les diuines naissances
25
et traditions des prophetes
26
il est fol quant il quiert plus
27
tost les baueries des vielles quil ne ensuyt
28
comme saige les bons enseignemens des
29
celicoles et hommes celestes inspirez du
30
sainct esprit. Et qui ne veult croire aux es⸗
31
criptz par lesquelz les armes de salut se mon
32
strent et sont en estre et par qui aussi sont af
33
fermez les forces et vertuz de nostre sacree
34
foy: il ne porte pas vie de homme: mais ain⸗
35
si que beste sauuage. Ne cuide point quil
36
soit vng dieu ne de puissance ou ciel. Ne craint
37
point les choses souueraines. Et ne croit
38
point quil soit vng seigneur de tout le mon⸗
39
de. Et en est de si obstinez que rien ne vault
40
ou prouffite les lasser et admonnester par pa
41
rolle continue. Leur enseigner les bonnes
42
meurs la belle vie. Et leur desclarer tout
43
a plain les biens et souuerains dons du
44
royaume ethereal. Les compaignies eter⸗
45
nelles des dieux et les benoitz sieges.
46
Rien ne prouffite monstrer a aucuns les
47
paines denfer. Descripre les eaues sty
48
gialles. Les ors passaiges de erebus mor⸗
49
telz et perilleux tous auironnez de eaues
50
infaictes et puantes. Que prouffite aux
51
folz demonstrance la lecon de la saincte
52
escripture reciter et lire par les pulpitres
53
les loix sacrees. Que prouffitent les be⸗
54
aux enseignemens escriptz de noz sainctz
55
prophetes quant aucuns sont tellement
56
aueugliez et obstinez quilz ne veullent croi⸗
57
re aux escriptures de la foy et aux comman
58
demens prouuables. Mais certainement
59
iceulx folz ne sont tenuz de aucune peur
60
Ne cuident point ainsi quil soit de paines
61
denfer et ainsi mainnent leurs temps par
62
aueuglie cours et vaguent en ce monde par
63
erreur et folle esperance de trop longue⸗
64
ment viure. O fol qui te abuses aux dictz
65
des vielles et vaines oppinions. Penses
66
tu que les escriptures tant belles et raison⸗
67
nables ayent este faictes pour nyent. Tu
68
regardes deuant tes piedz les monumens
69
de la sacree foy: cest assauoir les liures di
70
gnes de memoire ou ainsi que vng corps
71
en son monument furent iadiz mis et escriptz
72
les saincts commandemens de la loy. Tu
73
regardes les anciennes loix les triumphes
74
de ihesucrist. Et toutesfoys tu ne attens et
75
ne consideres point quelle chose digne les⸗
76
cripture die: dont le salut de lame et le salut
77
perpetuel procede. Congnois que ta simpli⸗
78
cite et fainte excuse de dire: ie ne le scauoye
79
pas ne pourra deffendre les crasses erreurs
80
lesquelles finablement te plongeront soubz
81
les enfers. Et pourtant tous labeurent a
82
amender leur mauuaise vie: croyans aux es
83
criptures sainctes. Car le dieu omnipotent
84
par mesure doubtable et a craindre iuge les
85
pecheurs. Donne diuerses paines. Et fina
86
blement enuoye les ames en enfer la ou ia
87
mais ne auront lumiere.
¶Des folz impourueuz.
1
¶Icy apres parle lacteur en sa satyre de
gw5065_020_providence_b4v
22
Credere
scripturis
nolit. etc.

30
Credere qui
scriptis non
vult. etc.

45
Nec prodest
stygias etc.

66
Ante pedes
cernis fidei
etc.

76
Non tua sim
plicitas po
terit. etc.