73
congneues et te tays. Attreus pelopeyen
74
expulsa et bannit son frere hors de son royau
75
me pourtant quil luy auoit fede et honni son
76
lit de mariage et fist mourir de dolente
77
mort ses deux nepueux: affin quilz ploras⸗
78
sent les ors crimes de leur pere paillart et
79
mechateur. Pareillement a romme fut vne
80
grant clameur et tumulte quant lucresse
81
souffrit le stupre contaminee de tarquin hom
82
me lasciuieux et paillart. Et quant collatin
83
mari delle sceut le cas il chassa le mau⸗
84
uais roy hors de la cite et oncques puis roy
85
ne eurent les rommains. Helas maintenant do
86
mine claudius apius en toutes gens Claudius
87
sans debat traicte adultaire. Cest adire que
88
maintenant on seuffre commettre les adultai
89
res ainsi que fist claudius qui a force voulut
90
auoir et stuprer virgine fille de virginius.
91
Mais le pere ayma mieulx deuant les rom
92
mains tuer sa fille de son propre glaiue que la
93
laisser violer. Helas tant de cruelz maulx
94
engendre la mechation et paillardise de puan
95
te pensee. Car de ce prosilient et viennent les
96
ires et lissue de mort. Et pource vous mor⸗
97
telz viuez ensemble par bon accort. Que prouf
98
fite violer ainsi les alliances et promesses de
99
mariage ce nest que dangier et perdition de ame
100
Soit venerable foy de femme et de mary
101
gardee. Soyent leurs ioyes mutuelles et res
102
iouyssent lung lautre en paix frequente aul
103
trement ilz se dannent et yront auecques les folz.
¶Des consultations trop
apertes.
Die Überschrift gehört zum Kapitel 39, richtig wäre De celluy qui est fol en tous temps. Das Exemplar Wien hat die richtige Überschrift. Auch der Holzschnitt ist der von Kapitel 39.
1
¶Ensuyt vne aultre satyre en laquelle la
2
cteur blasme celluy qui est tousiours fol et
3
pour quelque doctrine ou enseignement que on luy
4
baille ne veult deuenir saige Et pource le com
5
pare a vng oyson qui tousiours est oyson
6
autant viel comme ieune. dont le prolude met. croy
7
a moy que celluy est fol qui rien ne scait totale⸗
8
ment: et contend tousiours estre cuide saige com
9
bien quil nait aprins aucunes meurs et nest point
10
amateur de vertu: et ainsi demeure maleureux
11
et oyson ainsi que deuant. A ce propos dit lescrip
12
ture icy alleguee. Lhomme prudent dresse ses
13
voyes: et regarde par ou il va mais le fol non.
14
Ceulx qui courent par la mer muent le ciel mais
15
non leur couraige vng fol se cuide plus saige que
16
sept hommes parlans sentences et iamais nen veult
17
rien: mais se resiouyt a estre tousiours fol.
18
QVi voit plusieurs biens list
19
les nobles ars oyt tout ce qui
20
est de noble ou monde regar⸗
21
de les monumens de sacree
22
vertu et les polies meurs et
23
voit les delectables fleuues destude. La di
24
sputation et gymnasie: les ieux honnora⸗
25
bles Lustre les spectacles du monde et les
26
choses admirables vole et va par plusieurs
27
lieux: et toutesfoys rien il naprent celluy
28
est fol et ne luy prouffitent rien les monu⸗
29
mens vetustes et antiques: affin quil soit
30
fait meilleur et plus vtille. Et est vng fol
31
de ceste nature quil desire auoir en ses mai
32
sons toutes choses quil voit es maisons
33
daultruy. Et par ce desir sont notez et co⸗
34
gneuz les folz veux. Car les choses nou⸗
35
uelles plaisent tousiours aux folz pour leur
36
nouueaulte. Sont aussi les folz de telle con⸗
37
dition quilz courent a diuerses gens peragrent
38
et cheminent les peuples incongneuz: lustrent
gw5065_048_providence_d6v
73
Exemple.
Expulit a
regno fra⸗
trem. etc.

79
Exemple.

82
Exemple.

85
Claudius in
cunctis dominatur
etc.

96
o vos mor⸗
tales concor
di. etc.

6
Est qui conten⸗
dit se pruden
tem. etc.

11
Vir prudens
dirigit. etc.

18
Qui bona
multa videt
etc.

29
Quicquid
habet rerum
etc.