23
ne scait pas que on traicte de sa mort Pour⸗
24
ce dit le prolude. Aucunesfoys lasciue volu
25
pte tirea soy et alleiche les rudes par sim⸗
26
plesse Et les tue en maniere douailles. De
27
tient aussi aucuns gros et rudes comme tho
28
reaux auecques son ferme croq. Les autres
29
prent a la chasse et les lie de la corde a loy⸗
30
seau. Parquoy saige est qui la scait euiter.
31
DE soy mesme se equippare
32
lasciue volupte a vne mere⸗
33
trice laquelle paree et fardee
34
se siet en la place publicque
35
les mammelles toutes nues
36
les cheueux pignez et marchande son or⸗
37
de et spurque amour Pellice et attire a soy
38
les molz et tendres et incontinent leurs eu
39
ure le lit souef prenant gaing vil et ort sa⸗
40
laire de son pechie Et prie que chascun lui⸗
41
te auecques elle en ces iniques delices et pa
42
reillement se oblecte par faulse amour Et ainsi
43
les folz sans moderation courent et prosilient
44
ou sain delle ainsi que le beuf lie va et passe ou
45
laigneau au cousteau du tondeur ou du bou
46
chier et expose sa gorge aux coups. O fol
47
prens ie te prie combien volupte soit a fouyr.
48
Elle damne lame et la plonge dedens les eaues
49
stygiales Elle lacere et corrompt les sens.
50
Confont les semences de la pensee Con⸗
51
tamine les droitz precordes par mauuaise sa
52
ueur Et combien que les ioyes de volupte soyent
53
petites si en est la peine longue qui ensuyt
54
meslee auecques douleur miserable. Et pour
55
ce delaisse suyure tousiours les delices du
56
monde Elles ne durent point Elles sen fu
57
yent incontinent. Et sont muees en lheure
58
Parquoy quiconques par aduenture desprise
59
en ce monde et contemne les ioyes qui sont vai
60
nes plaines de volupte et de soy mesmes ne
61
se ingere point entre elles Celluy veritable
62
ment est saige et apres la mort goustera les
63
ioyes du ciel et la sacree ambroise par loy
64
perpetuelle Nous auons de sardinapalus
65
qui desprisant honneur de vertu celebroit
66
seulement les festes et sollennitez de vo⸗
67
lupte les illecebres de son corps et ne queroit
68
que folle amour Et iuge que on deuoit em⸗
69
ployer son couraige aux delices car apres
70
la mort il nest aucune volupte qui est la
71
sentence du dyable et tellement se frappa en
72
ceste folle et vilaine volupte quil se vestit en
73
femme dont vng sien preuost nomme Arbaces
74
voyant son fol couraige se irrita et meut
75
tous les seigneurs de la court contre le roy
76
qui par la permission de dieu le pere omnipotent
77
mourut dobscure mort. Et enuoya dieu et dam
78
na son ame aux enfers Pource les delices
79
du monde lesquelles faulse volupte mon⸗
80
stre sont a fouyr et gecter au loing de nous
81
Car dicelles courent cruelz venins et grant
82
habondance de fiel Pourtant fuye les lhom
83
me saige et ensuyue choses honnestes.
¶De ceulx qui ne peuuent celer leur secret.
1
¶Aultre satyre en laquelle lacteur blasme
2
et reprent les folz qui sont trop hastifz de re⸗
3
ueler leur secret Et dit ainsi ou prolude Qui
4
ne pourra tenir ses secretz en sa poictrine
5
taisible et caicher en son cueur ce qui doit
6
estre occulte il est fol puis quil ne scait
gw5065_064_providence_f2v
23
Simplici⸗
tate rudes.
etc.

31
Equipa⸗
rat sese me
retrici etc.

46
Accipe stul
te precor quam
sit etc.

57
Quisquis in
hoc mundo
etc.

78
Delicie mun
di quas pro⸗
mit etc.

2
Qui non in ta
cito poterit
etc.