Fueillet. xv
29
mesme temps veult seruir a deux maistres
30
a tart est fait que tel seruiteur soit agrea⸗
31
ble aux deux signantement quant ilz sont
32
opposites et totallement contraires. Ainsi
33
est de celluy qui sefforce prendre deux lieures
34
en vne mesme heure acompaigne dung seul
35
chien. Tart aduient que celluy chasseur
36
lieue vng lieure tant seulement. A tart aussi
37
frape la mete et les stigmates signees de
38
boe ou de aultre signe en la bute celluy ar⸗
39
chier qui tire de plusieurs fleches ou de di⸗
40
uerses arbalestes a vng coup. A ce pro⸗
41
pos et similitude celluy qui veult imposer
42
a ses espaules plusieurs offices des choses
43
Et seul porter les vastes et estranges la⸗
44
beurs: il est difficille. Sil veult tousiours
45
garder et maintenir ce qui est licite et honne⸗
46
ste: car il fault que lentendement de luy va
47
gue. Rauy maintenant icy: maintenant la
48
sans quelque fin: et ainsi ne pourra estre sur
49
pie stabile: ou en lieu arreste. Car mainte⸗
50
nant fouyt et sulque les mers: maintenant
51
court la mer en longues gallees: mainte
52
nant quiert terre incongneue et passe oul
53
tre les gens sans scauoir demeure au
54
bout de son sens. Et ainsi a tart longue⸗
55
ment dure qui fait doubles negoces ou
56
offices. Et ainsi fault tousiours a celluy
57
qui veult complaire a tous que tousiours
58
blandisse et flate subtillement chacun et
59
sil apparcoit aucune chose contre soy quil
60
la seuffre et endure: affin quil puisse ser⸗
61
uir a deux offices. Est aussi requis a vng
62
tel fol seruiteur que tousiours donne parol
63
les entremeslees de doulceur et de rethori
64
que. Quil face quil soit plaisant tousiours
65
parle en choses doulcetes. Salue tous
66
tant par parolles que par faitz. Oigne
67
la teste et la poictrine de son seigneur auec
68
ques ius illecebres et desordonnez. Face
69
aussi que en la salle de son maistre ne se
70
monstre pas le plus grant: et garde que
71
par ire turgente et enflamme il ne conci⸗
72
te ou esmeuue aucun contre soy. Car il por⸗
73
te auecques sa charge suffisante: trop gran⸗
74
de pesanteur: et fait le plurier nombre dof⸗
75
fice petites recreations et petit repos de
76
pensee ensemble. Mais fait assez lhomme
77
auent et desirant: affin quil porte les su⸗
78
eurs du gaing obscur et dangereux. Par⸗
79
quoy chose plus saincte et meilleure te est ser
80
uir a vng seigneur bien renomme auquel seul
81
par tes biens faitz tu puisses complaire que famu
82
ler a toutes heures a nouueau seigneur et
83
changier de maistre souuent qui est signe de
84
inconstance et de follie euident.
¶De trop parler.
1
¶En la satyre ensuyuante sont reprins les
2
folz garrulateurs qui ne scauent tenir leur lan⸗
3
gue et parlent sans consideration: dont souuent
4
mal leur aduient. Parquoy ilz sont comparez
5
a la pie qui a des petis piars et quant elle
6
voit passer aucun pres delle tant caquette
7
que elle enseigne le nid de ses petis qui luy
8
sont ostez: dont cest vne grant erreur a
9
lhomme qui a iugement que pour faulte
10
de garder sa langue aye du mal et soit
11
compare a vng oyseau des champs
c iii

gw5065_029_providence_c3r
36
Raro ferit
metham. etc.

62
Verba det
ingenuo. etc.

79
Sanctius et
melius. etc.