Fueillet. xlvi
74
les prudens et le stolide quiert auoir lieu
75
auecques le fol. Et ce que le fol ne souffre
76
aucun cest sa honteuse ambition: car il de⸗
77
sire regir tous aultres et dominer. Et est
78
vne douleur vehemente a vng fol quant il
79
voit que vng homme prudent le preside. Car
80
le fol se cuide homme merite et plus saige
81
que aultre. Et ainsi tu lecteur qui lis ceste
82
presente pagine en somme tu pourras pren
83
dre nostre pensee de dire. Que le fol seul de
84
sire tenir les sceptres et les aultres gou⸗
85
uerner ne veult point souffrir son pareil et
86
refuse endurer plus grant que luy: et cuide
87
toutes choses es terres inferiores et plus
88
basses que luy. Nous auons de aman le fol
89
qui ne cuidoit point si grandes ioyes estre
90
ou monde que tous hommes honnoras⸗
91
sent et acomplissent ses commandemens
92
Parquoy nous pouons considerer la dou
93
leur et le despit quil eust quant mardoches
94
ne luy vouloit ployer la teste ne le genou.
95
Pource qui desire estre dit saige et loue
96
fuye les polz incensez et fuye les saiges
¶De limpacience daucuns
qui ne veullent attendre et
veullent mal faire.
1
¶Par la satyre ensuyuante sont reprins
2
les folz qui veullent faire a aultruy ce
3
quilz ne vouldroyent pas quon leur fist
4
Et leur vient cela par aucune puissance
5
ou domination quilz ont en quoy ilz se
6
gloriffient sans considerer que telle do⸗
7
mination leur peult estre ostee et mise en
8
la main de celluy quilz auront blesse qui
9
adonc sen pourra vengier. Et sont com
10
parez a celluy fol qui se ioue dune pellot⸗
11
te et la demaine en lair: ignorant de lheu⸗
12
re quelle luy choirra a terre: dont dit le pro
13
lude. Veritablement celluy tourne et de⸗
14
maine en lair la pellotte hastiue et legie⸗
15
re: et ne regarde point quelle chaye hasti
16
uement qui infeste ou blesse plusieurs et
17
se les rend ennemis Et ne regarde point
18
les cheutes ou les retours semblables qui
19
luy peuent aduenir dont met lescripture.
20
Helas de toutes choses ya vicissitude et
21
nest rien ou monde permanent et qui ne
22
se change. Parquoy tu qui as iugement de
23
raison fay moy ou a aultruy ce que tu voul⸗
24
droyes a toy estre fait. Et ne vueilles a
25
aultruy faire ce que tu ne vouldroyes quil
26
te feist: par ainsi tu pourras es terres vi⸗
27
ure selon le droit du ciel et ordonnance diui
28
ne. Actens dung aultre ce que tu luy auras
29
fait. Car fraude souuent reuerbere cel⸗
30
luy dont elle procede: et mauuaitie est de tel
31
estre que tousiours retourne a son maistre
32
cestassauoir a celluy qui mal fait ou pour⸗
33
chasse faire.
34
AVecques les folz dessusditz
35
icy refereray les insulses et
36
folz qui tresfort desirent blesser
37
plusieurs et iamais ne cui⸗
38
dent estre blessez. Et pour⸗
39
ce ie confesse celluy totalle⸗
40
ment insense qui gecte ses crimes contre la
h iiii

gw5065_091_providence_h4r
88
Gaudia
non aman.
etc.

13
Ille quidem
celerem. etc.

20
Heus omnium
rerum. etc.

33
Insulsos
etiam referam.
etc.