Fueillet. lxx
¶ Des assentateurs blandeurs
flateurs/licherres/et escumeurs
de court.
1
¶ Ensuyt vne aultre satyre contre les
2
assentateurs: cestadire flateurs speciale
3
ment qui pour auoir la repue franche suy
4
uent les grans maisons. Et se monsieur
5
dit que le blanc soit noir ou au contraire
6
ilz le consentent et dient monsieur dit bien.
7
Aucuns flateurs aussi sont inuenteurs
8
de noualitez: et sont bien aises de venir
9
les premiers pour en faire le raport. Tou
10
tesfoys en la fin congnoist on leur flate⸗
11
rie et voit on bien que leur maniere de faire
12
nestoit que pour repaistre franchement
13
a la maniere des parasites. Parquoy ilz
14
sont comparez a celluy qui cuide de ses
15
mains blandir et assouagier vng traistre
16
cheual: toutesfoys en fin celluy cheual
17
le trompe et luy met le pie sur le ventre:
18
dont met le prolude. Quiconque cuidera
19
auecques ses mains manier vng traistre
20
cheual: ou leschier les platz et blandist aux
21
puissans: cestadire acorde par flaterie
22
toutes choses quilz disent ainsi quil est as
23
sentateur et flateur il suyt les atres et cui
24
sine des roys et les tables des nobles: et
25
fait le fol parasite: cestadire gourmant a qui
26
il ne chault comme tout voise mis quil em
27
ple son ventre. Pour ce dit lescripture a ce
28
propos. Le prince qui oyt voulentiers pa⸗
29
rolles de menterie il a tous mauluais mi
30
nistres et seruiteurs. Aucuns sont qui se veu
31
lent estre les premiers de toutes choses et
32
ne le sont pas: ie voys ensemble auecques
33
ceulx la. Et quelconque chose quilz dient ie
34
le loue. de rechief silz le nyent ie le loue aussi
35
Apres finablement iay commande a moy
36
mesmes assentir et acorder toutes choses.
37
Car ceste maniere de quester est plus vtile
38
pour auoir sa vie que aultrement et si est le
39
nom des oyseleurs.
40
IE pense et medite adioindre
41
a ces folz mi deuant la clas
42
se ou nasselle en laquelle est
43
portee oing la tourbe auli⸗
44
que: cestadire des gardesal⸗
45
les. Et pourtant que celle tourbe est desiran
46
te monter ensemble la propre nef des folz
47
nous luy auons donne rostrer et mouuoir
48
les voiles fort desirees. Car nous congnois
49
sons que les seruiteurs des nobles desirent
50
sulquer a part et par dehors. Mais en tour
51
be et compaignie ilz ne sauent continuer
52
leurs deceptions. Le saige adulateur et fla
53
teur bien aprins desire estre seul auecques
54
le puissant seigneur et seul congnoistre tou
55
tes choses. Et pourtant a iceulx folz nous
56
auons construit et fait ce nauire ample: af
57
fin quilz ne prensissent point les empesche⸗
58
mens de leur fraude. Maintenant la court
59
des roys paist les assentateurs/ flateurs/ et
m iiii

gw5065_139_providence_m4r
17
Subdolum
equum quis⸗
quis. etc.

27
Princeps qui
libenter au
dit. etc.

40
Meditor
his fatuis.
etc.

51
Doctus adu
lator solus
etc.