36
vne dance les danceurs vont comme gens
37
yures et chancellent ou font cent autres ge⸗
38
stes que fait vng homme yure en allant Et
39
saultent comme druydes sonantes les tym ⸗
40
panes en la haultesse ydeenne Cest a dire a
41
vne semblance de gens qui anciennement
42
faisoyent des assemblees et specialement en
43
bretaigne et en france et les appelloit on druy
44
des portans chascun vne branche de chesne
45
et en leurs conuentions auoyent iuges qui sen⸗
46
tencioyent des mieulx saillans dancans ou
47
chantans Ainsi font les danceurs qui cou
48
rent comme saillans Et ainsi demaine la tur
49
be diceulx folz les compaignies cybelleyennes
50
Mais ie demande a vous folz danceurs pour
51
quoy vous faictes les plantes de voz piedz
52
ainsi lassees en la pouldre et quel loyer de vo
53
stre labeur vous auez point. Mais quant
54
ie pense les premieres naissances du fol ieu
55
ie treuue et commemore les causes de son com⸗
56
mencement estre mauuaises/ Car quant le
57
dyable mist en la statue le veau tout dor
58
affin que le mauuais peuple contemnast dieu
59
apres ce que le peuple eut fort beu et crapu⸗
60
leusement mengie il leur persuada quilz
61
iouassent deuant la statue Et fit tant que la
62
compaignie se mist a dancer menans chascun
63
homme vne femme dont dieu fut grandement
64
irrite Et certainement telles choses illece⸗
65
bres et vilaines engendrent plusieurs dom
66
maiges Et donnent plusieurs semences au
67
vice frequent et coustumier Car la courent
68
ensemble Orgueil pompeux et ne va volun⸗
69
tiers en dance femme ne homme quil ne se
70
pare et deust il emprunter les vestemens.
71
La se treuue luxure soit par ditz par regardz
72
par attouchemens ou par faitz Et auecques
73
celle furieuse luxure se font saulx petulans
74
et sans arrest tant quil semble a vng fol que
75
en dancant il volle et ne arreste point ses
76
piedz sus la terre/ Car la deesse venus qui
77
est dicte deesse de luxure se delecte principa
78
lement en telles danceries et la suyt hastiue
79
ment la folle compaignie Et certainement
80
ieu au monde nest plus dommageable de
81
cestuy Car la dance par ses stimulations
82
et aguillonnemens contamine les pensees
83
chastes Et pour vray cestuy ieu ne semble
84
point paix mais guerre Car en courant
85
ilz crient et tempestent tellement que tout
86
est estonne Ou est le lieu qui soit franc que
87
telle vesanie ne contamine quant elle se fait
88
a grant peine les lieux du temple demeu⸗
89
rent a seurete que la noise ne perturbe le ser
90
uice que on y fait car tout en ront saultent
91
le clerc/ le moyne en chappe/ lenfant/ la pu⸗
92
celle/les beaulx ieunes hommes/ et les vielz
93
anciens decrepitz Mainent les dances et
94
par mouuemens incomposez Cestassauoir
95
sans consideration tresbuchent ou les vngz
96
se laissent cheoir tant sont las de faillir.
97
Les autres par contenance pour se approu
98
cher de quelque fille ou femme en faisant
99
du loricart ou par aultre maniere de faire
100
Pource dit Virgile Quant le rustique tient
101
son amye ieune et tendre et il la ploye et em⸗
102
brasse ou plain marchie publicque ce nest
103
pas signe quil lait toute nuict et toute iour
104
a faire son plaisir. Pareillement quant au
105
cuns paillars ne peuuent iouyr de quelque
106
femme ou parler a elle a leur plaisance ilz
107
treuuent moyen de faire quelque banquet
108
assemblee ou dance la ou elle se trouuera et
109
pourront a elle parler Et de ce viennent sou
110
uent maulx merueilleux.
Des aubadeurs ioueurs dinstru
mens et coureurs de nuict.
1
¶Apres la repudiation des folles dances
2
esquelles sont requis menestriers et ioueurs
3
de instrumens par la satyre ensuyuante
4
sont reprins les folz aubadeurs qui par nuict
5
vont courir les rues et donner des resueilz
6
de folie dont souuent aduient que on leur ge
7
cte le pot a pisser sur la teste ou en faisant
8
telles folles pour reueiller sa folle amye
9
aucunesfoys prent le fol telle froidure ou
10
maladie quil en meurt et est cause de sa mort
11
Dont met le prolude Qui vague de nuict
12
auecques la harpe ou aultres ieux et son⸗
13
ne en chantanant deut la maison de sa folle
14
amye tant quil oste ses membres de leur
15
doulx repos il appartient que tel fol meu⸗
16
re par le froit de la nuict et quil prenne au⸗
17
cune maladie qui luy soit cause de mort.
18
Pource dit lescripture prinse a ce propos
19
que ceulx sont folz desquelz les oeuures
gw5065_078_providence_g3v
53
Ast ego dum
meditor etc.

67
Concurrunt
illic pompo⸗
sa. etc.

79
Ludus in or⸗
be quidem. etc.

11
Qui cytha
ra aut aliis
etc.