Fueillet. xxxiiii
56
cene de doctrine il nya aucune honnestete.
57
Mais a la richesse les folles poictrines et
58
cueurs vilains tresbuchent. Car le gendre
59
demande premierement a vne vielle quant
60
il la veult espouser et luy dit combien portes
61
tu en ton tresor. Le sire aussi demande com
62
bien le gendre possede: ou combien il a de de
63
niers ou de charrues par les champs. Et nest
64
point demandee la preudhommie/ la vertu:
65
ou lhonnestete du pere ou de layeul ou se les
66
parties sont bien engendrees: mais incon⸗
67
tinent aux deniers et des meurs sera faicte
68
la derniere question. Et ainsi ne seront ia⸗
69
mais faictz pareilz en amour le mary et la
70
femme par tel point assemblez. Et de la est
71
que plus legiere chose semble a plusieurs
72
habiter a part par les desers que souffrir
73
le ioug et seruitude du lit de tel mariage.
74
Car la femme loquace plaine de parolles
75
brusle le corps/ lame/ et les forces: et foulle
76
tous les membres. Et quiconques vent sa
77
tendre ieunesse pour les richesses il acha⸗
78
te noises et deceptions sans fin. Et nya enluy
79
rien de foy ne rien de preudhommie. Et
80
soit maintenant a toutes choses lesperan
81
re du denier quelle se passe cest pechie et com
82
bien que vng tel fol monstre foy garder
83
a la vielle tant que largent dure quant
84
il est passe il ny en a plus. Et puis ce ne
85
sont que debas/ noises/ et reproches. Et
86
en ce monde vng droit enfer. O hommes
87
mal prudens qui querez tant vilains et
88
cruelz mariages et tendez estre beste ser⸗
89
ue. Considerez quelle folleur vous tient
90
affin que vous en puissez retarder.
¶De enuie.
1
¶Aultre satyre parlante des folz enui⸗
2
eux et de soy mesme. Car qui fait mal a
3
aultruy il se le fait soit au corps ou a
4
lame comme les larrons qui de nuit
5
vont desrober les marchans pose soit
6
quilz augmentent leurs biens et que le
7
monde nen scaiche rien. Si le scait dieu
8
et damnent leurs ames parquoy ilz sont
9
folz. Et en est beaucop de telz. Dont dit le
10
prolude. Le iaurelot et dart de enuie est
11
maintenant tourmente par le large monde
12
Et sans elle ne sera aucun estat es terres.
13
Car ires cruelles vollent par les climatz
14
du grant monde: et ne sest point encores de⸗
15
partie la cruelle semence de Nythard iadis
16
homme tresenuieux. Et met lescripture ra
17
menee a ce propos. Quil nest rien plusmau
18
uais que celluy qui a enuie de soy mesme.
19
Et voicy la reddition de la malice dicelluy
20
Mauuais est loeil de lenuieux. Lenuieux sei
21
che sur bout par les bonnes choses de aul⸗
22
truy. Ne menge point auecques vng hom
23
me enuieux et ne desire point la viande de
24
luy. Car a la similitude dung diuin sorcier
25
ou coniecteur il estime ce quil ignore: il te di
26
ra mengeuz et boy: et toutesfoys la pensee
27
de luy nest pas auecques toy Par quoy la
28
compaignie en est tresdangereuse et fol est
29
qui la suit.
f iiii

gw5065_067_providence_f4r
58
Nam socer in
primis. etc.

74
Nanque lo⸗
quax muli
er. etc.

9
Inuidie te⸗
lum lato torque
tur. etc.

16
Qui sibi in
uidet etc.