30
ENuie ebace et deuoreresse conci
31
te plusieurs folz et mauuais
32
couraiges et point sans fin
33
les folz proterues. Et est ne
34
le dart de enuie qui enfante
35
les cueurs liuides et enuieux
36
et ne laisse iamais plusieurs de luy feruz
37
estre a repos. Ou tu es mene par enuie pour
38
tant que ie possede plus que toy: ou que plu
39
sieurs deniers sont a moy: ou plusgrant mon
40
ceau de choses: ou pource que plusieurs hon
41
neurs me sont renduz. Et par ce tu de⸗
42
mandes et desires mon argent que par nul
43
droit tu ne tiendrois. Ou pourtant que tu
44
fastidies et contemnes nostre amour. Ainsi
45
est la playe de cruelle enuie si mortelle que
46
nullement ne peult estre garie ne reguliere
47
ment medicinee. Et est telle la propriete den
48
uie tousiours edace et mordante. Se elle a
49
constitue a elle mesme mordre aucun iamais
50
ne agitera aucun repos tant que elle ayt par
51
fait ce pechie: elle na aucun sommeil: aucun
52
repos: aucune doulce volupte: ou chose de⸗
53
lectable tant quelle puisse extirper et oster
54
les douleurs de son corps et de son cueur. Et
55
pourtant a elle tousiours les leures et la bou
56
che palle: maigre en tout le corps comme
57
chair morte. Le visaige torue: la bouche
58
squalente et scintillante. Et iamais enuie en
59
ragee ne regarde de plains yeulx en aucun
60
et est torpente en sa poictrine furieuse son⸗
61
garde comment elle pourra faire son mal.
62
De laquelle te donne iozeph principal exem
63
ple. Car iamais ses freres ne le regarderent
64
de droit regard despuis quilz eurent conceu
65
enuie contre luy. Et a tart rit et se resiouyt
66
enuie se nest des nefz plongees en leau Ou
67
se par aduenture grant habondance de cho⸗
68
ses se perit et vient aucun mal. Toutesfoys
69
iacoyt que enuie ronge continuellement les
70
cueurs enuieux: elle sent ses dommaiges
71
de sa propre douleur. Et ainsi que dit alain
72
en ses parabolles. Lenuieux est compare a
73
la grant montaigne de ethna qui tousiours
74
brusle et ne peult brusler si non elle. Et est
75
nee principalement la plus grant enuie des
76
cueurs fraternelz et furent les premiers murs
77
souilliez de sang fraternel. Cela enseigne⸗
78
ront Abel et Cain. Attreus et Thiestes
79
Ethiocles et son frere: et plusieurs aultres
80
Pourtant tu qui es saige et bon ie te conseil
81
le que tu fuyes enuie. Car cest vng tresmau
82
uais pechie.
¶De limpacience de correction.
1
¶Par la satyre icy escripte sont reprins les
2
sotz abusez en leur plaisance qui sont mar⸗
3
riz quant on les enseigne ou que on les cor
4
rige ou que on leur enseigne a mieulx faire
5
quilz ne font. Car il est daucuns folz pose
6
quilz ne facent point de mal si ne font ilz gue
7
res de bien: et feroyent bien mieulx silz vou
8
loyent entendre a ce faire et si laissent le grant
9
bien ou honneur pour le petit. Ainsi que le
10
fol qui se delecte a iouer dune lyre ou muse
11
a bergier: et laisse la harpe et le luz ou aul⸗
12
tre plus plaisant instrument dont il ioueroit
13
bien sil vouloit y mettre la peine. Dont met
14
le prolude. Celluy fol a qui la tybie ou che
15
urete seulement donne soulas: et na cure de
16
la harpe ne des touches de la lyre ou aul⸗
17
tres sons delectables. Se haste ie len prie
18
et monte la nef et carine de noz folz: affin que
19
auecques main hastiue il en remue et con⸗
20
cite les auirons. Pource dit lescripture
21
que ramaine lacteur a ce propos. Garde
22
bien que tu ne parles point es oreilles des
23
folz. Car ilz despriseront la doctrine de ton
24
langaige. Musique en pleur est vne narra
25
tion importune. Et parle celluy auecques vng
26
homme dormant qui enarre sapience a vng
27
fol. Car vng fol ne seussre point ses parol
28
les ou faitz estre reprins: mais luy semble
29
que ce quil fait est tousiours bien et mieulx
30
que aultre ne scauroit faire: et cela par
31
quoy il est deceu et se despite quant on le
32
veult corriger.
33
LEs trescertains signes de fol
34
lie sont veuz en vng fol qui
35
nescoute point aux parolles
36
amiables. Car sugrande est
37
la correction de sa pensee sto⸗
38
lide quil ne peult ouyr les saiges parlans
39
choses dignes. Toutesfoys lhomme pru⸗
40
dent est au contraire: car saigement il oyt
41
les choses qui sont bonnes et tousiours hon
gw5065_068_providence_f4v
30
Liuor edax
fatuos mul
tos. etc.

47
Est ea pro⸗
prietas liuo
ris. etc.

54
Psallantes
ideo fauces
etc.

68
Verum conti
nuo rodat
licet. etc.

14
Tibia cui
fatuo tantum so
lacia. etc.

21
In auribus
insipientium
ne loquaris
etc.

33
Stulticie in⸗
fauste cer⸗
tissima si⸗
gna. etc.