25
ce dit vng commun prouerbe. Du medecin
26
non congnoissant en son art. De viande deux
27
foys cuite et de la mauuaise femme seigneur
28
dieu vueilles nous deliurer.
29
ICy aussi que les aultres folz
30
precedens monter pourra en
31
nostre curre et porter mainte
32
nant les carbases de la nef
33
stultifere quiconques sans ex
34
perience visite celluy quil voit greue ou la⸗
35
bourant par mort. Et luy dit. Actens et en
36
dure tant que ie regarde les enseignemens
37
de mes liures parquoy ie te puisse bien et re
38
gulierement garir. Et ainsi durant que le
39
medecin retourne a la maison scrute et en
40
qiert les choses conceues en son liure les
41
vrayes dispositions de mort foullent le ma
42
lade tant quil meurt Expire son ame et sont
43
defliez les membres de son corps. Et ainsi
44
trop tardiue a este la medelle du medecin.
45
Car plusieurs sefforcent de traicter lart de
46
medecine qui totalement rien ne scauent .
47
Pourtant quilz ne voluent pas et tournent
48
les liures ou les ars que trouua Esculapius
49
et ne lisent point les enseignemens de mesue
50
Ne de auicenne qui nenseigne point aux me
51
decins tant vains enseignemens. Tu aussi
52
saige galien ne nourriz telz medecins. Mais
53
les folz medecins qui sans science dient quilz
54
feront raige aprennent leurs medicamens
55
ou liure des herbes qui est vne grande super
56
sticion dont les faulx enseignemens sont pa
57
tens et manifestes. Et de ce faulx medica⸗
58
ment les vielles donnent lusaige mauuais
59
et les suyt par tout hastiuement la tourbe
60
des gens. Car ilz promettent garir toutes
61
douleurs par toutes heures: par lieux et par
62
iours.Et disent que leurs collyres/ breua⸗
63
ges/ emplastres: ou aultres abusiues ma⸗
64
nieres de faire prouffitent a lenfant: cestas⸗
65
sauoir au ieune et a lancien. Et que celle
66
chose mesme qui a prouffite a la mere aide
67
et prouffite a lancien. Et en leur manie⸗
68
re de faire nest point necessite de regar⸗
69
der les causes des choses et les elemens
70
Ne les forces et puissances de nature Et
71
par tant vient que ceste medecine foule
72
la personne et tue: car vieille qui se dit me
73
decine dissoult toutes diuerses maladies
74
en vne herbe que par aduenture on luy a
75
donnee: et dit quelle est venue de thessale
76
ou du dyable de vauuert. O fol cirur
77
gien qui ne vses que dung emplastre et
78
es semblable a vng coucou qui iamais
79
ne chante que vne chanson. Qui ta aprins
80
et enseigne dung emplastre ou alabastre
81
preuenir a toutes maladies: il est impos⸗
82
sible Mais le medecin sans art et experi
83
ence est ainsi que celluy qui veult estre pa
84
tron du conseil et ne scait rien conseillier.
85
Et pource ne te dy point medecin ou aprens
86
a medeciner: ou soyes medecin et fol en⸗
87
semble.
¶Du doloreux depart de
la puissance du siecle.
gw5065_070_providence_f5v
29
Hic etiam
nostram poterit
etc.

46
Non voluunt
libros. etc.

57
Et vetule pre
stant prauum.
etc.

76
O cucule em
plastro quis
te. etc.