45
de renommee Et ainsi il va et ambule le chemin
46
dune dure roche. Et ne cogite point les droitz
47
ars par qui il imbuisse et abreuue les courai⸗
48
ges et que iceulx ars leure donnent le cler ruis⸗
49
seau et les viandes de ambrosye et de toute
50
doulceur Enuers le souuerain pere la sapi
51
ence du monde est nulle: mais lapelle stoli⸗
52
de et folie Plusieurs se croyent aller au
53
dextre quartier et pouuoir aller la voye sa
54
lutaire Laquelle par continuelz labeurs mai
55
ne les cueurs au siege ethereal et au lieu pa⸗
56
cifique Mais toutesfoys pour les folles et
57
aueuglees tenebres de pensee ilz ne peuent
58
droictement tendre a la dextre main sainct
59
Luc dit en son .xiii. substantiallement ce que dit
60
icy lacteur que moult estroicte est la voye qui
61
maine aux royaumes des cieulx Mais que
62
le large chemin maine aux mors stygyal
63
les en enfer Tu ensuyuras auecques grans
64
commencemens lamphitrioniade Cestassa⸗
65
uoir lexemple de amphitrion se tu veulx
66
fouyr les illecebres du monde et veoir que cest
67
que de bien Car veritablement quiconques
68
acompaigne folie il aura les iustes loyers
69
de son vice et de son pechie Et le saige
70
aussi ne se partira sans douayre de ses me⸗
71
rites/ Car en son fauste et ioyeux sain il
72
prendra nobles loyers et salaires de ses
73
faitz Ainsi fist platon qui mist en arriere
74
les folz qui communiquer le vouloyent et lu⸗
75
stra les enseignemens de philozophie dont
76
il a maintenant la louenge et renommee de
77
toute la posterite des philozophes qui de
78
puis sont venuz/ Mais maintenant la
79
prudence du monde ne fait aucun bien
80
eureux sil ne honnore la voye etherealle et
81
la droicte partie sur qui est assise la couron
82
ne promise aux saiges iustes et bons.
¶Du desprisement de son infortune.
1
¶Ceste satyre ensuyt lautre pour les
2
folz qui laissent le bon chemin et prennent le
3
mauuais et icy sont reprins ceulx qui voyent
4
le manifeste dangier en quoy ilz sont et
5
ny veulent pourueoir parquoy ilz sont
6
ditz folz oultrecuides comparez a celluy qui
7
tout seul se va mectre dedens vne nauire
8
foyble et la meine nager en la mer soy con
9
fiant aux vens et aux cordes Dont met le
10
prolude Celluy certainement est fol qui sent bien
11
et apparcoit fortune mal agreable et sinistres
12
dispositions en ses faitz Toutesfoys en ce
13
stuy cas il est moult fol et impourueu Car il
14
met a non chaloir ce que iamais ne peult re⸗
15
parer comme celluy que se noye par sa folie de
16
trop auant entrer dedens et trop se confier a la
17
conduction des voilles la ou rien ne congnoist
18
Dont met lescripture a propos Qui ayme le
19
peril et dangier en icelluy perira La iustice
20
du simple dressera la voye dicelluy La rui⸗
21
ne approuche au mauuais pour les pechez
22
de ses leures Mais le iuste sen fouyra et es⸗
23
chappera de toute angoisse La voye du fol
24
est droicte en ses yeulx et ne fait vng fol rien
25
qui ne luy semble estre iustement et bien fait
26
Mais toutesfoys le chemin des mauuais
27
les decepura En la sente de iustice consiste vie
28
et le chemin desuiant et qui ne va pas droit
29
maine a la mort.
gw5065_150_providence_n3v
50
Est apud
eternum patrem
etc.

64
Amphitri⸗
oniadem ma
gnus etc.

18
Qui amat
periculum etc.