55
et pleines de pleur et oste celle sapience les
56
mouuemens et illecebres du couraige de lhom
57
me Elle donne les enseignemens et les voyes
58
de bien viure Elle monstre le chemin aux
59
estoilles du pol ethereal Par sapience nous
60
pouuons tourner en arriere les aduentu⸗
61
res tristes de la pensee et qui souruiennent
62
a lhomme Nous pouons aussi par elle exupe
63
rer toutes cheutes griefues et les euitercar
64
le dieu omnipotent la enuoyee de sa haul⸗
65
tesse celeste affin quelle nous donnast les cle
66
res semences du ciel Et affin que les hom
67
mes congnoisset mieulx la figure de sapi
68
ence laquelle se compare a vne espousee or
69
nee de tous monilles et aultres paremens
70
le iour de sa solennite Elle est en sa beaulte
71
naturelle A son col pendent ridimicules et
72
ioyaux sacrez qui maintenant resplendis⸗
73
sent ecspanduz par le genre humain Cest a
74
dire les sciences et belles doctrines dont main
75
tenant tant de saiges sont abreuuez Sa
76
pience cueuure ses membres dung peple
77
fin cueuurechief ou guimple Toutes⸗
78
foys icelle saige minerue par le regard
79
des hommes de present vestue dung poyle
80
noir espand par tout les purpurees et bel
81
les roses rouges soubz le pied Mais non
82
obstant que on la deboute et que mainte⸗
83
nant on nen tienne conte serue a elle cha
84
cun saige pourtant que du ruisseau diuin
85
elle abreuue les cueurs des hommes. et les
86
repaist de ambrosye et de la delectable vi
87
ande du ciel Elle concede les vrays hon
88
neurs de liberte Et par elle ducteure de
89
meurent perpetuellement les cueurs francz
90
et en liberte Elle oste chasse et deboute
91
tout pechie vice et ordure meurs propha⸗
92
nes aussi/ et a en soy les loyers de grace
93
de louenge et de honneur Pour sapience
94
monte le saige au ciel nitide cler et resplen
95
dissant/ car elle oeuure aux iustes les se⸗
96
rains doulx et delectables royaumes du
97
ciel Par elle nous pouuons facilement
98
extirper tous cruelz tyrans/ Car elle est
99
loyalle compaigne de vie et benoist repos
100
Sans elle prince ou roy ne gouuerne deue⸗
101
ment ses sceptres et dominations Car elle
102
est mere de la foy et mere de iustice Pour
103
ce ieunes et anciens properez hastez vous
104
et venez au don de la noble pallas de la
105
vraye et saincte sophie du geron de la quel
106
le scatist vne fontaine irrigue vne saincte
107
eaue qui si doulcement arrouse et fait viure
108
les cueurs des hommes Et sil ya aucune
109
ordure lexpulse et met hors Parquoy vous
110
saiges acourez et defendez vostre minerue
111
Car le mauuais peuple vulgaire trude et
112
gecte par tout ses enseignemens en vng sac
113
Ainsi appert que sapience est moult noble
114
et que ceulx qui mectent sa doctrine en vng
115
sac Cest a dire qui la scayuent et la taisent
116
ou qui loyent et la desprisent sont vrays folz
117
dignes de gouuerner la nef.
¶Concertation de vertuz auec⸗
ques volupte.
gw5065_160_providence_o2v
66
Illius in
collo pen⸗
dent.

76
Membra te⸗
git peplo etc

93
Hanc propter
sapiens etc.