Fueillet. xxxvii
47
script a aucun repos eternel et le siege des
48
bons il nest rien qui le puisse tourner ou muer
49
ce que la diuine puissance a estably Et aus
50
si se dieu a prescript aucun aux peines den⸗
51
fer damne aux tenebres tartariennes et vm
52
bres merueilleux ilz disent que rien ne le ra
53
chaptera comme se dieu tresbon aucteur ne
54
soit point omnipotent iuste et a craindre.
55
Mais quelque chose que iceulx folz dient
56
dieu ne donne pris et loyer a aucun si non a
57
celluy qui est veu lauoir desseruy Car aux
58
iustes pour leurs merites loyers doyuent
59
estre renduz Et aux mauuais et iniustes
60
digne chose est porter et souffrir peines mi
61
naces et cruelles. Pourtant qui sert a no⸗
62
stre seigneur de cueur pur et entier Obserue
63
les loix et les commandemens de la foy
64
souuent prendra son veu et desir receuant
65
digne pris et loyer de son merite Parquoy
66
fol ie te prie delaisse corrompre la disposi⸗
67
tion des dieux Car le dieu omnipotent nous
68
a crees a grans ioyes Et a tous nous a
69
appareillez les royaumes des cieulx Et
70
ne veult point que nous entrons les en ⸗
71
fers du dieu noir Mais par nostre pro ⸗
72
pre coulpe nous chayons et denyons les
73
souueraines puissances de dieu Pource
74
fol delaisse parler des choses qui peuent
75
rendre aux iustes couraiges les bonnes
76
ioyes/ ou par moquerie a la fin le chaul⸗
77
deron te demandera pourquoy il nest cru
78
che: et tu luy respondras quil na pas pleu
79
a louurier Et aussi se en ta folle opinion
80
tu demandes pourquoy dieu na fait que
81
lung fust preserue de pechie comme lau⸗
82
tre. a ta folle demande nya response si
83
non quil na pas pleu a dieu Parquoy
84
homme saige ne doyt trop auant enque⸗
85
rir de ses secretz.
¶De oublier soymesmes
1
¶Ensuyt vne aultre satyre contre les
2
folz qui ont plus grande curiosite des
3
faitz et des negoces de leur voysin que
4
des leurs et sont comparez a celluy qui
5
voyt le feu en sa maison et va plus tost
6
pour destaindre le feu qui est en la maison
7
dung aultre que celluy de la sienne ou arrou
8
ser le iardin de son voysin que le sien qui sei⸗
9
che et brusle tout Dont met le prolude Celluy
10
est fol qui veult destaindre les subites flam⸗
11
mes daultruy et seuffre brusler les couuer⸗
12
tures de sa maison A tel fol appartient la
13
fleute des folz: affin quil appelle a ses veux
14
et plaisances les hommes stolides et folz com⸗
15
me luy/ Car cest vne grande follie de plus
16
tost seruir a aultruy que a soymesmes Ainsi
17
que met lescripture Les champs daultruy ne
18
sont point a arrouser par toy/ Cest a dire
19
tu ne te doys point empescher a leur porter
20
eaue tant que les tiens ayent soif. Car cha
21
rite bien ordonnee commence a soymesmes
22
Car le saige qui ne scait prouffiter a soy
23
mesmes ne scait rien Et pourtant se tu
24
veulx estre plaisant a dieu ayes principa⸗
25
lement mercy de ton ame.
g

gw5065_073_providence_g1r
55
Dat precium
nulli nisi
etc.

66
Desine stul
te precor. etc.

9
Qui volet
alterius su
bitas etc.

16
Agris tuis
sitientibus etc.