37
du crime du monde: mais soit vng homme
38
bon doulx et humain et ne pense point a tou
39
tes choses mortelles: mais les desprise. Si
40
est il licite au pecheur de esperer souuent et
41
demander misericorde: car cest humaine cho
42
se que pechier Noz peres ont fait des delitz
43
laquelle torture et inclination de mal faire
44
nous demeurera. Et pource disent aucuns
45
folz puis que nature nous incline a mal fai⸗
46
re que dieu nous doit tout pardonner. Lau⸗
47
tre des folz compaignons dit que les royau
48
mes ne sont rien. Allegue les faitz du ciel.
49
Recite lettres histoires et bibliopoles de⸗
50
uant gens brutaulx. les peres aussi et hom
51
mes premiers auoir pechie. Et que aucun
52
pechie en nostre temps nest nouueau. Tou
53
tesfoys ainsi que ie vouldroye pense souuent
54
le pecheur ceste chose. Cest que les delictz
55
des peres iamais ne furent impugniz. Et
56
a tousiours pechie aupres de soy trutine et
57
paines qui le suyuent pour en faire pugni⸗
58
tion quant au puissant iuge plaira. Voions
59
par exemple que la luxure de sodome. Le
60
grant orgueil de romme. La grant rage
61
et fureur de pharaon contre mosses ne
62
sont point demeurez sans pugnition ne
63
fouy lire iuste du iuge celeste. Car dieu
64
donne temps et espace aux pechiez et ne
65
pugnit pas le pecheur a toutes heures.
66
Toutesfoys la triste sentence du iuge eter
67
nel en ce monde poursuit les malfaitz des
68
pecheurs auecques fleuues infernaulx:
69
flammes et tenebres cruelles. Et iacoit que
70
la misericorde et pitie de dieu soit grande
71
sans mesure. Sa faueur: sa grace non pro
72
scripte par aucuns nombres ou mesure.
73
Toutesfoys ne se depart point diuine
74
iustice du souuerain tonnant et veritable
75
iuge: mais demeure tousiours en iugement
76
la dextre main du iuste roy. Et se ainsi
77
est que en nostre temps les crimes cou⸗
78
rent sans paine Toutesfoys par mort
79
eternelle en seront payez les merites. O
80
folz mal esperans congnoissiez quil ya
81
vng grant prince dessus les cieux qui tous
82
iours tiendra la reigle et les loix de iusti
83
ce auecques lesquelles il enuoyera les pe
84
cheurs dedans enfer ort et puant.
¶Des folz faisans les edifices.
1
¶En la satyre presentement ensuyuante
2
parle lacteur des folz entrepreneurs qui com
3
mencent les euures et edifices quilz ne peu⸗
4
ent parfaire. Et les compare a celluy qui a
5
quelques biens et entreprent faire vne grant
6
maison et ediffice sans regarder si ses biens
7
suffiront a ce faire. Et puis quant lediffice
8
est commence et il voit quil ne a plus dequoy
9
fournir a charpentiers et a massons il con⸗
10
gnoist sa follie et de dueul tire ses cheueux
11
et est honteux quil fault estre aux empruns
12
et quil ediffie sa maison aux despens de aul⸗
13
truy.Pource dit lescripture. Qui ediffie sa
14
maison aux despens estranges est fol com
15
me celluy qui assemble les pierres en yuer que
16
la terre est gellee et que on nen peult rien ar
17
rachier. Et pource malediction soit a cel⸗
18
luy qui ediffie sa maison en iniustice et des
19
biens mal acquiz. Et fonde son cenacle en
gw5065_024_providence_b6v
37
Sit pius at⸗
que bonus. etc.

63
Dat spacium
ad peccata
deus. etc.

76
Tempore si
nostro. etc.

12
Qui edifi
cat domum
suam impen
diis. etc.