Fueillet. xxv
39
et regardent tout ce qui gist ou monde affin
40
que es estranges regions ne demeure rien
41
incongneu et ainsi va vng fol voller en pe⸗
42
lerinaige Lune foys courent les folz aux
43
murs de pauie Lautre de la grant romme
44
en hierusalem en assyrie a libie aux regnes
45
memphitiques Et lustrent les pyramides
46
voyent les regnes attiques Toutesfoys
47
de tous leurs voyages et visitations na
48
portent aucuns loyers de saige/ aucun re⸗
49
gard de bonnes meurs/ honneur dengin
50
ou de esperit. Pource dit Horace que ceulx
51
qui courent oultre la mer muent le ciel non
52
pas leur couraige Car folz partent de leurs
53
pays et incontinent folz retournent.
54
Mais cest trop execrable folie daller loing
55
pour congnoistre les folles meurs Car en
56
noz cenacles et folles compaignies assez
57
en ya. Et se tu veulx deuenir fol et impru⸗
58
dent il ne fault point partir le pays: arreste
59
toy Car puis que ainsi est que en noz mai
60
sons patriennes nous apprenons assez
61
de folz ars Il nest ia necessite de querir
62
lieux estranges Mais pour deuenir sai
63
ge il est aucunesfoys de necessite daller
64
loing et ensuyure le diuin Platon qui pour
65
scauoir quist les hommes saiges Et sans
66
doctrine ne se conceda point aux parties
67
de grece. Parquoy a la fin il assembla
68
les nobles richesses Et ainsi qui part de
69
sa maison paternelle sans science aussi
70
sot que vng oyson Quant il a bien cou⸗
71
ru et volle et il retourue il demeure oyson
72
et fol comme deuant.
¶De courroux qui procede de
petite cause.
1
¶En ceste satyre parle lacteur des folz
2
qui se courroussent trop en haste et les com
3
pare a vng fol qui est sus son asne lequel
4
de sa nature est tardif et pesant auecques
5
ce a vne vieille pendue a sa queue qui le
6
tire et retarde daller Toutesfoys le fol
7
estant sus son asne se courrousse/ le bat
8
horriblement et ne considere pas la na
9
ture de la poure beste et ce qui lempes⸗
10
che daller Et ainsi est de beaucoup de folz
11
qui sans cause se courroussent hastiuement
12
et ne scayuent a quelle occasion Dont dit le
13
prolude Qui auecques continuelz fouetz ou
14
fleaux point son asne tardif et pesant de na
15
ture cestuy souuent frapant sus ses longues
16
oreilles est repute fol Car combien que
17
ire qui le meut soit briefue si est ce fureur et in
18
dignation qui rien ne prouffite Mais est
19
menassable ennemie de la pure pensee. Pour
20
ce est prinse lescripture a ce propos qui dit.
21
O homme raisonnable a qui dieu a don⸗
22
ne telle preminance que tu vaincs toutes les
23
autres choses: vaincs et modere tes ires/
24
Car ire empesche le couraige de lhomme
25
quil ne puisse regarder et considerer verite
26
Et aussi vng homme ire ne parle rien que
27
de crime et de mal. Et pource dit le metri
28
ficateur que lhomme chault hastif et ve
29
hement doit equiter la pesante iument.
e

gw5065_049_providence_e1r
42
Ad pataui
muros

14
Assiduis
flagris tar
dum qui etc.

21
Vince iras
animumque
tuum. etc.