167
phees et noms de victoire aux romains
168
Par moy ducteure de tout bien resplendissent
169
les haulx honneurs de Ciceron: et Virgile
170
lhonneur et gloire de la toge romaine. Le
171
saige Aristote aussi ensuyuant noz presens
172
enseignemens. Et Platon le diuin qui fut
173
si grant que aultre ou monde ne le prefera.
174
Iadis me honnora et eust en grande reue⸗
175
rence la candide tourbe des docteurs philo
176
sophes. Car par nous vault lengin/ lesprit/
177
le sens/ lentendement/ et le langaige de lhom
178
me: tant que la renommee et honneur de no
179
stre nom tire les hommes aux louenges des
180
dieux et aux doulx et gracieux dons de
181
iceulx. Pourquoy repeteroy ie plusieurs
182
vertueux particuliers contre toy orde et in
183
fame volupte: regarde que par tout le mon⸗
184
de est nostre gloire/ renommee/ salut/ louen⸗
185
ge/ et honneur. Mais en toy sont luxuriosi
186
tez/ appetiz desordonnez/ orgueil/ commerces
187
fedes ors et infames. Et de ta bouche court
188
et distille tousiours mal putide et infait.
189
En moy sont richesses/ chose iuste/ droicte
190
et bonne. Ma maison est chaste. Et en haul⸗
191
te montaigne sont mes penates et imitateurs
192
Toutesfoys noble labeur les monte par
193
tout. En vertu est labeur. En suyeur vo⸗
194
lupte et repos tousiours amyable aux
195
grans hommes vaillans et vertueux qui ia
196
mais ne sont tant aises que a trauaillierla⸗
197
bourer/ et exerciter leurs corps aux oeu⸗
198
ures de vertu: vueilles ou non ensuyure par
199
engin la haulte renommee: ou sil te plaist re⸗
200
uoluer et tourner les signes de la deesse Ar
201
missone ou par faueur merite traicter les
202
choses ciuiles: moy ducteure tu fais toutes
203
choses de couraige non froysse. Cestadire
204
que quiconque veult faire quelque chose ver⸗
205
tueuse de gentil couraige labeur ne luy est
206
point greuable. Et finablement montera
207
aux estoilles du pol ethereal celluy que la⸗
208
beur et suyeur tourmente pour lamour de
209
vertu.Car vertu seulle regist et gouuerne
210
les terres: domine en hault: cestassauoir en
211
paradis. Et a sa plaisance deuise et depart
212
les benoistz dons a ceulx qui ont suyuy sa
213
voye selon le merite diceulx. Pourtant vous
214
ieunes hommes tant que vous auez le temps
215
et que les dispositions le permettent ostez
216
gectez au loing et expellez toutes les vai⸗
217
nes illecebres vanitez et luxuries du corps
218
et le pechie mortel et dampnable: mais ve⸗
219
stez voz couraiges de lenseignement de ver
220
tu: affin que voz poictrines et cueurs scai⸗
221
chent que cest que la vraye et droicte foy en
222
quoy tous vertueux veullent viure et le
223
doyuent pour bien mourir quant au corps
224
et viure quant a lame.
¶La nef latine ou barque
socialle.
1
¶Ainsi que dit est fina vertu sa response
2
et demeu a volupte confondue sans bail⸗
3
ler aucune replique contraincte de se aller
4
cachier soubz le tillac de la folle nef entre
5
ses folz et ses folles qui la suyuent. Main⸗
6
tenant fait lacteur de ce liure vne aultre nef
7
dicte latine ou barque socialle: pourtant quil
8
ymagine bien quil ya plus de folz en ce mon
9
de quil nen a particularise de especes pour
10
tant aussi que cest ioyeusete a voyagiers
11
dauoir grant compaignie de leur sorte. Ainsi
12
est faicte ceste nef socialle comme vng lieu
13
de toute communite appareillee a recepuoir
14
tous folz de quelque estat ou condition quilz
15
soyent qui ne pourroyent auoir place en la
16
grant nef ou seroyent trop tart venus pour
17
y entrer. Dont met le prolude satyrial. Main⸗
18
tenant nous plaist et est conuenable mener
19
en nostre classe tourbe compaignie et conuo
20
cation: innumerables classes folles et furen
21
tes sans fin. Et pourtant se aucun na pas
22
trouue lieu acommode el propre pour luy en
23
la grant pour nagier vienne icy et tire aux
24
cordes et auirons de la nest auecques les
25
compaignons il sera receu. Ainsi le cry faict
26
tous folz vacabons entrent la nef dont le⸗
27
standart est au vent signe dune teste de fol
28
et: le cry et chant ou celeusine de ceste nef est
29
gaudeamus quilz chantent comme gens en
30
toutes liesses et sans aucun soucy: mais bien
31
aises destre beaucoup a leur solemnite. Car
32
comme dit lescripture prinse a ce propos. Ioye
33
est aux meschans et miserables dauoir com
34
paignons en leurs peines: mais pourtant
35
ne ardront pas moins ceulx qui seront
gw5065_166_providence_o5v
189
In me diui
cie iustum etc.

17
Innume
ros classes
fatuos sine
fine. etc.

31
Gaudium est
miseris. etc.