Fueillet. xxviii
57
pourtant quelle ne va pas droit mais che⸗
58
mine en arriere. Et elle mesme ny va pas
59
Parquoy dit leclesiastique en substance.
60
Qui ne veult suyure les enseignemens de
61
sa mere tolere lempire et griefue obeissan⸗
62
ce de sa marrastre. Et qui de son pere iamais
63
nensuit les enseignemens de salut souuent
64
entre la voye qui est difficille. Exemple
Exemple ] Eexemple GW5065
.
65
Se iadis Pheton eust ouy et bien note les
66
conseilz bons et salutaires de son pere il
67
neust pas demande comme fol ses cures.
68
Et neust point senti
senti ] sentu GW5065
la flamme ethereale:
69
ne les feuz de iupiter. Ne eribanus mainte
70
nant ne tournast point ne demenast son las
71
corps en luy cheu. Icarus pareillement non
72
ensuyuant les commandemens de son no⸗
73
ble pere dedalus. Et en volant plus hault
74
quil ne deuoit fondirent ses aelles et cheut
75
dedans les eaues aux quelles il imposa nom
76
Car despuis furent dictes les eaues ycari
77
ennes. Ainsi ces deux cest assauoir Phe
78
ton et Icarus cheurent en leur ieunes⸗
79
se sans barbe. Car lung ne lautre ne
80
voulut suyure les mandemens pater⸗
81
nelz. Parquoy celluy qui voit et regar⸗
82
de vng fol incense trebuchier ou oyt dire
83
quil est trebuche prenne exemple en soy
84
et fuye le mal. Horace dit en ses episto⸗
85
les que le regnart fut saige qui ne voulut
86
point entrer la cauerne dont il auoit veu
87
que aucune beste sauuaige ne retournoit.
88
Aussi saige est qui fouyt la voye et passai⸗
89
ge la ou il voit que chacun qui y essaye pas
90
ser chiet.
¶De non auoir cure des detractions
et vaines parolles dung chacun.
1
¶Icy ensuyt vne austre satyre en laquel⸗
2
le sont reprins aucuns folz impaciens qui
3
veullent garder le monde de parler et eui⸗
4
ter les detractions des hommes qui est cho⸗
5
se trop difficille. Et les compare a celluy
6
fol qui se arreste a ouyr vne cloche ou il
7
nya marteau ne batant que vne queue
8
de regnart. Et dit le prolude. La cloche
9
ne sonne point qui est sans marteau ou
10
batant: iacoit que en lieu de ce dedans soit
11
mise vne queue de regnart. Et pourtant
12
cest chose folle de penser a toutes parolles
13
et en prendre curiosite. Comme ainsi soit que
14
tu peulx fouyr les choses sourdes deuant
15
le son. Car celluy qui voit la cloche la ou il
16
nya que la queue de regnart nen doit point
17
craindre le son.
18
QViconques desire en ce mon⸗
19
de viure par transquille pen⸗
20
see et mener ses siecles et temps
21
de vie en paix et repos ne cu
22
re point ou pense aux voix
23
du peuple et a la mauuaise renommee. Ne
24
regarde point aussi les soufflemens de la
25
mauuaise langue. Et qui desire se exalter
26
ou monde orgueilleux et par mesure mon
27
te et asseure le grant siege: il luy est de neces
28
site quil seuffre aucunesfoys les cures mo⸗
29
lestes: quil voye aucunes choses non bien
30
agreables a ses yeulx. Et de vray sont au
31
cuns qui ont logie leurs tentoires: cest assa
32
uoir leur cueur en vng ferme champ tel⸗
e iiii

gw5065_055_providence_e4r
60
Qui matris
non vult. etc.

63
Exemple.
Si pheton
quondam. etc.

68
Exemple.

70
Icarus inge
nii patris. etc.

80
Corruere in
sanum. etc.

8
Non campa
na sonat
etc.

18
Quisquis in
hoc mundo
tranquilla
etc.

29
At sunt qui fir
mo tentoria
rure. etc.