Fueillet. xviii
35
DIgne sera de estre tire en no
36
stre nef et comme fol entrer
37
la folle compaignie qui par
38
iactance repute et desire for
39
tune luy rire en tout temps.
40
se vante que fortune le regarde en son be⸗
41
nin geron: et que toutes choses luy soyent
42
prosperes et viennent a souhait. O fol enor
43
me quelle enragerie te tourmente. En quel
44
le partie te tirent les caducques dispositi⸗
45
ons des choses. Pourquoy te oses tu trop
46
confier aux choses subites comme ainsi soit
47
que les biens de fortune qui ne sont point
48
stabiles et fermes trebuschent. En vain tu
49
vantes les ludibres et mocqueries de saine
50
fortune: mais est bien eureux qui ne se im⸗
51
plique ou mesle point es biens delle. Tu van
52
tes les richesses: tu vantes que labondance
53
des choses te fait bien eureux: et que plusi⸗
54
eurs choses prosperes et sans aduersite cou
55
rent entre tes mains. Tu vantes les suc⸗
56
ces et monceaux de ton sort. Et toutesfoys
57
toute fortune et sort a fin incertaine. Et
58
de ce vient que fortune nubileuse et ob⸗
59
scure decoit plusieurs par son pestifere
60
regard et comme non bien feable tire la
61
roe instabile et muable. Et trop est celluy
62
fol que tousiours nourrist le grant succes
63
et apport des choses mondaines et qui se
64
confie aux choses non bien fortuites et
65
variables. Et croyez veritablement a
66
moy que celluy est filz du dyable horri⸗
67
ble qui les choses souueraines mises ar⸗
68
riere et a non challoir honnore les choses
69
vaines. Car celluy que pluto stigial et
70
grant dyable infernal tente et sefforce de⸗
71
cepuoir il luy preste vng grant monceau
72
de biens et mauuaises richesses qui dam
73
nent lhomme sitibonde
sitibonde ] sitibond GW5065
et enraige de les auoir
74
en vng gourt de eaue fusque et horrible:
75
la ou court la tourbe tresmauuaise des
76
raines: crapaux: et aultres infections. Cel
77
luy est fol qui vante les prouffitz de for⸗
78
tune esquelz ne peult estre aucun certain
79
et stabile degre. Et pource ayez fortune
80
pacientement et la prens ainsi quelle vien
81
dra. Ne vante point aussi tes dispositions
82
prosperes. Car si au iourduy tu es riche
83
demain tu seras poure. Et ainsi que dit iuue
84
nal Les dons bien eureux et felices ne depen
85
dent point des mains de fortune: mais dieu
86
seulles donne et mue tout ce quil veult a son
87
plaisir. Par quoy tu fol en ce monde ne ex
88
tolle ne eslieue point fortune en ses faitz: car
89
iamais elle ny demeure ferme: et pourtant
90
fol est qui en elle se fie.
¶De trop grant curiosite.
1
¶Pource que en ce monde il ya plusieurs
2
folz qui prennent des charges et des curio⸗
3
sitez plus quilz ne peuent porter: lacteur de ce
4
liure apres les vanitez de fortune a mis icy
5
vne aultre satyre pour reprendre les folz
6
plains de inutile curiosite Et les compare
7
a celluy qui a le monde chargie sur ses espau⸗
8
les: et le cuide porter qui luy est impossible
9
dont il couuient quil demeure aggraue des⸗
10
soubz la pesanteur. Et dit le prolude.
gw5065_035_providence_c6r
35
Hic quoque
dignus erit
etc.

51
Iactas di⸗
uicias ia⸗
ctas. etc.

75
Stultus qui
iactat fortu
ne commo⸗
da. etc.