Fueillet. lxvi
29
EN ceste satyre dit lacteur ie
30
enseigneray que cest que de
31
eslargir et donner. Car lar
32
gesse est vne grande vertu
33
se tu la fais auecques pitie
34
et bonte. Et si ceste vertu a
35
en soy aucune chose de dexterite et de bien:
36
elle engendre aux pensees humaines ioyeux
37
soulas. Et qui eslargist auecques mains
38
plaisantes dons a son amy: et qui donne a
39
homme bien merite et qui le vault dignes
40
loyers Par renommee doit estre chante
41
auecques louenges nobles. Et peut auoir
42
le nom de la vertu qui est gracieuse larges
43
se. Mais celluy est fol qui se repent quant il
44
donne ou eslargist aucune chose a son amy
45
et a regret a ce quil luy a enuoye ou donne
46
souuent aussi vng fol donne non par hi⸗
47
laire et bonne pensee et siet en sa face vne
48
couleur pale et vne tristresse parquoy on
49
voit quil donne a regret. Et puis ose bien
50
apres arracher ses folz cheueux pour la
51
chose donnee et impropere ou blasme tout
52
incontinent la chose quil a donnee au par
53
auant. Et ainsi pert le fol inert tous ses dons
54
Car homme ne desire luy rendre graces:
55
pourtant que lon congnoist quil fait ses biens par
56
ingrate pensee. Toutesfoys est pire celluy
57
qui donne pour lamour de dieu: puis incon
58
tinent se repent de loeuure et du don. Et ve
59
ritablement dieu ne transmet pas tousiours
60
ou incontinent a vng fol ses loyers: et nya
61
que dons liberaulx qui a dieu plaisent: pour
62
tant se tu veulx donner pour lamour de luy
63
donne le liberalement. Car le dieu omnipo
64
tent ne cure point: cestadire na que faire des
65
dons de lhomme: mais pensite et recompen⸗
66
se a lhomme le don du bon. Qui auecques
67
liesse et ioyeusete de viaire ou regard don⸗
68
ne a son amy souffreteux: et qui eslargist de
69
ses biens par pitie aux bons hommes il con
70
suyt et merite louenges et tousiours en aura
71
graces: par tant que les tresbons et plaisans
72
dons courent et procedent du gracieux cou
73
rage. Mais entretant nous poignons et re
74
prenons le fol qui tousiours prent dons: et
75
toutesfoys tousiours demeure ingrat et ne
76
scait gre ne grace de don quon luy face.
77
Or nest il rien plus spurcide ne plus ort que
78
lhomme ingrat qui point ne recongnoist
79
le bien quon luy fait: rien nest pire que ce: et
80
toutesfoys trop grande tourbe et compai⸗
81
gnie de folz en est rauie. Mais lhomme bon
82
et saige donne tost a son agreable amy pour
83
ce estudie celluy amy rendre les merites et
84
graces condignes a celluy qui luy a bien
85
fait. Ainsi se tu veulx donner aucune chose
86
faiz que le don coure et procede du cueur be
87
nin. Et ainsi grace prompte et soudaine se
88
ra donnee a tes merites: et fol est qui aultre
89
ment fait.
¶Du vice de paresse.
1
¶Par la satyre ensuyuante sont repudiez
2
reprins et mocquez les folz paresseux. Et
3
les compare lacteur a celluy qui veult vi⸗
4
ure sans rien faire et regarde en hault la
5
bouche ouuerte cuidant que les alouettes
6
luy doyuent cheoir toutes cuites en la bou
7
che. Sont aussi comparez a la vieille qui est
8
aupres du feu sa quenoille au coste et se dort
9
par si grande paresse quelle se brusle les piedz
10
par faulte de les reculer ou retirer a soy:
11
Donc raison est que telz paresseux ne soyent
12
pas oubliez a conuocquer pour venir a la
13
nef des folz deuant quelle soit toute pleine
14
Dont met le prolude satyrial et dit. Mainte
15
nant le vice de paresse domine en tout le mon
16
de et lanciennete des hommes foule main⸗
17
tenant tout genre: et toutes manieres de
18
gens. Les corps des seruiteurs se apesan⸗
19
tissent et fuyent les labeurs/ Les vieilles
20
sont des songes et dorment la quenoille au
21
coste. Mais toutesfoys ilz en prennent pris
22
et salaire. Pource dit lescripture a propos
23
parlante en la personne du maistre aux pa⸗
24
resseux. Ie respans la semence sonnifere ain⸗
25
si que le pauot qui fait dormir les gens: af⸗
26
fin que le desidieux et paresseux dorme tous
27
iours. Le paresseux veult et si ne veult point
28
Cestassauoir vng paresseux demande a⸗
29
uoir des biens: mais il ne veult point labou
30
rer. Mais lame des vigilans et besoignans
31
sera engressee et auront ceulx qui veilleront
32
et en bien laboureront des biens. Ainsi que
33
le vin aigre nuist: aux dentz et la fumee aux
gw5065_131_providence_l6r
30
Quid sit
largiri quid
sit donare
docebo. etc.

55
Ille tamen
peior pro christi
etc.

65
Leticia vul
tus inopi. etc.

85
Si donare
velis fluat
hoc etc.

14
Desidie vi⸗
cium toto do⸗
minatur in or
be. etc.

23
Somniferum
semen spar
go. etc.