Fueillet. liiii
¶De lexcessiue arrogance
rustique.
1
¶Ensuyt vne aultre satyre contre lar⸗
2
rogance des rustiques boscherons labou
3
reurs: et aultres simples gens mechani⸗
4
ques qui selon lancienne et bonne coustu
5
me doyuent viure simplement sans arro
6
gance. Mais pourtant que on les voit main
7
tenant tous desordonnez cest raison de les
8
satyriser et en quelque facete et ioyeuse ma⸗
9
niere de parler auecques motz et prouerbes
10
poignans reprendre leur follie et sote su⸗
11
perbiete. Dont dit le prolude satyrique.
12
Certainement encore nest pas mise en no
13
stre nef stultigere toute la secte et cohorte
14
des folz: reste encore la demence et follie de
15
la villaine secte: cestadire des rustiques
16
boscherons charruyers et aultres gens
17
mechaniques qui desirent mener les voil
18
les en la nef folle. Pourtant pardonne
19
moy la villaine superbiete et lorgueil des
20
villains que maintenant nous paignons/ mon⸗
21
strons: et figurons en noz tendres vers et
22
notes en quoy ne se doit oublier. Car com⸗
23
me dit lescripture commentatiue de ce pro⸗
24
pos. Il nest rien tant impudent ne tant
25
sans honte tant vil ne tant detestable que
26
larrogance des rustiques qui par raison
27
deussent estre simples et par humilite mon
28
strer leur vertu et ne despriser pas la rusti⸗
29
que curiosite et peine a quoy ilz sont ordon⸗
30
nez. Ce que maintenant ilz font et nya si mes
31
chant filz de laboureur ou villaige qui ne
32
vueille faire du galureau porter chausses
33
et habitz bigarrez et le grant plumas au
34
chapeau qui est chose aussi bien aduenante
35
que mettre chaussetrapes en vng sac. Et
36
par tant font ilz contre lescripture qui dit.
37
Tu ne hairas point les euures laborieu⸗
38
ses et la rustication cree du souuerain sei⸗
39
gneur qui dit. Ie feray pourrir lorgueil et
40
ce tresmauuais peuple qui ne veullent ouyr
41
mes parolles et vont et ambulent en la pra
42
uite et malice de leur cueur en contemnant
43
mes dictz.
44
IAdis la nature des culti⸗
45
ueurs de terre fut rude par
46
simplicite et humble par con
47
dition: et pourtant que les la⸗
48
boureurs estoyent simples
49
et humbles non tendans a se contenir en ma
50
nieres dorgueil on les appelloit gros et ru⸗
51
des. Et se tu demandes ou requiers le nom⸗
52
bre de laage: longz siecles cestassauoir longz
53
ans ne sont pas courus et passez esquelz sim
54
plicite a resplendy. Et auoit le siege de iu⸗
55
stice laisse les citez et villes fermees et aui⸗
56
ronnees de grosses tours: vertu/ iustice/
57
foy/ auecques preudhommie iadis passerent
58
ensemble a trois couuertures: cestassauoir
59
aux maisons des riches aux maisons et ca⸗
60
ses des poures et aux maisons toutes de
61
feurre ou estrain. Et adoncques nestoit point
62
deception es villes ne fraude aux champs
63
Mais tant en la ville que aux champs estoit
gw5065_107_providence_i6r
12
Villane si⸗
quidem superest
etc.

24
Nichil inpu⸗
dentius. etc.

37
Non oderis
laboriosa
opera et rusti
rationem. etc.

44
Simplici⸗
tate rudis
quondam. etc.