Fueillet. xli
52
des choses: toutesfoys excerce il loffice de
53
mendiant. Et telz folz aucunesfoys plai⸗
54
gnent la charge de pourete qui prient plains
55
de richesses et dauoir. Selon sainct luc en
56
son vnziesme. Aumosne sacree est establie
57
et ordonnee par vsaige oportune et conue⸗
58
nable: affin que seulement elle soit donnee
59
aux souffreteux et aux poures. Et la don⸗
60
na et ordonna le dieu omnipotent: affin quelle
61
fust releuement a lhomme indigent: mais
62
toutesfoys la communite vicieuse la rauist
63
cestassauoir que les faulx mendians pren⸗
64
nent et rauissent ce que les vrais et purement
65
poures deussent auoir. Et ainsi que chacun
66
iour on voit vng prieur en son cloistre
67
labe le prestre ne peuent saouller leur cueur
68
et estre contens de leurs propres rentes et
69
reuenues:mais plus desirent porter par les
70
citez leurs sacz et leurs capses: et leur sont
71
toutes maisons bonnes pour demander a
72
reffaire leurs maisons cloistres et aul⸗
73
tres qui nen ont point necessite. Ainsi main⸗
74
tenant courent mendians par les places en
75
si grant habondance quil ny a lieu qui en
76
puisse estre vuide. Aucuns sont qui auecques
77
reliques requierent dons et font leurs questes
78
par tous lieux: mais souuent vendent les
79
aelles et plumes des espriz du ciel. Et au⸗
80
cunesfoys portent corps et os vains cestassa
81
uoir donnent entendre quilz ont aucunes choses
82
de corps sainctz qui ne sont pas. Aultres men
83
dians sont qui combien que sains et vali⸗
84
des de corps/ de membreset de aage soyent
85
toutesfoys ilz mendient et font grans cri⸗
86
mes. Car les folz peres par fraude et mau
87
uaitie qui est en eulx a leurs enfans froues⸗
88
sent les membres: affin quilz vrlent crient
89
leurs maladies et pleurent les playes quilz
90
portent tout de gre en espoir de recepuoir
91
double aumosne pourtant quilz ont les piedz
92
rompus ou les mains aggrauees. Lesquel⸗
93
les fraudes de belistrerie les escriptz theu
94
thoniques: cestassauoir les dictz du premier
95
acteur qui fist ce liure en souysse nottent
96
mieulx que en langue latine possible ne ma
97
este translater. Plusieurs ieunes aussi fors
98
et puissans mendient. Et la cause est que
99
tout labeur peine et trauail leur est grief et
100
desplaisant. Et pourtant que plus plaist a
101
telz folz viure des choses daultruy que la⸗
102
bourer les charges de pourete leurs sont
103
mains griefues et les portent plus agreable⸗
104
ment. Mais se ie veulx commemorer toutes
105
les prophanes coustumes des mendians
106
la pagni e me deffauldra et neauray pas
107
place pour tous les escripre par quoy a tant
108
que dit est me arresteray.
¶Des conditions courroux
et grandes mauluaitiez des
femmes.
1
¶Ensuyt vne aultre satyre pour repren⸗
2
dre la follie des femmes iracondieuses. Et
3
les compare a celle qui monte sur vng asne
4
simple et rude: et tant le bat quelle le fait re⸗
5
stif. Et oultre se aucun homme monte dessus
6
elle est si despite quelle se pend a la queue
7
de lasne pour le arrester. Pourtant dit le pro
8
lude. Aucuns hommes sont qui souuent de
9
sireroyent cheuauchier asnes se premier fem
10
me ny eust monte: mais pourtant que fem
11
me tourmente lasne et precipite il fault que tous
12
iours la poure beste obeisse au genre femi⸗
13
nin. Pource demande lescripture. Qui est
14
ce qui trouuera vne bonne femme. pour cer⸗
15
tain le pris delle est loing de ses parties. Et
16
mieulx vault habiter en terre deserte que
17
auecques femme noisiue et iracondieuse.
18
Pareillement demeurer auecques le lyon
19
et le dragon plaira plus a lhomme que han
20
ter et habiter auecques vne mauuaise fem⸗
21
me. Car toute malice du monde est briefue
22
et petite au regard de la malice dune fem⸗
23
me. Et nest aucune ire sur lire de femme par
24
quoy elle est moult a doubter.
25
MAintenant vouldroyent mes
26
dictiez et chans louer le femi
27
nin genre plus que aultre cho
28
se mais la cause mauuaise
29
me meut. Et se nature qui me
30
incline de les priser neye que ie face aucune
31
chose contre elles lindignation que iay de
32
leur mauuaitie fait le vers. Car la mau⸗
33
uaise femme ne me seuffe point taire aucu
34
ne chose que ie nen die verite. Tousiours
35
aymeray louer et commander les bonnes
gw5065_081_providence_g5r
57
Vsu oppor
tuno est ele
moina. etc.

72
Per plate⸗
as currunt.
etc.

82
Sunt alii qui
cum validi
sint. etc.

97
Mendicant
multi. etc.

8
Sunt pleri⸗
que mares.
etc.

13
Mulierem
bonam quis in
ueniet. etc.

24
Femineum
laudare ge
nus mea. etc.

34
Commenda⸗
re bonas
etc.