60
raporteurs. Et chacun diceulx desire estre
61
le premier enuers le seigneur: et respand lung
62
diceulx vng tacite venin aux oreilles du
63
seigneur et faulses susurrations ou seme
64
quelques illecebres et mauuaitiez. Lautre
65
sait arracher et oster les plumes des veste
66
mens qui ne sont pas nettiez pour complaire
67
a son seigneur. Lautre est assouagant et
68
adoulcissant sa parolle par pensee pleine de
69
deception: et par tout mesle sa fraude. Par
70
doulces parolles et par vaine murmura⸗
71
tion manie le fol son seigneur: affin que plus
72
tost il croye et cuide les choses refferees
73
vrayes. Plusieurs prennent delectation de
74
vivure en la quadre et maison daultruy aus
75
quelz la cuisine du riche oignte et pleine de
76
bon morseaux donne saueur. Et ainsi ad
77
uient que puantes sordides et ordes menteries
78
sont plusieurs riches. Et se siet premier au
79
bout de hault chacun flateur quant il est a
80
prins a publiquement venir et obeir a tous
81
vens et se scait bien assimiler a toutes de
82
ceptions. Maintenant est donne noble lie a
83
prins a ceulx qui scauent espandre parolles/ menteri⸗
84
es/ et fictions par les larges et patules oreil
85
les: cestassauoir qui se delectent a les ouyr
86
Plusieurs flateurs en assentant et ployant
87
a tous vens meritent et desseruent nobles pre
88
cones et beaulx dons. Car les grans sei⸗
89
gneurs veulent tousiours estre deceuz.
90
Maintenant homme nest agreable ne bien
91
venu en court que celluy qui a aprins a pro
92
ferer susurres/ menteries/ baueries/ et nou
93
uelles inuentions: Mais pourtant que la
94
peine nuisible comite et acompaigne le pe⸗
95
chie: finablement duient que la fraude di⸗
96
ceulx flateurs et bauereaux les calcitre
97
et rue par terre ainsi que longle du cheual de
98
ceptieux celluy qui le veult manier.
¶ Des delateurs et vains
raporteurs.
1
¶ Pourtant que la satyre ensuyuante de⸗
2
pend aucunement de la precedente lacteur la
3
icy mise contre les folz faulx raporteurs
4
Et ceulx qui croyent trop de legier preestans
5
et courans les oreilles a toutes baueries
6
et souuent a faulx rapors et maledictions
7
daultruy: parquoy ilz sont premiers prins ou
8
prolude de la satyre qui dit. Celluy a vng
9
couraige de legierete qui est coustumier de
10
tousiours croire en parolles et leur preste
11
les oreilles espanies et patules. Car le men
12
teur et le balatreur respandent leurs parol
13
les en la nebule qui est obscure et souuent
14
preparent les noises molestes des hommes.
15
Dont met lescripture apropos. La trop grande
16
facilite de croire est vituperee. Et nest pas
17
seulement coulpable qui profere faulsete daul
18
truy: mais aussi celluy qui tost donne et bail
19
le son oreille aux crimes: cestassauoir qui
20
voulentiers escoute blasmer aultruy. Nous
21
ne deuons iugier o condamner aucun de⸗
22
uant la vraye et iuste probation. Et ainsi
23
les maulx ouys ne meuuent aucun: ou cha
24
cun ne croye les choses continuellement dic⸗
25
tes sans aucune probation: mais enquiere
26
diligentement choses deuant dictes quil
27
les croye.
gw5065_140_providence_m4v
81
Iam datur in
signis. etc.

8
Hic animam le⸗
uitas ha⸗
bet. etc.

15
Nimia faci
litas creden
di. etc.