11
ment sont inuitez tous aultres qui se meslent
12
de telles follies.
¶De Nicolas renner et des en⸗
chanteurs.
13
¶Icy est la fin de mon oeuure Et toutes⸗
14
foys Nicholas renner mon amy ie ne tay
15
peu veoir dedans nostre nef et rade Et
16
toutesfoys tu es celluy qui faiz plusieurs
17
folz Et plusieurs voyent ta bouche pleine
18
de aguilles que tu mengeuz et aualles puis
19
les vomys et imbibes dedans ton corps se
20
leur semble Et par ce prestige tu decoys
21
par tout tes folz Aucunesfoys tu montes
22
au ciel comme dieu et montes si hault quilz
23
perdent la veue de toy puis rechiez et tiens
24
tes ieux paschaulx auecques bestes bibu⸗
25
les Il fault dire que vne singesse soit ta me
26
re qui ta donne plusieurs bouches ioes et
27
plusieurs langues a faire tant de singeries
28
Et pourtant ie doubte se ie te logeray entre
30
Iay icy mis les artifices de diuers negoces
31
puis ie tay appelle Car ce nest pas raison
32
que tu soyes seul Mais ie iray au pays des
33
narragones auecques toy en vne nef Et
34
ie croy que la cite dont tu es nous donnera
35
assez de folz stultiuagues pour lemplir/ car
36
tu en as largement faict.
¶De la singularite daucuns nou⸗
ueaulx folz addition.
1
¶Affin que aucun qui verroit le latin de
2
ce liure icy ne puisse dire quil ne fust pas
3
translate si sera au plaisir de dieu Mais
4
pour oster superfluite de langaige icy sont
5
laissees aucunes epistoles que fist lacteur
6
locher par lesquelles il se recommande a ses
7
compaignons et leur mande quil a acheue
8
son liure Mais cela est hors de la substan
9
ce du liure et ny toult ne donne parquoy en
10
translatant ie les ay obmises pour venir a
11
aucunes choses plus requises et additions fai
12
ctes despuis la castigation et visitation du
13
liure Et premierement de singularite vng
14
chapitre et figure Lautre de la cause vni⸗
15
uerselle de la destruction de toutes choses
16
Ainsi pour argument et introite du premier
17
chapitre prent lacteur touchant singularite le
18
scripture biblienne disant que vne singuliere be
19
ste cruelle a peu et mengie le bled de la terre
20
de dieu Le pasteur de la forest et des bestes
21
sauuaiges a vendengie la vigne Parquoy
22
moralement est a noter quil est en ce monde
23
reallement des bestes cruelles singulieres
24
qui payssent lherbe des vrayes ouailles
25
des pasteurs aussi sauuaiges qui venden
26
gent la vigne daultruy Comme vng tas de
27
bigotz que lacteur de ce liure appelle lalhars
28
ou goliardz Les femmes de leur ordre be
29
guines ou beguttes qui font des ordres nou⸗
30
uelles pour paistre la vigne daultruy et
31
soubz lombre de ceste singularite quilz veu
32
lent faire viennent maulx infiniz et abu⸗
33
sent/ Car quiconques vse plus estroicte⸗
34
ment des choses transitoires que les meurs
35
des bons auecques qui il hante nont de soy
36
ou il est intempere/ cest a dire que lusaige
37
des saiges ne luy souffist pas ou il est su⸗
38
persticieux et luy semble quil aueuglera le
39
monde et fera mieulx que les bons Et qui
40
conques ainsi vse des choses passantes affin
41
quil excede les fins et termes des bons en⸗
42
tre lesquelz il hante Ou cela signifie aucu
43
ne chose ou il est flagicieux/ Car en toutes
44
telles choses lusaige nest point en coulpe:
45
mais la volupte libidineuse Cestassauoir
46
que pour boyre et menger ce qui au corps
47
est necessaire auoir habillemens honnestes
48
sans difformite il nya point de dangier/
49
Mais boyre de leau deuant les simples gens
50
pour apparoistre: et boyre du vin en derrie⸗
51
re Porter vne hayre sur le dos vng gros
52
drap et la grosse corde/ et dessoubz le pour⸗
53
point fourre: cest mal fait et vne singularite
54
digne de reprehension A loccasion de quoy
55
lacteur de ce present liure Brant reuisitant
56
loeuure de son escollier locher a adiouxte
57
ce celeusme ou appellation de folz pour en⸗
58
trer ou nauire.
59
IAques locher mon escolier et
60
humble disciple iay trouue et
61
prins que tu as tourne nostre
62
carine et nef des folz faicte en
63
rude langaige de suysse et que
gw5065_172_providence_p2v
13
Finis
adest operis
nec te nicho
lae videre.

19
Singularis
ferus depa
stus. etc.

59
Te nostram
accepi iaco
be vertisse.
etc.